Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par Guy CREUZE

Motion proposée par le PCF

Dans le même temps que les télés faisaient leurs choux gras de l'actualité people des vacances, Sublistatic et Faurecia annonçaient une nouvelle saignée dans ce qui reste de l'emploi industriel local, avec des menaces précises de disparition concernant près de 500 emplois, dans un bassin économique où le taux de chômage avoisine les 14 %, et les 20 % sur notre secteur.

Le Groupe majoritaire a pris immédiatement la mesure de ce qui constituerait un nouveau désastre humain, social et économique pour le territoire et pour Hénin-Beaumont, alors que la sérénité est loin de marquer l'avenir pour les salariés d'autres entreprises comme Energy Plast, IBT, Bénalu ou Westeel.

Malgré un travail acharné avec la CAHC, tant pour élargir nos infrastructures économiques que pour accueillir de nouvelles entreprises sur la zone du Bord des Eaux et du Pommier, malgré l'énergie déployée par notre agglomération pour dynamiser le territoire et son attractivité, le solde de création d'emplois reste négatif et les emplois créés ne correspondent plus aux qualifications d'hommes et de femmes contraints de négocier les plans dits "sociaux" signant la désindustrialisation de toute une région.

Pour autant, le Groupe majoritaire continuera, à travers son action, de considérer cette situation comme inacceptable et n'ayant rien à voir avec la fatalité.

Inacceptable parce que ce sont des salariés qui sont jetés à la rue comme des kleenex, et que la variable d'ajustement des taux de rentabilité actionnaire à deux décimales, c'est invariablement l'emploi, avec la course au dumping social nourrie par une mondialisation libérale sans règles, sans gouvernance autre que celle de la finance, et sans morale.

Face à la mondialisation galopante, c'est l'absence d'évolution de règles économiques au niveau des Etats et Communautés d'Etats qui est source, ici comme dans les pays pauvres, de souffrances sociales incommensurables que les populismes et les extrémismes peuvent tenter d'exploiter pour ajouter la haine à la concurrence sans merci instaurée entre les peuples.

Inacceptable aussi parce que ce sont en l'occurence des savoir-faire et des outils technologiques de haute performance qui sont anéantis par les délocalisations boursières, dans une conjoncture certes difficile, en particulier pour le secteur automobile touché par un renchérissement des matières premières que les constructeurs entendent faire supporter au maximum par les équipementiers automobiles, mais une conjoncture qui se saurait faire oublier que :

- concernant Sublistatic, groupe international, un fonds de pension a été à l’œuvre au sein de l’entreprise, laquelle a longtemps amassé les profits et se retrouve aujourd’hui avec une trésorerie véritablement vampirisée ;

- concernant Faurecia, propriété à 70 % de PSA (PSA qui a réalisé un profit net de 1 milliard d'euros en 2005), c'est un trou de trésorerie de 137,5 millions d'euros sur 180 qu'a enregistré le groupe en 2005, trou consécutif aux seules charges de délocalisation avec implantation de 4 sites de production en Europe centrale et de l'Est...
"Quand on veut tuer son chien, on dit qu'il a la rage" ? mais le mieux, c'est peut-être encore de la lui inoculer...

Au vu et au su de quoi, le Groupe majoritaire du Conseil Municipal d'Hénin-Beaumont :

- apporte sans réserve son soutien aux salariés de Sublistatic et Faurecia

- demande au gouvernement français, à l'ensemble de nos députés français et européens... d'oeuvrer, en France et en Europe pour mettre en place de nouvelles règles économiques et de gouvernance propres à renforcer les rapports de coopération entre les nations membres de la CEE, afin de préserver un socle fort de droits des salariés et de résister au libéralisme mondialisé.

Votée à l'unanimité.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article