Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Dans une interview parue aujourd'hui dans Le Parisien / Aujourd'hui en France, François Fillon, un des principaux lieutenants de Nicolas Sarkozy, affirme qu'en cas de victoire de la droite en 2007, les régimes spéciaux de retraite de la SNCF, d'EDF et de GDF seront supprimés.

Chacun a encore en mémoire les propos définitifs de Nicolas Sarkozy, en 2004, au moment de l'ouverture du capital d'EDF et de GDF. Nicolas Sarkozy jurait alors que jamais la participation de l'Etat ne descendrait sous la barre des 50 % et qu'en tout état de cause, le statut des personnels d'EDF et de GDF comme leurs régimes de retraite seront préservés.

Les propos de François Fillon ont le mérite de la franchise ; la droite ne poursuit en fait qu'un seul objectif : privatiser et marchandiser les services publics, casser les statuts des personnels, criminaliser le droit de grève. Toutes les promesses rassurantes de la droite sont autant de leurres auxquels personne à droite ne croit.

Les manifestations d'aujourd'hui contre la privatisation de GDF ont rassemblé plusieurs milliers de personnes à Paris.
Avec l'appui des parlementaires communistes qui se battent depuis plusieurs jours contre le projet de loi, il est encore possible de faire reculer ce gouvernement. La mobilisation n'en est encore qu'à son début, et c'est maintenant qu'il faut réussir.

Comme Dominique Strauss-Kahn l'avouait dimanche sur le plateau de Laurence Ferrari, il ne faudra pas compter sur le PS au pouvoir pour revenir sur les lois de privatisation d'EDF et de GDF.
L'ancien prix Nobel d'économie Joseph Stiglitz qualifiait hier dans les colonnes de Libération le projet de loi de privatisation d'"inutile et stupide" et même des députés UMP et UDF, habituellement peu enclins à défendre les services publics disent tout le mal qu'ils pensent du projet de loi gouvernemental.

Nous pouvons encore faire reculer le gouvernement !
Les communistes d'Hénin-Beaumont seront présents, samedi 23 septembre, sur la grande braderie du centre ville, avec des pétitions contre la privatisation de GDF.
La mobilisation ne fait que commencer !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
Bonjour,<br /> <br /> Merci de passer quelques instants sur <br /> www.edf-gdf-loire-cgt.com<br /> <br /> Pratiquez le lobbying-citoyen<br /> et parlez de nous si affinité.<br /> <br /> Amicalement,<br /> Fredo.<br />
Répondre