Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

Anna Delay est née le 29 décembre 1899 à Hénin-Liétard. Elle épousa le secrétaire du syndicat CGTU des Métaux d'Hénin-Liétard, Lobel.

Employée à la commission cantonale des dommages de guerre au lendemain de la Première Guerre mondiale, elle en fut licenciée en raison de son activité politique.
Militante communiste, elle était membre du comité du sous-rayon d'Hénin-Liétard du Parti communiste dans les années 20.

En 1926, Anna Lobel était membre du groupe d'Hénin-Lietard des Amies de l'Ouvrière, journal des travailleuses publié par le Parti communiste. L'année suivante, elle fut l'une des responsables de la  « commission femmes » du rayon de Lens.

D'après le Dictionnaire Biographique du Mouvement Ouvrier Français (1789-1939)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

makhno 22/08/2006 14:16

La réponse de Louis à Yann
Que pouvez vous comprendre à ce que l'on vous chante
Bouchés à l'émeri de l'oreille et des yeux
Beaux enfants machinaux de la pensée courante
Vous pour qui le soleil tombe comme des rentes
Et que n'étonne rien ni la couleur des cieux.
Aragon

Yann 20/08/2006 15:51

Une simple question : Comment peut-on être communiste de nos jours ? quel est le projet du pcf ?

David NOËL 20/08/2006 16:05

Je pourrais vous demander comment peut-on ne pas être communiste ? Pourquoi décide-t-on, à un moment ou à un autre de s'engager ? Je ne peux pas vous donner une réponse qui serait valable pour tous et en tous lieux. Simplement, c'est la révolte contre les injustices et le besoin de plus de démocratie, de démocratie sociale qui m'a amené à militer au PCF. Notre projet, c'est d'améliorer les conditions de vie des travailleurs et de leur donner le pouvoir que les capitalistes nous ont confisqué. Voilà pour les généralités. Pour les mesures pratiques, notre programme figure sur le blog et sur le site national du PCF, je vous invite à le lire.