Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

Alors que les projecteurs médiatiques se braquent sur Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy, les choses bougent au Parti Communiste.

Si Marie-George Buffet n'a toujours pas annoncé officiellement sa candidature à l'élection présidentielle, elle s'est déclarée plus que jamais "disponible" lors d'un discours prononcé à Hennobont le 23 août dernier.

Marie-George Buffet a également ouvert son propre site :  http://www.mgbuffet.org/. Vous pouvez lire ou écouter ses discours, lui poser des questions, retrouver les propositions des communistes.
 
C'est aujourd'hui Alain Bocquet qui laisse entendre que Marie-George Buffet sera candidate.

Tout l'enjeu est désormais de savoir si Marie-George Buffet sera candidate au nom du Parti Communiste ou au nom des comités d'Union populaire qui se sont mis en place pour soutenir une candidature unitaire antilibérale à la présidentielle.

Plus personne ne croit sérieusement aux chances de José Bové ou de Clémentine Autain d'incarner une candidature "à gauche de la gauche" soutenue par le PCF, la LCR, les Verts et le mouvement altermondialiste.
Comme la plupart des communistes du Pas-de-Calais, les communistes d'Hénin-Beaumont étaient défavorables à un scénario qui aurait risqué d'affadir le programme du Parti Communiste et de désorganiser nos fédérations et nos sections.

Du côté des trotskistes, Alain Krivine et Olivier Besancenot ont renoncé depuis longtemps à une candidature unitaire et ne maintiennent le flou que pour ne pas décevoir les nombreux jeunes militants favorables à une candidature unitaire. Quant à Arlette Laguillier, elle n'a de toute façon jamais été favorable à une candidature unitaire.

La candidature de Marie-George Buffet peut rassembler, plus que celle des candidats d'extrême gauche.
En cas de victoire de la gauche aux présidentielles de 2007, un Parti Communiste fort, porteur de propositions radicalement anticapitalistes pourrait exiger des mesures qui rendront du pouvoir aux salariés, qui  mettront un terme aux licenciements boursiers, qui créeront de nouveaux emplois.

Les semaines qui viennent seront décisives. A nous de nous rassembler derrière Marie-George Buffet pour faire progresser nos idées, changer le rapport des forces à gauche et battre la droite !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

el diablo 06/09/2006 18:18

Entre 1997 et 2002 la"gauche plurielle" n'était majoritaire au l'Assemblée Nationale qu'avec les voix des députés PCF. Donc, à priori, il avait un moyen de pression important pour peser sur le parti majoritaire (PS). Tu parles! ils ont avalé couleuvres après couleuvres jusqu'à la cuisante défaite du triste et nulissime social démocrate  Hue à la présidentielle. Alors avec votre histoire du PCF "fort qui pèse..etc..." vous faites marrer tout le monde..."C'est pas aux élections, c'est pas dans les salons que nous aurons satisfaction!!..."
Salut et Fraternité 

David NOˋL 10/09/2006 15:17

Vous écrivez : "C'est pas aux élections, c'est pas dans les salons que nous aurons satisfaction !". Soit. Sans un mouvement social type juin 36 pour exiger des réformes radicalement antilibérales, nous n'irons pas bien loin. Et le PCF a commis de nombreuses erreurs entre 1997 et 2002, la plus importante étant d'avoir accepté de participer à un gouvernement social-libéral qui n'avait aucune intention de remettre en cause le traité de Maastricht et la mondialisation capitaliste néolibérale. Mais un bon score du PCF aux élections présidentielles et législatives de 2007 serait un bon indicateur pour redonner espoir, pour convaincre les citoyens qu'une victoire du mouvement social (à laquelle le PCF doit contribuer) est possible. Si la gauche l'emporte en 2007, je n'attends rien du PS, il faudra appeler le mouvement social à se mobiliser pour exiger des réformes immédiates.