Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Liberte62Raciste, Brice Hortefeux ? En quelques jours, une vidéo prise par une équipe de Public Sénat lors d’un échange entre le ministre de l’Intérieur et des militants UMP à Seignosse, dans les Landes, mise en ligne sur le site du journal Le Monde a fait le tour d’internet. Posant pour la photo avec Amine, un militant UMP maghrébin, Brice Hortefeux plaisante. On le voit rire lorsque la secrétaire départementale UMP du coin lui lance « Il est catholique, il mange du cochon et il boit de la bière […] C’est notre petit Arabe ». Et le ministre de répondre : « Ah mais ça ne va pas du tout, alors, il ne correspond pas du tout au prototype […] Il en faut toujours un. Quand il y en a un ça va. C'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes ».

On reste confondu devant ce témoignage pris sur le vif du racisme ordinaire d’un ministre de la République. Alors, bien sûr, tous les amis d’Hortefeux s’y sont mis : Brice Hortefeux parlait des photos, il parlait des Auvergnats, c’est de la faute d’internet… Loupé, la vidéo n’a rien d’une vidéo volée sur un téléphone portable, elle a été prise par des journalistes d’une équipe de télé… 

Pendant que le ministre de l’Intérieur ramait pour justifier l’injustifiable, le transfuge « socialiste » Eric Besson, qui joue les bons élèves du gouvernement Sarkozy au poste de ministre de l’Immigration annonçait qu’il ne signerait pas le décret sur les tests ADN en cas de regroupement familial. Et pour cause ! Le décret sur les tests ADN était de toute façon inapplicable. Devant ce pas de deux, on pense immédiatement au jeu bien connu du « bon et du mauvais flic ».

Dernier épisode en date, avec le démantèlement de la « jungle » de Calais, annoncé à grand renfort de publicité par le sinistre Besson, mardi 22 septembre.

Depuis la fermeture du centre de Sangatte décidée en 2002 par le ministre de l’Intérieur de l’époque, Nicolas Sarkozy, le gouvernement n’a tiré aucune leçon du sort des migrants. Cette fermeture n’a fait que précariser encore plus les réfugiés, en majorité des Afghans fuyant la guerre dans leur pays, lesquels, pour survivre, ont dû précisément s’installer dans ce qu’ils appellent la « Jungle ».   

Particulièrement brutale et violente, l’opération policière très médiatisée menée mardi a principalement visé de jeunes mineurs déjà psychologiquement et affectivement très éprouvés. Selon la Préfecture du Pas-de-Calais, 278 migrants dont 132 mineurs auraient été interpellés et n’auraient pas opposé de résistance. Mais beaucoup étaient en pleurs. En fait, la plupart - ils étaient encore plusieurs centaines en août - avaient déserté les lieux après les annonces répétées de la destruction de leurs campements par le ministre.

Comment peut-on traiter ainsi des hommes, des femmes, des enfants qui n’ont d’autre tort que d’avoir fui des guerres, la misère, et de croire en un avenir meilleur ?

Loin de rechercher des solutions humaines et durables à la situation dramatique dans laquelle se trouvent ces réfugiés, le gouvernement agite le chiffon rouge de l’immigration, opérant au passage un amalgame insupportable entre délinquance et étrangers, pour des raisons purement politiciennes : c’est déjà sur le même thème que Nicolas Sarkozy avait siphonné l’électorat du Front National…

Le Front National, qui reste puissant dans le bassin minier, est aujourd’hui affaibli à l’échelle nationale, mais c’est sa politique que les racistes ordinaires du gouvernement Sarkozy mettent en œuvre quotidiennement, comme ils l’ont montré à Calais.

En opposant les travailleurs français et les immigrés comme ils opposent les travailleurs du public et du privé, les travailleurs aux chômeurs, la droite « convenable » attise les peurs et parie sur la division des classes populaires.

Face à cette stratégie de division, les communistes doivent être des combattants de l’unité : unité dans les luttes et solidarité sans faille avec les migrants. La bataille d’aujourd’hui aux côtés des migrants et pour le respect des droits de l’homme n’est qu’un des aspects de la bataille idéologique d’ensemble qu’il nous faut mener contre un pouvoir capitaliste aux mains de racistes ordinaires qui cherchent à nous diviser.

Des racistes ordinaires
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Agent territorial impatient 27/09/2009 16:45



Mon message concerne les blogs, groupes ou personnes dont le leitmotiv actuel est le combat du FN et de ses supposées appointances avec l'équipe en place (ou vice versa, je nes sais pas trop
finalement) . On ne combat pas le FN par des mots, ni par média interposés, mais par des actes quotidiens, une éducation quotidienne, qui peuvent (doivent ?) paraître invisibles, mais
qui, réellement, sur le long cours, peuvent changer les mentalités. Alors combattons le sans le nommer.
Quant aux (nombreux) discours sur la courtoisie mal placée, franchement, n'y a-t-il pas d'autres sujets de débats ?



Agent territorial impatient 25/09/2009 23:28


Quelle publicité pour le FN !!! ça suffit !


David NOËL 26/09/2009 14:35



Je pensais que votre commentaire faisait référence à mon édito, mais je vois que vous avez posté ce commentaire sur plusieurs blogs héninois. A quoi faîtes vous référence ?
A la complaisance affichée entre le FN et l'AR ou à notre critique d'une complaisance qui, en effet, crédibilise le FN ?



Y.L. 25/09/2009 21:52


C'est triste à dire, mais on en viendrait presque à regretter Chirac et ses "odeurs".


dites nous la vérité,toute la vérité,rien que la vérité,et dites je le jure 25/09/2009 21:17



je ne comprends pourquoi duquenne n’a pas nommé ce génie de bouquillon 1é adjoint,à la place de binesse.c’est quand meme lui qui a fait l’union sacrée avec le F.N. et permit de remporter les
élections avec 12% des inscrits.
un peu de respect pour les géniteurs et rendons à césar,ce qui appartient à césar.



dites nous la vérité,toute la vérité,rien que la vérité,et dites je le jure 25/09/2009 21:03



jules ferry m’a télephonné ce matin de sa tombe et m’a demandé pourquoi les hussards noirs de la république fricotaient avec le F.N à hénin-beaumont ….


et qui était le responsable de ce crime républicain.


je lui ai dit que c’était BOUQUILLON,


il m’a dit qu’il allait s’occuper de ce traitre.



il a osé le faire 25/09/2009 12:45



il a osé le faire.
bouquillon, un franc-maçon (ou un humaniste pour les intellectuels,)vient de légitimer(par l’intermédiaire de son fils,lui aussi manipulé par ce triste gourou),de légitimer ,dis-je,le F.N, à
hénin-beaumont.
qu’en pense binesse,son frere et …..sa loge.quand je vous disais que cette homme était dangereux.il ne lui reste plus qu’une chose à faire …
faire rentrer briois et marine dans la franc-maconnerie.il est tellement manipulateur,qu’il est capable de réussir…
que pense,CIMARES,lui qui a soutenu,avant les élections, l'équipe de bouffons de l'A.R.
il a disparu des écrans,peut-etre s'est-il aperçu qu'il a fait une grave erreur,mais hélas,il est trop tard,mon cher ami. à bientot à la mairie.