Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

Sans forcément pratiquer le doute méthodique permanent comme le fait par exemple le Réseau Voltaire (avec lequel le PCF a cessé de collaborer en 2005) à propos des attentats et de la "lutte contre le terrorisme", force est de constater que l'annonce faite par les autorités anglaises qui auraient déjoué un complot terroriste visant à détourner et à faire exploser en vol des avions de ligne est tombée au bon moment pour les Etats-Unis et la Grande Bretagne, qui ont soutenu sans réserve Israël depuis le début de la guerre au Liban.

Même si des attentats terroristes ont effectivement été planifiés en Grande Bretagne, on peut penser que l'objectif du gouvernement de Tony Blair en dévoilant cette information avec fracas était aussi de mobiliser et d'entraîner son opinion publique dans la "guerre contre le terrorisme" que les Etats-Unis et la Grande-Bretagne ont déclarée.
Une guerre contre le terrorisme qui permet à Israël de dépeindre ses adversaires nationalistes du Hamas ou du Hezbollah en jihadistes fanatiques et de poursuivre sa politique impérialiste et coloniale en Cisjordanie.

Depuis les attentats du 11 septembre 2001, le monde est entré dans la spirale d'une guerre permanente du monde occidental contre une "internationale" terroriste maléfique et tentaculaire aux frontières étrangement floues et, en qui constitue, en tout état de cause, un ennemi et un prétexte bien commode pour justifier l'impérialisme et la mise en coupe réglée du Moyen-Orient et de l'Asie centrale par les armées américaines.

Une "internationale" terroriste à l'existence douteuse, des Etats impérialistes et bellicistes qui mènent des guerres coloniales pour la conquête des marchés comme au temps des guerres de l'opium...
La solution se trouverait-elle dans l'alliance continentale d'une Europe-puissance avec la Russie, la Chine et l'Iran d'un côté et les pays d'Amérique latine de l'autre ?

C'est l'analyse qui serait celle des dirigeants du Réseau Voltaire, manipulés par les services secrets français, à en croire la lettre de démission en date du 30 mars 2005 d'une partie de ses administrateurs, dont le représentant du PCF, Gilles Alfonsi.

Les militants pacifistes et progressistes doivent être vigilants et se prémunir de plusieurs écueils : le premier écueil serait d'adhérer sans réserves au discours antiterroriste des Etats-Unis, d'Israël et de leurs alliés ; mais le second écueil, tout aussi grave, serait de pactiser avec les impérialismes français, russe ou chinois. Dans cette affaire, les ennemis de nos ennemis ne sont pas forcément nos amis et le doute méthodique ne doit pas nous amener à cautionner des théories du complot aussi précaires que la propagande qu'elles combattent.

La très grande majorité des militants qui ont défilé en 2003 contre la guerre en Irak, ou qui ont défilé samedi dernier sont bien conscients de ce risque.

Les Partis Communistes du monde devraient parler d'une même voix pour dénoncer les impérialismes et la guerre permanente contre le terrorisme qui menace nos libertés et fait chaque jour de nouvelles victimes.
Le groupe parlementaire GUE/NGL et le PGE, le Parti de la Gauche Européenne, ne sont pas conçus pour cela.
Les différentes Internationales ont été en leur temps des outils formidables de lutte pour la paix et contre les impérialismes, mais qui a entendu l'AIT (dont fait partie la CNT-AIT française), qui a entendu le Secrétariat Unifié de la IVe Internationale (dont fait partie la LCR) sur ces questions ? 
Personne ! Et pour cause... Les Internationales existantes ne regroupent plus que des groupuscules et n'existent souvent que sur le papier.

La création d'une nouvelle Internationale faisait partie du texte "Fiers d'être communistes", présenté par 200 communistes à l'occasion de notre 33e congrès.
Quelle que soit la forme qu'elle pourrait prendre - et le débat est ouvert sur cette question - elle est plus nécessaire que jamais !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

eldiablo 15/08/2006 10:49

Votre commentaire ci-dessus me donne l'occasion, en tant qu'ancien secrétaire de section du PCF  de donner mon point de vue sur la question "rester ou partir" : J'ai longtemps pensé qu'il était plus efficace pour un communiste de rester dans le parti pour tenter d'influer l'orientation. J'ai changé d'avis le jour où j'ai eu la certitude que les membres de l'appareil (permanents) ne jouaient pas le jeu démocratique= adhérents "alimentaires" bidons qui votent comme un seul homme pour la direction, micro coupé lors d'interventions à la conférence fédérale...etc...Ainsi, je ne crains pas de dire que la direction actuelle est issue d'un putsch plus que d'une décision démocratique car il y a deux ou trois congrès la majorité des militants étaient sur des bases révolutionnaires ...aujourd'hui la plupart de ceux-ci ont quitté, écoeurés, le parti. Donc, je suis communiste, et milite selon mes moyens quand au PCF (à part peut être dans le 62) il est en train de mourir... 

Jean-Eric 15/08/2006 10:04

hors sujet
Hier matin, sur France Inter, j\\\'ai pu suivre un échange d\\\'idées sur le communisme entre Maxime Gremetz et Pierre Juquin. Ces deux "dinosaures" dont les chemins ont divergés m\\\'ont surpris par la pertinence de leurs analyses qui, dans les faits,étaient proches.
Mais, l\\\'inervention de Gremetz,m\\\' a interpellé.S\\\'Il semble partager avec la fédé du pas-de-calais, la necessaire présence d\\\'un candidat du pcf à l\\\'élection présidentielle, il se prononce contre la candidature de Marie-Georges Buffet qu\\\'il trouve inféodée au ps.
D\\\'autre part, j\\\'ai lu sur le site du prcf que Georges Hage, député communiste du nord ,était cité comme contact de ce mouvement.Ce même mouvement  qui dans le pas-de-calais compte présenter des candidats sous son étiquette dans l\\\'ensemble des circonscriptions en reprochant  à la fédé du 62 son recentrage lors du dernier congès du pcf.
Le pcf, à l\\\'image des autres pc, ne serait-il pas en train d\\\'imploser.
J\\\'aimerais avoir ton avis.
 

David NOËL 15/08/2006 10:32

Le PCF n'est pas en train d'imploser, je ne le pense pas. Il est divisé en trois courants, un petit courant réformiste et social-démocrate marginal, autour de Robert Hue, un courant attaché aux valeurs et aux traditions historiques du communisme français et un courant aujourd'hui majoritaire sensible aux thèses altermondialistes et qui séduit beaucoup de jeunes militants. C'est peut-être un peu schématique, mais ça correspond je crois à la réalité du PCF d'aujourd'hui. Georges Hage est en effet un proche du PRCF qui s'est lancé dans une stratégie de construction d'un nouveau parti, en rompant avec la position interne-externe qui était encore celle de la Fnarc. Pour ma part, je crois qu'ils font une grave erreur et qu'ils se condamnent à l'émiettement grouspusculaire. Si des militants attachés à la tradition marxiste et léniniste considèrent que la ligne altermondialiste majoritaire au PCF n'est qu'un habillage qui cache des idées et des pratiques sociale-démocrates, ils doivent rester au PCF pour le dire. Pour ma part, je crois que nous devons être vigilants en terme d'organisation. Un parti de masse me paraît plus efficace et plus capable d'éduquer, de "conscientiser", de mobiliser les électeurs que des collectifs flous. Par contre, en terme de pratiques, je suis absolument favorable à ce que le PCF adopte les pratiques altermondialistes, des pratiques qui s'inspirent de la critique anti-autoritaire libertaire, luxemburgiste, conseilliste et féministe et qui ne peuvent, à mon sens, qu'améliorer le fonctionnement interne du Parti et prémunir ses militants contre les dérives de la personnalisation du pouvoir.

el diablo 14/08/2006 15:02

Vous noterez que le PCF ne signe jamais les appels des PC du monde entier (cf.celui sur l'agression d'Israël contre le peuple du Liban) et ne participe pas aux différentes initiatives des PC . En adhérant au PGE il a fait le choix de capituler face aux instances de l'UE et donc  au capitalisme. Ainsi, il n'a plus de "communiste" que le nom ce qui ne veut pas dire qu'en son sein il n'y ait pas (encore) des communistes authentiques : mais que font-ils dans cette galère!    
 

Julien Lecaille 14/08/2006 14:50

Ca donne encore des espoirs toutes ces créations d'Internationales ? Au début du siècle dernier, quand l'associatif international n'était pas encore très développé, ca avait du sens, mais maintenant que la planète fourmille d'ONG et de divers réseaux d'échange d'information, je n'y crois franchement pas. Surtout que la capacité décisionnelle de ce genre d'instance risque d'être proche de zéro, les situation politiques locales étant quand même fort disparates.Cela dit, même chez nous (les Verts), y en a qui veulent lancer la Première Transnationale, c'est dire si le mythe est tenace !Julien