Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Il ne peut être question d’accepter que notre patrimoine culturel soit confisqué, aliéné à terme par une logique de rentabilité financière. C’est pour nous un véritable enjeu de civilisation.

Dans quelques jours, le Ministre de la culture devrait intervenir sur le dossier de la numérisation de la bibliothèque nationale de France. Saura-t-il éviter le « véritable tête à queue » politique que dénonce à juste titre l’ancien Président de la BNF Jean Noël Jeanneney ? Pour le PCF l’urgence de l’heure consiste à donner à la BNF les moyens de la numérisation de son propre patrimoine. Celui-ci est un bien commun de l’humanité et la BNF, service public, se doit de garder la maîtrise totale de cette véritable mémoire du monde afin de la mettre gratuitement et sans conditions à la disposition de tous.

Il nous semble important également de souligner que ce droit d’accès ne suffit pas. Il faut créer les conditions d’une véritable appropriation populaire de ces œuvres. Le libre accès aux œuvres n’est pas en soi porteur de démocratie et de citoyenneté ; il doit s’accompagner d’action culturelle et d’éducation populaire susceptibles de créer les conditions d’une appropriation sociale des œuvres. C’est pourquoi, il ne peut en aucun cas s’accommoder de la régression de l’intervention publique, qu’il s’agisse de la RGPP qui démantèle le Ministre de la culture ou de la baisse massive des effectifs qui frappe l’Education Nationale ou encore de la faiblesse insigne de l’éducation artistique.

Dans l’immédiat, le PCF exige que le gouvernement donne à la BNF les moyens de poursuivre et de maitriser sa propre numérisation en renforçant le programme Gallica en cours. Il doit également être un acteur déterminé du développement du projet européen Europeana initié en 2008, seule alternative publique au monopole de Google.

Si nous ne sommes pas opposés à des coopérations et des partenariats avec des entreprises privées, nous pensons prioritaire de posséder un outil de service public, doté de moyens financiers et humains, garantissant la maîtrise des contenus de la numérisation et de leurs diffusions. Google, entreprise privée réclame, dans la proposition qu’elle fait à la BNF, l’exclusivité des droits. Il ne peut être question d’accepter que notre patrimoine culturel soit confisqué, aliéné à terme par une logique de rentabilité financière. C’est pour nous un véritable enjeu de civilisation.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Yves LOURDEL 22/09/2009 23:43


Dommage que des commentaires sans rapport avec le sujet viennent polluer le débat.

Ce qui se passe avec cette affaire de numérisation me semble en effet très grave à un double titre.
D'une part elle illuste la façon dont nos gouvernants traitent la connaissance et la culture. On n'est pas loin ici des questions relatives à l'éducation nationale (contenu des programmes, mais
aussi réductions drastiques de postes...) et des dispositions de la loi ADOPI, accouchée dans la douleur pour traduire une attitude purement répréssive chère à la majorité de Sarkozy.
D'autre part elle montre que certains intérêts privés dotés de moyens financiers considérables sont aujourd'hui à l'affut pour s'emparer de biens publics et pouvoir les exploiter à leurs profits.
J'y vois une offensive d'un caractère nouveau, qui me semble rejoindre "La stratégie du choc" décrite par Naomie Klein.


présidents 22/09/2009 20:32



merci bouquillon et duquenne.


3 mois aprés votre élection(dont 2 mois de vacances) ,nous ne savont toujours  pas, quand et combien toucheront nos associations,meme apres le C.M- BEREZINA d'hier soir.faudra-t-il
s'adresser au préfet.
encore une fois merci



alliance nationale 22/09/2009 13:22



pourquoi le nouveau maire est un nul ,le roi des nuls .


hier soir ,à plusieurs reprises briois a cassé menu,démoli,abaissé plus bas qu’à terre,ruiné,incendié,pourfendu,insulté,laminé,ridiculisé
mr declercq…
qu’a fait D.D.au lieu de défendre son D.R.H.rien,nada,nenni,keine.
voila comment il défend son personnel.et comment il défendra les autres employés communaux, en contradiction de ses discours et ses promesses électorales.
je sais “les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent”.et c’est en cela que le premier magistrat est un vrai socialiste,parti qu’il rejoindra dés que son épouse sera désignée en pole
position par le P.S.pour les futures élections,oubliant qu’il s’est fait élire sur un liste apolitique
ainsi les baisés pourront se comptaient