Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

Les enseignants étaient en grève aujourd'hui, pour la défense du service public d'éducation et contre les suppressions de postes.

J'ai défilé cet après-midi à Lille, avec les camarades de mon syndicat.

Le cortège, parti de la Porte de Paris et qui s'est disloqué Place de la République, a rassemblé 2 à 3 000 personnes (FSU, Unsa, Solidaires, CGT, CFDT et CNT).

Dans certains établissements, la grève a été assez bien suivie : on comptait par exemple 40 % de grévistes au lycée Darchicourt, ce matin.

Il faut dire que les conditions de travail des enseignants se dégradent. Beaucoup de départs en retraite ne sont pas remplacés et les classes sont souvent chargées.

Dans mon établissement, c'est un professeur d'électronique qui remplace un professeur de technologie, car il n'y a pratiquement plus de postes au Capes de technologie. Des situations aberrantes comme celle-là sont monnaie courante et le moins que l'on puisse dire, c'est que les candidats du PS n'offrent pas de réponse à la hauteur des enjeux.
Depuis Claude Allègre, on a le sentiment que le PS a adhéré assez largement au discours de la droite en matière d'éducation : les propos de Ségolène Royal sur la suppression de la carte scolaire en sont la dernière illustration.

Beaucoup de militants communistes participaient, dans leur syndicat respectif, à la manifestation de cet après-midi.
Les communistes n'entendent pas renoncer à un service public d'éducation digne de ce nom. L'éducation doit être notre priorité !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article