Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

Ces temps-ci, la plupart des grandes formations politiques sont confrontées à la même question cruciale : comment rassembler son camp ?

Au PS, tout est simple en apparence : en échange du soutien du PRG et du MRC au candidat socialiste à l'élection présidentielle, le PRG et le MRC se verront réserver des circonscriptions aux législatives. Le PRG réclame 30 circonscriptions gagnables et le MRC une dizaine.
Evidemment, les leaders socialistes des circonscriptions en question ne l'entendent pas de cette oreille, mais l'accord électoral entre le PS et ses partenaires ne devrait pas poser trop de problèmes.

Au FN, l'Union est un (faux) combat. En proposant aux autres formations de la droite extrême une "Union patriotique" autour de lui, Jean-Marie Le Pen n'a jamais pensé, contrairement à ce qu'on aurait pu croire, à Philippe de Villiers. Le président du MPF n'a aucune intention de se désister pour Le Pen ni de signer un quelconque accord avec lui. En réalité, l'Union patriotique est une union du FN avec... lui-même ! Plus exactement, avec le MNR de Mégret et le groupusculaire Parti Populiste de Frank Timmermans, autant dire une scission avortée du FN et la scission d'une scission du FN ! Tout ce beau monde va se réunir pour 2007, mais il s'agit d'effacer les séquelles d'une crise interne, pas de rassembler son camp.

Dans les deux cas, au PS comme au FN, le souci de rassembler son camp n'est que tactique et en tout état de cause, il ne remet pas en question l'hégémonie du PS sur le centre-gauche, ou du FN sur l'extrême droite. Au contraire, on est en présence dans les deux cas de formations politiques solides qui valorisent l'adhésion.

Le PCF et ses alliés de la gauche radicale sont les seuls à vouloir sincèrement rassembler leur camp. Contrairement à ce qu'on peut lire dans la presse nationale, rien n'est joué et la décision de présenter Marie-George Buffet comme candidate de rassemblement n'est pas encore prise ; c'est d'ailleurs un point d'achoppement entre la direction nationale du PCF et la fédération du Pas-de-Calais.
La stratégie de la direction du PCF est bel et bien de rassembler le camp antilibéral. Une partie des communistes montre en exemple la Gauche Unie espagnole, le Linkspartei allemand et le PRC italien qui, chacun à leur manière, ont rassemblé, communistes, trotskistes et militants altermondialistes dans un même parti de la gauche radicale.
L'engagement et la sincérité de Marie-George Buffet et de ses amis en faveur d'une solution de ce type ne peuvent pas être remis en cause et il faut s'en féliciter. Il aurait été bien plus facile pour la direction du PCF de négocier un accord purement tactique avec de petites formations qui se seraient prêtées au jeu.
Ce n'est absolument pas le cas et dans les collectifs unitaires, l'appartenance à un même camp, celui de la gauche antilibérale et anticapitaliste, paraît transcender les appartenances partisanes.

Il reste que le rassemblement du camp antilibéral tel qu'il est conçu pourrait faire disparaître le Parti Communiste : de nombreux militants déboussolés, furieux d'être dépossédés de leur droits d'adhérents et de voir les décisions se prendre dans les collectifs et plus dans nos sections quitteraient à coup sûr le PCF.

En quelques mois, le PS est passé de 120 000 à 200 000 adhérents grâce à une campagne d'adhésion par internet à prix réduit.
Plutôt que de dissoudre notre Parti dans un rassemblement électoral fragile et éphémère, pourquoi ne pas l'ouvrir grand à tous ceux qui sont aujourd'hui orphelins d'un grand parti anticapitaliste ? A nous de trouver les mots pour convaincre les militants de la gauche antilibérale de nous rejoindre pour qu'ensemble, nous soyons plus forts.

A Hénin-Beaumont, les communistes seront présents lors du marché aux puces de samedi prochain avec des pétitions, des tracts et des bulletins d'adhésion.
N'hésitez pas à venir nous rejoindre et à adhérer !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article