Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Depuis le lancement de la « grève du lait » le 10 septembre pour protester contre la chute des prix et la dérégulation du marché souhaitée par Bruxelles, les producteurs ont multiplié les actions en France et en Europe.

Après la rencontre de Bruno Le Maire avec les banques, les producteurs de lait en France ne se voient proposer que des prêts à remboursement différé de 250 millions d’euros alors qu’ils sont déjà surendettés.
Ces annonces vont se traduire en asphyxie dans les campagnes, pour les producteurs, condamnés à alourdir les charges sans augmenter leurs revenus.

La commission de José Manuel Barroso refuse toujours la discussion sur l’augmentation des prix du marché alors que les éleveurs laitiers, revendiquent un prix de 0,40 € le litre minimum, simplement pour vivre. Pour le paysan livrant son lait au prix mondial, comme pour le milliard d’êtres humains affamés, c’est le capitalisme qui déborde !

L’agriculture doit être extirpée de la logique de prix mondiaux conduite par l’OMC. L’Europe doit se doter d’outils de gestion des volumes, et de répartitions par exploitation après 2015.

Le PCF demande à ce que la France et l’Europe prennent leurs reponsabilités face à cette « crise laitière » :

- Instauration d’un prix minimum indicatif européen 0,40 € le litre de lait
- Partager les bénéfices entre producteurs, industriels et distribution sans alourdir le ticket de caisse du consommateur
- Encadrer des marges de la grande distribution, par l’outil coefficient multiplicateur, fixé par décret.

Par ailleurs, l’attribution des références laitières doit encourager les jeunes agriculteurs les plus modestes.
L’avenir de la filière laitière dépend de l’orientation en faveur de produits de qualité, de valorisation du savoir faire des territoires, et de création de valeurs ajoutées.

Marie-George BUFFET, Secrétaire Nationale du PCF, Pierre LAURENT, Coordinateur national du PCF et Xavier COMPAIN, Responsable de l’agriculture au PCF se rendront, mardi 29 septembre 2009, en Ille-et-Vilaine à la rencontre de producteurs lors d’une visite d’exploitation et détaillera ses propositions.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

autant ne pas vous le dire 29/09/2009 13:35


en résumé,toujours plus pour les uns,toujours moins pour les autres.tant que la droite bling-bling sera au pouvoir longuement, le collet étranglera les esclaves.
travaillez plus pour gagner moins (pour les ouvriers)..faites les travailler plus pour que vous gagnez plus ,vous le grand patronat,et les dirigeants du CAC 40.
je fais la différence entre le petit commerçant,le petit artisan,les agriculteurs(les P.M.I et les P.M.E)et les autres.. les multinationales qui parcourent la planete à la recherche de subventions
pharaoniques,et de main d'oeuvre au plus bas cout.tout en faisant et défaisant les dirigeants de ces pays..le plus bel exemple français,c'est total et ses dirigeants ripoux,qui se gavent en afrique
et qui exploitent les gérants des stations en france