Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Triste conseil municipal lundi soir, dans les salons d'honneur de l'Hôtel de Ville. Pendant trois heures, il n'y aura pas eu de combat entre la majorité et l'opposition.

C'est à fleurets mouchetés que les huit conseillers municipaux du FN attaqueront Daniel Duquenne, un Daniel Duquenne soumis, aux ordres de Marine Le Pen et qui ne cessera de donner raison au Front National. Dans le public, interloqués, les spectateurs en étaient à se demander qui dirige vraiment la mairie.

On savait Daniel Duquenne piètre orateur. On le découvre flottant dans un costume de maire trop grand pour lui et tétanisé par le FN. Première illustration avec la première délibération de la soirée, sur la nomination d'une nouvelle adjointe. Interpellé par le FN sur les raisons de la démission d'Yvelise Dufresnes, Daniel Duquenne bottera en touche : "Je me suis déjà exprimé sur ce sujet, je n'y reviendrai pas !"

On ne demandait pas à Daniel Duquenne d'être Jean Jaurès, mais au moins, qu'il se batte, qu'il se montre combatif face à un Front National qui se délecte de la situation. Au lieu de ça, Daniel Duquenne n'aura de cesse, tout au long du Conseil Municipal de féliciter le Front National.

Exemple, après une diatribe de Marine Le Pen sur le rapport de la CRC dans laquelle la vice-présidente du FN attaquera "l'équipe Dalongeville-Ferrari-Noël", Daniel Duquenne, au lieu de s'insurger - on lui rappelle que le MJS et le PCF, virés de la majorité municipale dalongevillienne pour opposition interne ont appelé à voter pour lui pour battre le FN - répondra "Je partage parfaitement votre point de vue".

Nous reviendrons une autre fois sur les propos scandaleux de Marine Le Pen qui cherche à nous associer mensongèrement à Dalongeville, alors qu'il y a un an de cela, en Bureau Municipal, Dalongeville qui venait de virer Pierre Ferrari pour opposition, me disait "Je ne veux plus te voir, tu en as rajouté une couche dans Libé Lille. Tout le monde a voté. Tu ne fais plus partie du Bureau Municipal !"
Si Marine Le Pen nous réserve ses attaques les plus dures, c'est que la chef de file du FN fait le calcul d'une victoire facile contre Daniel Duquenne en 2014. Lundi soir, en Conseil Municipal, Daniel Duquenne n'a fait que crédibiliser le Front National et leur pave avec certitude la route de la victoire en 2014. Plus que Daniel Duquenne et son Alliance "Républicaine" qui n'en a que le nom, c'est l'association Un Nouvel Elan pour Hénin-Beaumont soutenue par le PCF qui sera le vrai adversaire du Front National.

La suite du conseil municipal de lundi n'aura été qu'un long chemin de croix pour Daniel Duquenne. Exemple avec une passe d'armes sur la baisse de 30 % des indemnités des élus : « C'est finalement moins que votre promesse électorale à 50 % faite en mars 2008. Ça veut donc dire que la situation s'est arrangée... », ironise Steeve Briois. En face, Daniel Duquenne lui rétorquera : "Mais dans votre programme, vous proposiez 30 %. J'applique votre programme !" Comment le maire d'Hénin-Beaumont peut-il ne pas rougir de honte lorsqu'il sort au Front National "J'applique votre programme" ?

Même déception sur la votation citoyenne sur la Poste du 3 octobre. Alors qu'on attendait une délibération sur l'organisation de la votation citoyenne avec la mise à disposition de salles municipales et un minimum d'informations, la majorité n'a proposé qu'une délibération mal rédigée dont le FN soulignera le caractère illégal en argumentant que cette délibération aurait dû être une motion. Réaction de Daniel Duquenne : "Vous avez raison ! Je n'étais pas pour, mais, ce sont les syndicats qui ont demandé."

Sur son blog, le conseiller régional PS Alain Alpern a compté le nombre de fois où Daniel Duquenne donnera ainsi raison au Front National à coup de "Je vous rejoins sur ce point" et de "Vous avez raison" : onze fois en l'espace de trois heures !
Daniel Duquenne et sa majorité voteront même le doigt sur la couture du pantalon deux amendements proposés par le FN dans l'affaire Dalongeville et auraient certainement voté le troisième si Daniel Duquenne n'avait pas écourté la séance et reporté son examen au prochain Conseil Municipal prévu début octobre. Sur le fond, les amendements étaient peut-être justes, mais en les votant, l'Alliance "Républicaine" ne fait que crédibiliser le Front National. C'était à la majorité d'anticiper ces deux amendements et d'avoir au préalable blindé la délibération pour ne pas subir le tempo du FN.
Même La Voix du Nord pourtant peu suspecte de vouloir accabler trop vite Daniel Duquenne reconnaissait hier la "courtoisie excessive" de Daniel Duquenne envers le FN qualifiée de relation "sado-maso".

Au final, le spectacle honteux donné lundi soir n'honore pas Daniel Duquenne et son équipe et confirme bien la complaisance insupportable de l'Alliance "Républicaine" et du Front National que nous avions déjà dénoncée sur ce blog.
Mais comment être combatif face au FN quand on prépare avec eux des débats télévisés, des recours au TA, quand on les reçoit deux fois par semaine en réunion des présidents de groupe, des réunions ouvertes au directeur de cabinet de Marine Le Pen qui n'est pas élu au conseil et à l'issue desquelles l'Alliance Républicaine envoie des communiqués de presse qui reprennent mot pour mot les mêmes arguments que le FN ?

Daniel Duquenne et son équipe, enfermés dans leur sectarisme et qui ne tiennent compte d'aucun de nos conseils doivent d'urgence se ressaisir !    
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

alliance nationale 23/09/2009 20:08


pourquoi le quatuor qui gouverne la ville sous les ordres du préfet (Bouquillon-Duquenne et Briois-Marine) ne parle jamais des adjoints qui, véritables complices eux, ont pillé la ville...

- l'adjoint aux finances mis en prison à loos
- l'adjoint au travaux, qui signait des bons de commande et des bons à payer,alors que les travaux n'étaient pas réalisés
- l'adjoint à l'urbanisme qui réalisa des plus-values pharaoniques,(lui aussi mis au frais)
- l'adjoint à la securité, président de la commission des marchés truqués (dixit la C.R.C. et le prefet)

alors qu'ils vomissent, mentent, manipulent la population. parce qu'ils ont compris que les plus capables de gérer la ville par leurs compétences et de débarasser la commune des incapables mis en
place par le P.S. qui mit fit élire une superbe équipe de bouffons

effectivement, leur danger c'est..FERRARI..NOEL..COGET..POLICANTE..donc, calomniez..calomniez..il en restera toujours quelque chose....