Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Le PCF d'Hénin-Beaumont a pris connaissance du nouveau rapport de la CRC en date du 8 juin 2009. Ce rapport qui était à l'ordre du jour du conseil municipal du 12 juillet dernier était resté caché par l'équipe de Daniel Duquenne.

Alors qu'on aurait pu s'attendre à ce que Daniel Duquenne, élu grâce au réflexe d'union sacrée de tous les républicains contre le Front National, se comporte en rassembleur et adresse le rapport de la CRC à toutes les forces politiques de la ville qui auraient pu débattre avec lui et faire des propositions pour  notre ville, le maire d'Hénin-Beaumont, fidèle à la pratique de Gérard Dalongeville a choisi de verrouiller l'information.

Sur le fond, le PCF n'est pas étonné des nouvelles révélations du rapport de la CRC. David NOËL avait d'ailleurs voté le 30 mars dernier contre le Compte Administratif 2008 et le Budget Primitif 2009 de Gérard Dalongeville.

Face à l'ampleur du déficit des finances communales, l'attitude de Daniel Duquenne qui se défausse complètement sur le préfet paraît pour le moins irresponsable. Là où Daniel Duquenne s'auto-congratule pour sa sincérité, le PCF déplore un manque de combativité dont les Héninois et Beaumontois risquent de faire les frais.

Le PCF appelle avec solennité le Conseil Municipal à se battre, à refuser toute augmentation des impôts locaux et à exiger que l'Etat, coupable d'attentisme et qui a laissé filer les déficits pendant des années vienne en aide à notre commune. Non, ce n'est pas aux Héninois et aux Beaumontois de payer la facture !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Hemingway 21/09/2009 22:59


Merci pour vos précisions M. Noel.
Je considère les blogs politiques comme une nouvelle agora. Je ne vois pas pourquoi celle-ci serait exempte de toutes discussions cordiales et argumentées. C’est la moindre des choses ! C’est l’essence-même de ce nouvel outil politique, non ?!
Les attaques sur les personnes, via le net, je les trouve tellement minables. D’autant plus que celles-ci ne sont souvent ni pertinentes ni légitimes. Et tellement mal exprimées en plus…  J’estime que vous et M. Ferrari avez fait une erreur stratégique « terrible » en 2008. De là, à vous accuser de « Dalongevillisme » (dans le sens magouilles&Cie), de complice(s), non. Cela dit, stratégiquement, je comprends que certains se soient servis de cette « erreur » pour vous enfoncer au cours de la dernière campagne. Et finalement pour vous battre et vous éliminer dès le premier tour ! Cela fait partie de la vie électorale, de la lutte pour le pouvoir. Mais les attaques ont été rudes, c’est vrai. On a été loin dans le dénigrement de l’autre. Trop ? La chute de G.D. en a désinhibé plus d’un…
Par comparaison, le blog du MJS est un vrai défouloir. Faut dire qu’il y a de bonnes raisons de se défouler au vu de la situation d’H-B… Mais on frise souvent l’insulte publique, la diffamation, les débats stériles, etc. Sous couvert d’anonymat, certains se permettent bien de choses ! Tout cela reflète le climat de haine qu’il existe entre les différents adversaires politiques… Ce n’est guère rassurant pour l’avenir d’H-B et de ses habitants…
J’apprécie votre blog, très bien écrit, et celui de M. Alpern, ne serait-ce que parce que la censure n’existe pas (à  ma connaissance). Vous-même M. Noel, quand vous vous faîtes « bouger » par un internaute, vous publiez de fait son message et en général, vous lui répondez en essayant d’argumenter. Après, on est  d’accord ou pas mais au moins il y a ce souci de contradiction, de débat. On ne peut pas en dire autant des autres blogs héninois, notamment ceux des deux seuls partis désormais représentés au conseil municipal…
D’une manière générale, j’essaie de comprendre l’incompréhensible situation politique de ma ville natale… Je vous assure, ce n’est pas facile de s’y retrouver… Entre les rumeurs, les polémiques politiciennes, les attaques de caniveau, le silence de la majorité… Ayant pris le train, bientôt le tramway(?), en route (je suivais « de loin » les pérégrinations de la vie politique héninoise depuis 2001), j'ai cette fâcheuse impression que tout le monde est un peu complice de ce qui se passe aujourd'hui... Tous ont « fricoté » de près ou de loin avec G.D.. Sans parler des difficultés financières qui remontent du temps de Darchicourt...
Je l'ai déjà écrit : c’est très intéressant du point de vue de l’analyse politique  mais tellement scandaleux sur le terrain l’action politique « concrète » pour H-B…
 

Hemingway 20/09/2009 19:03

La symbolique de l’image montrant M. Noel chanter en cœur l’Internationale aux côtés de G.D. est terrible… Cela reste bien sûr un instantané du supposé quart d’heure que M. Noel a passé au Cèdre bleu mais un instantané lourd de symbolique…
Après, il faut reconnaître que les adversaires ont abusé d’accusations de « Dalongevillisme » la liste du Nouvel élan pour H-B, et en particulier M. Ferrari et M. Noel. Mais il ne faut pas jouer non plus les vierges effarouchées : la campagne de 2009, courte, s’annonçait explosive dans les invectives, rumeurs, coups bas et stratégies inhérentes à une élection, par ailleurs bien trop médiatisée. En vous présentant sur la même liste que G.D. en 2008, vous avez donné un « formidable » argument à vos principaux concurrents. Ils s’en sont d’ailleurs bien servis. Par opportunisme électoral sans aucun doute. Par malhonnêteté intellectuelle aussi.  M. Noel ne peut être associé en aucun cas au système Dalongeville. En revanche, il l’a soutenu, jusqu’à se présenter sur sa liste, et cela lui sera (éternellement ?) reproché. Même en ne restant que 6 mois, en faisant de la résistance interne (inconnue de la majorité des électeurs) et en étant rapidement « placardé ».
J’ai une question pour M. Noel : aviez-vous en 2008 des éléments tangibles sur la moralité douteuse de G.D. ? Il me semble que vous l’avez déjà indiqué dans un ancien post mais quels éléments aviez-vous en votre connaissance ?
Vous argumentez que face au FN, il faut savoir se rassembler coûte que coûte. C’est bien là un point de vue communiste (combat historique du PC contre l’extrême droite). Je dois bien avouer que cette diabolisation systématique du FN par les partis dits « républicains » m’énerve. Le FN est un parti politique reconnu par la loi. Si j’exècre leurs idées nauséabondes (partiellement reprises par le gouvernement actuel, n’est-ce pas ?), j’adopte un point de vue voltairien !  Ils sont en droit de s’exprimer et, le cas échéant, de « remporter » des élections. Evidemment, je ne souhaitais absolument pas leur victoire à H-B. Mais en 2008, si vous aviez de gros doutes sur la moralité de G.D., fallait-il s’associer avec lui « coûte que coûte » pour battre Briois-Le Pen ? G.D. n’a pas magouillé seulement qu’à partir de sa réélection quand même! Ne fallait-il pas attendre votre heure, vous et M. Ferrari êtes jeunes, et ne pas se présenter avec G.D. ? Y a-t-il eu, dans votre cas M. Noel, une consigne de votre parti pour vous placer sur sa liste ? En fait, je crois qu’avec votre jusqu’au-boutisme anti-FN, vous vous êtes, malgré vous, compromis en vous présentant sur la liste de G.D. en 2008. Voyez les accusations que des internautes vous font encore sur ce sujet. Et ils n’ont pas tous 2 de Q.I. !  
Quant aux accusations durant la campagne et surtout dans l’entre-deux-tours, elles étaient malheureusement de « bonne » guerre…
Je n’essaye pas de distribuer les bons et les mauvais points, j’essaye juste de comprendre comment deux jeunes militants « de gauche » comme M. Ferrari et M. Noel sont déjà « grillés » alors qu’ils n’ont été élus que 6 mois auprès de G.D. alors que d’autres l’ont porté au pouvoir en 2001… Parce que, pour moi, le renouvellement des politiques est un élément important de notre démocratie (à la « poubelle » tous ces apparatchiks et autres éléphants qui n’apportent rien et depuis longtemps au pays et qui attendent tous « d’y aller » - à la présidentielle - …), je trouve cela, sans vous connaître, bien dommage…
 
En tout cas, l’AR ne pourra pas toujours se rabattre sur ce type d’accusations. Ils ont désormais des comptes à rendre ! Et leurs relations avec le FN sont quand même bien suspicieuses… Maintenant difficile de les juger pour le moment même si le début de leur mandature est sujet à questionnements et inquiétudes. On peut penser qu’effectivement, Duquenne manque de courage politique en n’essayant pas de faire payer l’Etat (qu’est-ce que ça…coûte ?!).
A suivre.
 

David NOËL 20/09/2009 20:24



Pour répondre à votre question, en 2008, je n'avais aucun élément tangible sur des malversations de Dalongeville.

On me disait que des chefs d'entreprise se plaignaient d'être rackettés par Guy Mollet, qui travaillait pour Dalongeville. Personnellement, je n'ai rencontré aucun chef d'entreprise, c'étaient
des témoignages rapportés, pas des témoignages directs.

Georges Bouquillon m'a montré à quelques jours du premier tour si je me souviens bien des photocopies de factures des années 2001-2002, dont des factures relatives à Marianne Communication - une
affaire dans laquelle Dalongeville avait conclu un arrangement à l'amiable - et la Carpe Héninoise, une affaire qui était en passe d'être jugée et dans laquelle Dalongeville n'avait pas été
inquiété. En bref, rien de neuf et rien de probant.

Par rapport à la position de mon parti, il y avait un accord fédéral PS-PC, mais le propre d'un accord de ce type, c'est qu'il peut toujours y avoir des exceptions. Par exemple, mes camarades de
Béthune ont toujours dit qu'il était hors de question de s'allier avec Mellick. Dans le cas d'Hénin-Beaumont, Dalongeville n'avait jamais été condamné. C'était difficile de dire au PS : "nous
ne voulons pas d'union avec lui parce que nous soupçonnons sans preuve qu'il magouille..."
Par ailleurs, j'avais en tête le 21 avril 2002. L'attitude de LO a brisé net me semble-t-il le courant de sympathie dont bénéficiait cette organisation au profit de la LCR/NPA. Face au FN, les
électeurs de gauche n'aiment pas ce qui apparaît, à tort ou à raison, comme du sectarisme.
C'est surtout pour ne pas paraître sectaire que j'ai accepté l'union avec le maire sortant, avec l'idée qu'un plébiscite pour Dalongeville ne serait pas un plébiscite pour la personne et les
pratiques de Dalongeville, mais un plébiscite contre l'extrême droite, comme les 82 % de Chirac n'étaient pas un plébiscite pour les idées de Jacques Chirac, mais un plébiscite pour le camp de la
République.

En tout cas, je tenais à saluer vos analyses toujours argumentées et respectueuses. 



HENINOIS QUI PAIE SES IMPOTS 20/09/2009 00:20

A MONSIEURE NOEL CAR MIS A PART XAVIER ET ROUGE DE COLERE LES AUTRES NE M'INTERESSENT PASM. NOEL VOUS AVEZ VOTE CHIRAC CERTES VOUS N ETES PAS CHIRAQUIEN MAIS VOUS N ETIEZ PAS DANS SON EQUIPE. MAIS DALONGEVILLE JE SUIS DESOLE VOUS FAISIEZ PARTI DE SON EQUIPE VOUS AVEZ VOTE POUR LUI ET POUR VOUS ET DE PLUS LE SOIR DE L ELECTION COTE A COTE VOUS AVEZ CHANTE L INTERNATIONNAL. IMAGE FRAPPANTE ET INNOUBLIABLE.

David NOËL 20/09/2009 06:00



D'abord, il faut se méfier des images... La photo où vous me voyez chanter l'Internationale aux côtés de Dalongeville est extraite d'un reportage de France 3. Nous étions au Cèdre Bleu,
rassemblés pour fêter la victoire des républicains contre l'extrême droite et nous avons chanté la Marseillaise, le Chiffon rouge et l'Internationale MAIS, ce que vous oubliez de dire, c'est que
je ne me sentais pas à ma place et que tout de suite après, je me suis éclipsé parce que je n'avais rien en commun avec Dalongeville et son équipe. Si je suis resté en tout et pour tout 15
minutes au Cèdre Bleu, c'est beau... Cette image ne dit absolument pas ce que vous voulez lui faire dire.

Ensuite, oui, je n'étais pas dans l'équipe de Chirac... et pour cause, à ma connaissance, l'élection présidentielle n'est pas un scrutin de liste ! Par contre, une municipale, c'est un scrutin de
liste. Si l'on voulait être rassemblés, il fallait être sur la liste. La seule question qui importe, c'est pourquoi et dans quel esprit ?
A cette question, il est parfaitement clair que j'étais sur la liste pour être un contre-pouvoir, que je me suis presque immédiatement opposé et que je l'ai payé dès le mois de septembre 2008
puisque j'étais viré du Bureau Municipal pour opposition interne. Deshayes, Chruszez, Martel et compagnie ont tous voté pour me virer. Deshayes disait : "Un élu, ça ferme sa gueule ou ça
démissionne". Dalongeville m'a dit textuellement : "Je ne veux plus te voir. Tu as remis ça sur Libé Lille. Tu ne fais que
critiquer. Tout le monde a voté, le groupe est unanime, tu ne fais plus partie du bureau municipal."
Mais enfin, si j'ai été viré pour opposition au bout de six mois, c'est quand même bien la preuve que je m'opposais, que je les emmerdais, vous ne croyez pas ? Sinon, pourquoi m'auraient-ils viré
?

Briois, Darchicourt et Duquenne ont mené une campagne malhonnête je trouve. Ils n'ont pas attaqué les vrais dalongevilliens qui avaient trop honte pour se présenter sur une liste, ils ont attaqué
de manière mensongère et malhonnête la liste Un nouvel élan pour Hénin-Beaumont en essayant de nous associer abusivement à Dalongeville. Le comble quand on y pense ! Dalongeville nous
avait virés pour opposition. Comment a-t-on pu nous associer à ce personnage ?
Maintenant, Daniel Duquenne ne peut plus se défausser. Il est au pouvoir, il peut aller en préfecture, se battre, ne rien lâcher, exiger que ce soit l'Etat, qui a laissé faire, qui paie, pas les
Héninois et Beaumontois. Daniel Duquenne n'a pas fait ce choix et je le déplore. A cause de son manque de combativité, ce sont les habitants d'Hénin-Beaumont qui vont payer la facture.



ramadan 19/09/2009 14:35

à xavier- bouquillon,pour faire changer les choses,vaut-il mieux etre à l'interieur ou à l'exterieur d'un C.M..j'attend avec impatience votre réponse,vous l'intellectuel de pacotille de l'A.R

Claire 19/09/2009 13:42

Mr Bouquillon (fils) : Décidément vous ne voyez pas plus loin que le bout de votre nez ! Remercier votre cher papa d'avoir été au côté de G.Dalongeville en 2001 !!! N'ayez pas la mémoire courte !!!!! Enfin , apparemment , ceci vous arrange bien ...

rouge de colere 19/09/2009 11:29

Monsieur Noel, nous le savons vous ne recevez de leçon de personne.Il n'en reste pas moins que vous êtes co-responsable de cette situation pour avoir soutenu Dalongeville et fait parti de son équipe. Je vous ai vu à plusieurs reprise le défendre lors des CM et vous ne l'avez quitté que lorsque la maison dalongeville brûlait de toute part !Arrêtez donc de nous prendre pour des c.... nous ne sommes pas dupe.

David NOËL 19/09/2009 12:00



N'importe quoi ! Je n'ai jamais soutenu Dalongeville, j'ai tout fait pour qu'il ne soit pas réélu. Si j'ai fait partie de sa liste, ce n'était pas en soutenant sa politique. C'est peut-être trop
compliqué à comprendre quand on a 2 de QI, mais moi, je distingue l'homme de ce qu'il peut symboliser à un moment donné.

Par exemple, je distingue Chirac, l'homme et sa politique que j'ai combattus avant comme après sa réélection de 2002 de ce qu'il symbolisait le 5 mai 2002. Le 5 mai 2002, il symbolisait la
République et plébisciter Chirac contre Le Pen, c'était plébisciter la République. C'était exactement la même chose pour Dalongeville que je n'ai jamais soutenu ni avant, ni après sa
réélection.

Il faut être de mauvaise foi pour dire que je soutenais Dalongeville... Allez-vous dire que j'ai été chiraquien ?

De toute évidence, vous souffrez d'amnésie... J'ai été viré du Bureau Municipal pour opposition en septembre 2008, moins de six mois après les élections !

Par ailleurs, vous devriez vous acheter une paire de lunettes. A aucun moment, je n'ai défendu Dalongeville en conseil municipal, ça c'est clair !

Je n'ai pas voté la hausse des indemnités des élus en octobre 2008, j'ai voté contre l'éviction de Pierre Ferrari, j'ai voté contre le CA 2008, contre le BP 2009.

Le seul dossier sur lequel j'ai dû défendre à un moment la municipalité, c'est celui de l'Escapade parce que je ne pouvais pas accuser la municipalité de ne pas tenir ses engagements, ce qui
était pourtant le cas, alors que le président de cette association sollicitait des aides exceptionnelles de la CAHC, du département et de la région. J'ai considéré sur ce dossier qu'il fallait
d'abord sauver la structure et les emplois de ses salariés associatifs avant de mettre en cause la responsabilité de la gestion Dalongeville ce que j'ai fait publiquement, en Conseil
d'Administration de l'Escapade.

En vérité, les premiers responsables de l'élection de Dalongeville sont bien ceux qui l'ont fait élire en 2001 à commencer par Georges Bouquillon et Jean-Marc Bureau qui étaient sur sa liste,
sans oublier Steeve Briois, particulièrement fourbe et qui rencontrait secrètement Gérard Dalongeville la nuit, sur le parking de Babou pour échanger des infos contre Darchicourt.



Xavier 19/09/2009 09:41

Ah, la bonne blague Monsieur Noel!!Décidément, votre cynisme et votre démagogie n'ont pas de limites. Le déficit se creuse mais il faut se battre pour ne pas augmenter les impots!! Comment fait-on pour le résorber alors ?Cette année 2008 est bien la source de tous nos nouveaux maux. Les héninois vont payer le prix fort votre choix de faire réélire mr Dalongeville. La décence devrait pourtant vous inciter à vous taire !

David NOËL 19/09/2009 10:06



Mon cher Xavier, vous avez raison sur l'année 2008 au cours de laquelle la gestion Dalongeville a encore aggravé le déficit, c'est d'ailleurs ce que je disais depuis la fin de l'été 2008, date à
laquelle j'ai été exclu du Bureau Municipal en raison de mon opposition à la gestion Dalongeville ; je n'avais plus aucun rôle décisionnaire et on me traitait en opposant, alors, je n'ai
absolument aucune leçon à recevoir de votre part.

Depuis l'été 2008, je m'opposais à la gestion Dalongeville et en mars dernier j'ai voté contre le CA 2008 et le BP 2009. Vous n'avez donc absolument aucun argument contre nous.

Il faudra un jour que vous cessiez de vous abriter derrière Dalongeville et que vous assumiez votre responsabilité. Depuis le 12 juillet, c'est Daniel Duquenne et son équipe qui sont au pouvoir.
Soit ils acceptent passivement la hausse des impôts imposée par le préfet, soit ils se lancent dans une action contre l'Etat pour que ce ne soient pas nos populations qui paient la note. Daniel
Duquenne a fait son choix, il s'est défaussé sur le préfet. Dommage...



ramadan 19/09/2009 08:18

JE SUIS TOUT A FAIT D'ACCORD AVEC VOUS MR DAVID NOEL.MAIS JE DOUTE QUE DUQUENNE-bouquillon- BILDE ont un tel courage