Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

L'entêtement politique de Steeve Briois le conduit dorénavant à s'installer dans une opposition courtoise et étrangement circonstanciée à l'égard de la nouvelle majorité municipale.

Grâce à l'action de Gérard Dalongeville, "l'enfant du pays" s'est offert une crédibilité. Désormais et avec celle de Daniel Duquenne, c'est une virginité et une légitimité politiques qu'il semble rechercher.

Plus que jamais, à Hénin-Beaumont, il convient d'informer la population sur qui est réellement Steeve Briois.

Nul besoin, pour y parvenir, de lui faire endosser la responsabilité de tous les propos indignes tenus par Jean-Marie Le Pen, même si le fait de les désapprouver eut été une juste réaction.

Qui peut croire en revanche aux discours policés rédigés lors des dernières municipales à l'attention du leader extrémiste ? Un leader extrémiste qui n'hésitera pas à qualifier différents membres de l'opposition citoyenne, démocrate et républicaine de cloportes et schizophrène, notamment ?

Qui peut croire en la cohérence d'un discours frontiste qui selon les élections s'en va privilégier tantôt la préférence européenne, tantôt la préférence nationale ? La boussole de Steeve Briois prend souvent la forme d'une girouette, mais lui ne s'en étonne pas.

Qui peut croire en la respectabilité de méthodes utilisées par le plus proche collaborateur de Steeve Briois, un collaborateur n'hésitant pas, s'il le juge utile, à recourir aux menaces ?

Qui peut croire au "tous pourris" martelé par un Steeve Briois qui ne trouve aujourd'hui que peu à dire sur ses complicités avec l'AR, et celles de cette dernière avec Jean-Marie Alexandre. Un Jean-Marie Alexandre faut-il le rappeler, proche il y a peu d'un ex 1er magistrat placé aujourd'hui en détention provisoire ?

Non, Steeve Briois et Daniel Duquenne ne furent pas les seuls à dénoncer et combattre les agissements de Gérard Dalongeville. Mais tous les deux ont fait de Gérard Dalongeville un slogan publicitaire pour vous convaincre de leur sincérité et du bien fondé de leurs interventions.

De la même façon, l'échec de Daniel Duquenne conduirait fort certainement Steeve Briois à se déclarer seul légitime pour prendre la tête de l'exécutif à Hénin Beaumont.
C'est tout bonnement absurde mais aussi totalement irrespectueux de la confiance des Héninois et Beaumontois réclamée.

Les premiers pas de Daniel Duquenne à l'Hôtel de Ville le démontrent : il ne suffit nullement de se déclarer honnête pour justifier de ses compétences. Il ne suffit pas de se déclarer honnête pour vous préserver de dérives idéologiques. Cela vaut aussi pour Steeve Briois !
Les Héninois et Beaumontois ont besoin d'une ville administrée avec compétence par des élus dignes des valeurs républicaines : Liberté, Egalité, Solidarité.

Il est temps, déjà, d'en appeler à la responsabilité de chacun pour qui souhaite en 2014 ne plus sentir le parfum âcre des municipales de 2009 et de 2008.
Cette responsabilité, au-delà de nos différences politiques qu'il nous faut exprimer, doit s'exercer non seulement dans nos discours, mais aussi dans nos actes.
Il en va d'un combat politique qui ne peut s'estomper : celui mené contre Steeve Briois, homme politique d'extrême droite.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

petite souris 12/09/2009 13:11

Ce matin, une petite souris était chez Briois. Voici la conversation qu'elle a entendue:" - Steeve, enfin, quelque chose à se mettre sous la dent! Chouette, chouette, chouette !!!- De quoi parles-tu? Dalongeville est sorti de prison?- Non non, mieux que ça !- mieux que ça, je ne vois pas...- Enfin on nous attaque sur les blogs du Modem, du MJS et du PC! Et ce qui est chouette, c'est qu'on va pouvoir enfin se défouler sur eux... Parce que le pacte de non-agression conclu avec l'AR, ça va bien... J'en ai un peu marre. On peut plus rien dire, rien écrire d'intéressant. Notre blog devient vraiment très nul, presque autant que celui de Bouquillon.- ah ça, c'est certain, dur dur d'être dans l'opposition complaisante!- Alors, qu'est-ce qu'on va bien pouvoir leur envoyer cette fois ...? Euhhh, ben j'ai un peu de mal à trouver là, euhhhh, pas d'arguments ... ça m'énerve, ça m'énerve !!!- Pas de panique Bruno! on va leur ressortir notre vieux truc hallucinant sur Coget-Lepen, sur Noël et Ferrari les bébés Dalongeville, dfaçon, je vois pas ce qu'on peut dire d'autre.- Bingo!!!!"toute ressemblance avec des personnages ou des faits existants ne saurait être fortuite...