Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Le Monde.fr a mis en ligne hier sur son site une vidéo prise le 5 septembre lors de l'université d'été de l'UMP, à Seignosse, dans les Landes. Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, a posé pour la photo en compagnie d'un jeune militant, d'origine maghrébine, Amine.
"Il ne correspond pas du tout au prototype", plaisante M. Hortefeux en référence à l'origine arabe du jeune homme, avant d'ajouter : "Il en faut toujours un. Quand il y en a un ça va. C'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes".

Cette polémique intervient au lendemain de la mise à pied du préfet Paul Girot de Langlade, après des accusations de propos racistes dans un aéroport.
Ce dernier, mis à la retraite d'office mercredi par le Conseil des ministres, s'est réjoui de cette affaire dans les colonnes du Point.fr : “… peut-être que lui aussi on va pouvoir le mettre à la retraite, comme ça on sera deux (..) j'ai dit que c'est se refaire une virginité contre le racisme après son passage au ministère de l'Intégration et ça se confirme. En attendant, ça me fait rigoler quand même…

Les propos de Brice Hortefeux sont scandaleux et indignes d'un élu de la République. Le PCF demande sa démission et des excuses publiques du ministre de l'Intérieur.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Hemingway 11/09/2009 23:28

Incroyable...Ce qui m'énerve aussi, c'est la ligne de défense d'Hortefeux qui devient un modèle du genre dans une telle polémique : "elle (la vidéo) est complètement sortie de son contexte". Le cas échéant, avec vidéo et son à l'appui, cela ne marche pas !!!! Ces propos sont scandaleux. C'est du racisme "primaire" (Cf. "prototype") !De la part d'un Ministre de la République, qui plus est Ministre de l'Intérieur et ex-Ministre de l'immigration et de l'identité nationale (avec ces propos, on a la preuve du sous-entendu de ce ministère !!!), c'est une faute de langage grave. Mais comme il est l'ami personnel du président... Sarkozy va étouffer ça en deux temps, trois mouvements. Alors, ressors-nous Carla pour épater la galerie !Avec l'affaire des ouvriers choisis pour leur critère de taille, le gouvernement persiste et signe dans le ridicule et l'image (et le son) scandaleuse qu'il dégage et qui fait tant de mal à la politique. Et je ne parle même pas des actions politiques mises en œuvre...Pendant ce temps-là, au PS, un ange passe...Malgré toutes ces casseroles qui s’accumulent depuis 2007 (et même avant), j'ai bien peur que Sarkozy soit réélu haut la main en 2012... Ce qui est assez pertinent à analyser ici, c'est la "captation" d'une telle situation, d'un tel dialogue. Dans l'ère du tout numérisable via les vidéos-portable, toutes paroles tenues par un homme politique (ou plus largement par une personne publique. Remember Alain Duhamel !) sont suceptibles de devenir publiques et de déclencher une polémique. Les politiques doivent faire attention non seulement à leurs discours publiques mais également à leurs paroles "en off" (ou plutôt supposées "en off"). Avant, il y avait les caméras et les micros des médias, il y a désormais (depuis quelque temps maintenant) les portables de quidam qui peuvent enregistrer et restituer des dérapages... La barrière entre discours publics médiatisés et discours "privés" (dans un contexte public) est de plus en plus ténue !La démocratie ne s'en plaindra pas !!!!