Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

"David Noël, le soir du second tour aux cotés de son ami et complice Dalongeville." En une seule phrase, le fourbe Steeve Briois montre l'étendue de sa mauvaise foi et son goût prononcé pour les mensonges.

A Hénin-Beaumont, il n'y a plus un Héninois qui ignore que je n'ai jamais été ami avec Gérard Dalongeville, que nos relations étaient exécrables, que je n'ai figuré sur la liste Dalongeville que parce que c'était le seul moyen d'infliger une défaite cinglante au FN et dans l'idée de constituer aux côtés de Marie-Noëlle Lienemann une opposition interne. De la même manière, il n'y a pas un Héninois qui ignore que je n'ai jamais fait partie des "complices de Dalongeville". Guy Mollet, Jean-Pierre Chruszez, Claude Chopin, Roger Lenfle ou Jean-Bernard Deshayes étaient des complices de Dalongeville. Depuis 2001, beaucoup d'entre eux ont dû voir passer des bons de commande toxiques quand ils ne les ont pas signés. Jean-Pierre Chruszez truquait les budgets.
Jamais je n'ai été un complice de Dalongeville, je l'ai toujours combattu. Soupçonnant ses malversations, j'étais déterminé à tout faire pour trouver des preuves et abattre le système Dalongeville. C'est parce que je m'opposais fermement à Dalongeville que j'ai été viré du Bureau Municipal dès le mois de septembre 2008 avant de perdre mon poste d'adjoint après avoir voté contre le budget truqué de Dalongeville et Chruszez en mars 2009.

Mais Steeve Briois est un menteur et un manipulateur, c'est sa marque de fabrique. Après avoir trahi Le Pen pour Mégret en 1999, Briois a trahi Mégret et est revenu dans le giron lepéniste pour une place de conseiller régional bien rémunérée en 2004. On se souvient que Mégret et ses comparses critiquaient il y a dix ans l'autoritarisme de Le Pen et une dérive clanique et familiale du Front National. Briois qui partageait les critiques mégrétistes en 1999 est devenu dix ans plus tard le bras droit de Marine Le Pen appelée à succéder à son père à la tête du FN. Bel exemple de dérive clanique et de népotisme, mais cette fois, Briois, attiré par les prébendes n'y trouve plus rien à redire...

Au plan municipal, Steeve Briois multiplie les coups tordus, c'est aussi une marque de fabrique. En 2001 déjà, il rencontrait secrètement Dalongeville, la nuit, sur le parking de Babou pour échanger des informations contre Darchicourt. Steeve Briois est un spécialiste des pactes de non-agression souterrains. Avec Dalongeville en 2001, avec l'Alliance Républicaine en 2008... En 2001, le pacte de non-agression de Briois et Dalongeville connu dans tout Hénin comme "l'affaire Babou" a permis aux deux complices d'abattre Darchicourt, victime de toutes les rumeurs et de toutes les calomnies et a servi objectivement les intérêts de Dalongeville. Quoi qu'il puisse dire aujourd'hui pour s'en défendre, c'est bien Briois qui a fait élire Dalongeville !

Devenu opposant à Dalongeville, Briois montrera pendant des années sa nullité, sa méchanceté et son absence totale de scrupules avec des tracts orduriers, mélangeant 80 % de rumeurs de caniveaux et 20 % de vraies affaires. Briois s'est même fait une spécialité bien peu glorieuse, celle d'injurier ses adversaires politiques avec des sobriquets tous plus abjects les uns que les autres. Il faudra la venue de Marine Le Pen en 2007 pour calmer la fureur de Steeve Briois.

Avec Marine Le Pen, ce sera les tracts en papier glacé et toujours les mêmes mensonges et coups tordus, spécialité de Briois et Bilde. C'est ainsi qu'après avoir fait élire un mafieux en 2001, Briois et Bilde ont conclu un pacte de non-agression avec l'Alliance Républicaine pour abattre Dalongeville. Au passage, on remarquera surtout les drôles de méthodes de Marine Le Pen et de son contact à l'Alliance Républicaine, Georges Bouquillon, qui n'ont pas hésité à truquer un débat télévisé en se mettant d'accord pour attaquer Marie-Noëlle Lienemann.

Briois & Le Pen, c'est menteur & tricheuse !

Battu sur le fil, le FN a désormais les yeux rivés sur 2014 et un adversaire privilégié, l'équipe d'Un Nouvel Elan pour Hénin-Beaumont. C'est la raison de leurs attaques répétées contre nous. Malheureusement pour le FN, plus personne ne les croit. Les électeurs qui ont été abusés pendant la dernière campagne municipale et voté FN pour dire leur colère ont maintenant compris à quelle sorte de politiciens tordus ils avaient affaire. Apparatchik du Front National, le fourbe Briois est un professionnel de la politique, comme Marine Le Pen qui vit de ses indemnités d'élue et est obsédée par la présidentielle de 2012. Briois, Le Pen et leurs comparses tournent sur notre ville comme une nuée de vautours malfaisants.

Entachée par sa trahison de juin 2009, son sectarisme et surtout ses accords de non-agression passés avec le FN, l'Alliance Républicaine n'a plus la légitimité pour combattre le Front National et a montré sa légèreté au conseil municipal où on a vu les élus de l'AR voter les motions du FN.

Le PCF avec ses partenaires d'Un Nouvel Elan pour Hénin-Beaumont continuera de mener sans faiblir le combat contre l'extrême droite fascisante, sa xénophobie, ses idées ultra-libérales, ses mensonges et ses manipulations !   
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

BrioisS 15/09/2018 08:13

Qu'est ce qui vous permet de penser que le père de Steve Briois était le marchand de charbon de Henin Beaumont ? c'est totalement faux. Steve Briois n'est pas mon frère .

David NOËL 16/09/2018 09:27

Pas de souci. Merci de votre commentaire.

BrioisS 16/09/2018 09:25

Oups ! je n'en loupe pas une ! j'ai mal interprété les propos provenant d'un commentaire. Quoi qu'il en soit, cela aura servi à rétablir la vérité puisque bon nombre d'articles sur Internet affirment que son père etait marchand de charbon à Henin. Je vous prie de bien vouloir m'excuser de cette intervention inapropriée.

David NOËL 15/09/2018 12:26

J'ai beau chercher dans ce vieil article d'il y a neuf ans, je ne trouve nulle trace de cette affirmation. Je vous crois sur parole.

tiens donc 05/10/2009 07:40


Xavier,
Tu n'étais pas au conseil municipal, tu ne peux donc pas juger de cette connivence qui transpirait de partout.
De plus, les électeurs du FN sont respectables, ceci est sans appel. Ce sont les dirigeants du FN qui ne le sont pas. Sans tomber dans les insultes ou dans le mépris, la relation avec ces élus ne
doit pas pour autant être conviviale, complice.


Xavier 04/10/2009 21:53


Sans vous braquer, je ne trouve pas l'opposition du nouvel élan très constructive pour le moment.
Depuis le début, seuls deux éléments négatifs ressortent de votre opposition:
le manque de compétence et la connivence avec le FN. Je n'ai rien lu de positif, aucun encouragement, aucune indulgence.
J'ai d'ailleurs trouvé très limite vos réactions suite au dernier conseil municipal. Prétendre que l'AR est de connivence et travaille main dans la main avec le FN, ou,
pire, que c'est ce dernier qui diriger la ville, sous prétexte que la majorité se montre respectueuse et écoute les élus de l'opposition au CM, c'est assez
scandaleux et  très démagogique. Que voulez-vous qu'ils fassent ? Qu'ils coupent les micros dès que Le Pen ou Briois prennent la parole ? Qu'ils fassent de l'obstruction à toutes leurs
propositions sous prétexte qu'elles viennent du FN ? L'AR n'a pas choisi d'avoir comme opposition au conseil municipal le FN (ce sont les électeurs). Elle est bien obligée de faire avec
(s'il y avait eu fusion avec votre liste, ça n'aurait rien changé d'ailleurs) et n'entend pas restaurer un climat de mépris et de haine comme à l'époque de Dalongeville. Faire le procès de la
connivence sous prétexte qu'il n'y a ni censure, ni insulte, ni mépris, c'est tendre une piège bien peu glorieux aux élus de la majorité, il me semble.
Pour combattre le FN, mieux vaut se montrer respectable, faire du bon travail avec une gestion saine et transparente, plutot que de l'insulter. Le vote FN étant plus un vote de contestation que
d'adhésion, la dignité  et l'honnéteté des personnalités politiques est le meilleur moyen de retrouver la confiance de la population et de faire rerculer les votes extrémistes.
Quant au procès de l'incompétence, il est bien tot pour le faire. Restructurer les services, recruter des cadres compétents, réduire la masse salariale remonter l'état des finances pour repartior
de l'avant ne se fait pas du jour au lendemain et surtout pas en trois mois!


Xavier 04/10/2009 15:41


On peut refaire l'histoire dans tant qu'on veut, ça ne changera pas grand chose.
Seuls comptent le présent et l'avenir.
Le présent, c'est aider l'équipe en place à redresser la situation financière et à restructurer les ressources humaines. L'avenir, c'est rétablir la confiance et faire reculer le FN à
Hénin.
La guéguerre que l'AR et le nouvel élan se livre ne sert ni l'un ni l'autre, malheureusement.
Qu'en pensez-vous ? 


David NOËL 04/10/2009 17:52



Je suis d'accord avec vous. Il n'est pas question de guéguerre, il est question d'être une opposition constructive, de faire des propositions, de dire nos désaccords si nous en avons et d'être en
situation d'incarner une alternative en cas d'échec de la majorité actuelle pour que ce ne soit pas le FN qui rafle la mise.

Ceci étant, si l'équipe en place avait besoin d'aide, il fallait fusionner entre les deux tours, mais vous avez refusé la fusion, alors, je veux bien être constructif et notre parti a également à
coeur de rétablir la confiance et de faire reculer le FN à Hénin, mais nous ne sommes pas masochistes, nous n'allons pas vous remercier de nous avoir salis et insultés durant la campagne et vous
applaudir bêtement pendant quatre ans. S'il faut critiquer votre action, nous le ferons.



Xavier 04/10/2009 11:23


Monsieur Noel,

Décidément, vous etes un homme parfait. Vous n'avez jamais menti, jamais fait d'erreur.
Le haineux et le sectaire que je suis aimerait tant vous ressembler.


David NOËL 04/10/2009 12:43



Ce n'est pas ce que je dis, tout le monde a fait des erreurs durant la campagne 2008, j'ai sans doute fait des erreurs, mais je suis resté toujours sincère.

Je voulais infliger une défaite cinglante au FN et que l'élection soit un plébiscite pour la démocratie et contre l'extrême droite. En quoi était-ce une erreur ?
Je souhaitais brandir le drapeau de l'unité et ne pas porter la responsabilité de la division.  En quoi était-ce une erreur ?

Il suffisait que Marie-Noëlle se montre inflexible sur le 1/3, 1/3, 1/3, que Dalongeville rompe les négociations et il aurait été lâché par la fédé PS et je remarque qu'il n'y a jamais de
dynamique pour les fauteurs de division.
L'idée, c'était de proposer à Dalongeville un deal inacceptable pour lui parce qu'il nous aurait placés en position de force et que nous aurions pu le mettre en minorité à la première
occasion.
Imaginez Marie-Noëlle dire, faussement naïve, à Percheron : "J'ai réussi ma mission, j'ai réussi à unir la gauche. Sur la liste Dalongeville, il y aura Daniel Duquenne, Georges Bouquillon,
Christine Coget, Eric Mouton, David Noël, Jean-Pierre Policante, Pierre Ferrari, Régine Calzia..."
Dalongeville en aurait fait une attaque d'apoplexie, le pauvre, c'est lui qui aurait claqué la porte des négociations et qui aurait perdu le soutien du PS. C'est lui qui serait apparu comme le
diviseur et il aurait perdu.

Vous avez refusé de nous aider à pousser Dalongeville à la faute et nous ne pesions pas assez pour que Marie-Noëlle tienne bon dans les négos. Il ne restait plus qu'à claquer la porte et à aller
à la pêche ou à s'inscrire dans une logique d'opposition interne et c'est ce que nous avons fait.

Nous avons peut-être commis des erreurs, peut-être qu'il n'aurait jamais fallu s'engager dans une stratégie d'union à gauche et de pression sur le PS et essayer de faire une liste PCF-NPA au
premier tour avec fusion technique avec la liste arrivée en tête au second tour, pourquoi pas ?
Avec le recul, évidemment qu'on relève des erreurs, je reconnais que j'ai surestimé le FN et écarté l'idée d'une liste anticapitaliste à cause de ça, mais les vôtres, d'erreurs, ont été
extrêmement nombreuses : le choix de l'alliance (avortée, d'ailleurs) avec l'UMP a brouillé votre message. Votre ligne anti-partis qui excluait que les partis apparaissent avec leurs propres
drapeaux était absolument inacceptable. Je crois que votre refus de faire pression sur le PS avec nous nous a peut-être coûté la victoire en 2008.



tiens donc 03/10/2009 21:51


tiens donc, le retour de rafa ... que je croyais plus intègre, ça c'est certain !


rafa 03/10/2009 21:16


Ah , Xaier , si tu savais ...
Tout le mal que tu me fais ...
Oh Xavier si tu pouvais
dans mes idées , te retrouver

Là je crois que c est pas gagné !

Et je le comprends bien !


tiens donc 03/10/2009 20:20


Ah Xavier, si tu savais ....


Xavier 03/10/2009 18:53


à "tiens donc"

Tout compte fait, il vaut mieux pour toi que tu te caches derrière un pseudo...


Xavier 03/10/2009 15:07


Mais ne vous énervez pas monsieur Noel...

Je ne parlais pas que du débat télévisé, pas de l'action de MNL dans son ensemble.
Ce jour là, pour défendre un bilan qui n'était pas le sien, MNL a bien été obligée d'étre insincère car si elle avait dit tout le mal qu'elle pensait de Dalongeville et de sa gestion (si je
suis vos propos, ça devait etre le cas, non ?), elle aurait été une bien mauvaise avocate pour ce dernier.
Donc, elle a bien menti  (meme si elle considérait ; peut etre; que c'était pour la bonne cause...)et vous aussi, à travers elle.
Ces accusations de trucage ne regardent que vous .
Revisionnez le débat de nouveau et voyez qui disait la vérité aux héninois et qui les dupait ce jour là.





David NOËL 03/10/2009 19:15



A vous suivre, j'aurais menti par procuration. C'est extraordinaire, la haine et le sectarisme que vous avez envers nous.
Alors qu'il n'y avait pas l'épaisseur d'une feuille de papier à cigarette entre l'AR et nous sur l'analyse de la gestion Dalongeville et que notre désaccord était d'ordre uniquement tactique,
vous réécrivez l'histoire et vous nous traitez de menteurs. Quelle mauvaise foi ! 

Je n'étais pas au débat télévisé, par contre, j'ai développé dans de multiples interviews ce que je pensais de Dalongeville et de sa gestion. Je vous renvoie à l'interview croisée que j'ai faite
avec Marie-Noëlle à Libé Lille, je demandais à ce qu'il ne soit pas tête de liste et je critiquais sa gestion !



tiens donc 03/10/2009 14:21



Allez , arrête Xavier, tu t'enfonces là... comme un gamin à court d'arguments, tu réponds à côté, rejettes la faute sur quelqu'un d'autre, essaies de t'en sortir par tous les moyens... mais c'est
raté. nananère ...  (ne le prends pas mal, mais tu ne fais pas le poids ...)



Xavier 03/10/2009 12:43


à "Tiens donc"

"Assumer ses propos", revient à accepter que chacun puisse identifier celui qui s'exprime. Moi, je ne sais pas qui se cache derrière "Tiens donc". C'est donc très facile de vous exprimer sans
prendre le risque d'etre reconnu.
Prétendre que vous assumez vos propos est donc une erreur ou un mensonge.
Quand à ma réponse à monsieur Noel sur ses accusations de trucage du débat, je vous la reformule autrement (puisque vous ne l'avez pas comprise): qu'un menteur accuse son voisin d'etre un truqueur,
c'est quand meme le comble! (ça va mieux comme ça...)


David NOËL 03/10/2009 14:02




C'est vous qui mentez, Xavier. Vous mentez effrontément quand vous affirmez que Marie-Noëlle est venue défendre le "bilan formidable de Dalongeville". Ni Marie-Noëlle, ni Pierre, ni
moi n'avons défendu le bilan de Dalongeville.

Je vous renvoie au reportage de Rue 89 fait au moment
de la campagne :
"Si Marie-Noëlle Lienemann est numéro 2 de la liste du maire sortant Gérard Dalongeville, ils ont chacun leur tract. Avec leurs différences… Gérard Dalongeville veut par exemple installer
de la vidéosurveillance dans toute la ville. Telle n'est pas du tout l'intention de la socialiste. [...]
Sujet délicat : les finances laissées par le maire sortant. Une Héninoise se préoccupe de cette situation et du manque de cohérence de la gauche. Marie-Noëlle Lienemann assure qu'elle a
‘des amis à la Cour des comptes’, et que ‘Dalongeville devra mettre tout sur la table’. Le maire sortant a augmenté les impôts locaux de 85%, et sa gestion est pour le moins contestée dans les
rues."

Passons... Votre réponse me fait penser à celle de ces gamins pris sur le fait en train de faire une bêtise et qui rejettent la faute sur le voisin.
Ce n'est pas digne d'un militant républicain, Xavier. Sur la question des rapports avec le Front National, le fait d'avoir truqué un débat télévisé et conclu un pacte de non-agression avec le
FN est une tâche indélébile. Georges Bouquillon et Daniel Duquenne n'ont exprimé aucun regret. L'Alliance Républicaine restera entachée pour toujours par cet épisode.




tiens donc 03/10/2009 12:09


Cher Xavier,
Bien essayé, mais oui je sais lire et comprendre cette première phrase de ton commentaire qui a dû t'échapper... ou que tu aurais dû formuler autrement.
Pour mon commentaire, c'était juste un conseil, ça me fait vraiment de la peine de te voir t'échiner à défendre l'indéfendable, et ce uniquement pour une raison familiale. Les faits sont avérés, et
bientôt seront mis au grand jour. Evite donc de prendre parti trop franchement, tu pourrais ensuite avoir mauvaise conscience.
Quant au fait de m'exprimer sous un pseudo, c'est là le "jeu" des bloggeurs. Je ne suis pas le seul et ne vois pas pourquoi je m'en priverai. J'assume tout autant mes propos, qu'ils soient signés
de ma véritable identité ou d'un pseudo.


Xavier 03/10/2009 10:04



Cher "Tiens donc"
C'est très gentil de vous inquiéter pour moi.
Je vous rassure tout de suite, je n'ai pas l'intention de faire carrière en politique.
J'essaye simplement d'aider la majorité à lutter contre la désinformation malhonnéte et la démagogie que constituent vos propos et ceux de vos amis.
S'agissant de ma carrure, j'aimerais bien la comparer à la votre mais comme vous n'avez que le courage de vous cacher derrière un pseudo pour vous exprimer, j'imagine qu'elle serait nettement à
mon avantage.
Quant à dire que je reconnais le trucage du débat, laissez moi vous dire une nouvelle fois que vous ne savez pas lire.



tiens donc 03/10/2009 08:18


Xavier me fait de la peine. Envoyé "au charbon" par son père, il n'a pas la carrure. Il va se faire manger tout cru, à force ...
Arrête stp Xavier, la politique, c'est pas ton truc. Tu n'es pas préparé à ça. Là encore, tu reconnais le trucage du débat de 2008, comme tu as déjà reconnu la "normalité" des rapports cordiaux
entre l'AR et le FN.
C'est vraiment un conseil d'ami: ne commente pas, ne t'emballe pas, fais autre chose...


ils étaient fait l'un pour l'autre 03/10/2009 08:06


Briois, un traitre parmi les traitres.
lepéniste, il trahit JEAN-MARIE de Neuilly, puis il rejoint MEGRET. Ramassant une capote plus belle que celle de la whermart, il trahit MEGRET, et rejoint ... JEAN-MARIE de Neuilly.
Pas trés fufute, son éminence grise, sa muse, Bruno Bilde lui fait passer son Q.I. de celle d'une huitre à celui d'un ane du Poitou. MARINE femme intelligente s'apercoit qu'à hénin-beaumont, un
maire corrompu, 2 fois adoubé par le P.S., en pleine déliquescence, vient sauvé ce duo de loozer.

Bouquillon,disciple de JEAN-MARIE de Souchez, est le meilleur des deux traitres. apres avoir laché Darchicourt en cours de mandat, il lache Dalongeville qu'il aida à  faire élire. puis il
rejoint JEAN-MARIE de Souchez et ses tondeuses, dés son élection de 3é adjoint.
Assurément, ces deux hommes étaient fait pour travailler ensemble.ils subsistaient grace à leur  fond de commerce, Dalongeville. celui-ci ayant disparu, ils prennent pour cible, en commun, la
liste d'un nouvel élan pour hénin, alors que cette liste grace, à leur connivence n'existe pas au conseil municipal.
posez vous la question ??? à qui profite le crime....
commis par les assassins......


Xavier 02/10/2009 17:56


Le débat truqué de 2008 ?

Ah oui, celui où MNL venait défendre le bilan formidable de Dalongeville afin de convaincre les héninois de le réélire!! Et, vous dans le public pour la soutenir...
Si certains sont qualifiés de truqueurs, d'autres mériteraient l'appellation de menteurs!


David NOËL 02/10/2009 23:52



Je n'étais pas dans le public, mais peu importe. Lors du débat télévisé de mars 2008 - dont j'ai pris bonne note que vous justifiez le trucage - le seul élément tangible qu'avait Marie-Noëlle
pour se prononcer, c'était le compte administratif 2006 et le rapport de la CRC en date du 23 juin 2006.

Ce rapport n'était pas assassin. Il invitait la commune à "poursuivre l'effort d'économies sur les charges générales et courantes de fonctionnement" et à "poursuivre les efforts
accomplis pour améliorer la fiabilité de ses prévisions et de ses documents budgétaires".

Vérifiez par vous-même, Xavier, ça se trouve page 6 :
http://www.ccomptes.fr/fr/CRC18/documents/Avis/NPA06-0333.pdf

En d'autres termes, les seules informations fiables que nous avions début 2008 restaient positives. Bien sûr, nous entendions comme tout le monde des rumeurs, mais une rumeur, ça ne vaut pas un
rapport de la CRC. C'est la CRC que vous accusez d'être des menteurs ?



lilou 02/10/2009 16:59


Très bien cet article ,david,     ;Si le journal "voici" ou "france dimanche" cherchent quelqu 'un pour  trouver des titres raccoleurs, on donnera les coordonnées de
briois.heureusement qu il y a des gens comme vous et ceux du "nouvel élan pour Hénin" pour essayer d avancer et de construire ENFIN!


Patrick 02/10/2009 08:31


christine, c'est la même chrisine qui a participé au débat truqué de france 3 et qui a diné chez briois ?


David NOËL 02/10/2009 08:56



Il ne vous aura pas échappé que :
- ce n'était pas elle la tête de liste
- ce n'était pas elle qui dirigeait la campagne de Daniel Duquenne
- elle a publiquement et courageusement reconnu l'épisode et exprimé ses regrets, contrairement à d'autres...



Christine 02/10/2009 07:32


Bravo David ! Et particulièrement pour ta conclusion.