Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

Il faut vraiment lire le numéro d'aujourd'hui de La Voix du Nord.

Dans la rubrique "Autant vous le dire", Pascal Wallart y dénonce à juste titre les tracts anonymes distribués il y a quelque jours, encartés dans L'Espoir, le bulletin de la Fédération socialiste du Pas-de-Calais (à renvoyer à Olivier Vergnaud)...

Ces tracts mal écrits, pas drôles et au dessous de la ceinture sont évidemment signés Dalongeville et Vergnaud. Ils se voulaient certainement une réponse au tract de Steeve Briois dans lequel Dalongeville est caricaturé en Pinocchio et au tract de Civisme et Transparence...
Pas de chance, avec un tel matériel dont on se demande ce que faisait Gérard Dalongeville quand il a donné son imprimatur, le maire d'Hénin-Beaumont vient de perdre encore un peu plus de crédit vis-à-vis de la population et La Voix du Nord a raison de pronostiquer une "vilaine tempête au fond des urnes".

La suite de l'article vaut aussi la peine d'être lue. Gérard Dalongeville y est pris en flagrant délit de mensonge. Le mois dernier, il a affirmé à La Voix du Nord s'être pourvu en cassation pour faire casser le jugement du tribunal administratif de Lille donnant raison à Steeve Briois qui n'avait pas eu accès à certaines pièces comptables.
Pas de chance, après vérification, il n'y a pas plus de pourvoi en cassation que de beurre en branche. Gérard Dalongeville vient d'être pris en flagrant délit de mensonge...

Et pendant que le débat se focalise sur les noms d'oiseaux que s'échangent Dalongeville et Briois et sur les mensonges éhontés du maire, on en oublierait presque la situation sociale.
C'est pour cela qu'il faut lire de toute urgence le "Bonjour" de La Voix du Nord d'aujourd'hui, signé Anna Morello, au sujet de la situation dramatique de ces Héninois qui n'arrivent plus à se loger...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

MAX 31/10/2006 16:07

Votre position concernant le second tour n'est certes pas d'actualité mais qui peut encore aujourd'hui classer le maire actuel dans la catégorie des élus républicains? Je n'ose même pas parler de la gauche
Bon courage pour la suite de votre démarche

David NOËL 31/10/2006 16:50

Merci. Je précise que la position que j'ai donnée n'est que la position théorique marxiste sur la question du désistement au second tour. En pratique, si jamais la question du désistement au second tour se posait, il faudrait adapter notre "boussole théorique" au contexte local, c'est l'évidence. Nous n'en sommes pas encore là ; il y a d'autres combats plus urgents à mener, sur l'emploi, sur l'énergie, sur les services publics, sur le pouvoir d'achat...

eric daussin 28/10/2006 14:50

votre position sur le sujet et peut etre bonne que ferez vous lorsque votre partie vous obligera a vous allier a gege au municipal

David NOËL 28/10/2006 14:51

Nous n'en sommes pas encore là, nous ne nous présentons pas aux élections pour faire de la figuration, mais pour gagner. Qui vous dit que ce n'est pas le PS qui imposera à Gérard Dalongeville de se désister pour nous ? De toute façon, la règle est simple : au second tour, face à la droite ou à l'extrême droite, n'importe quel parti de gauche se désistera pour le candidat de gauche le mieux placé. C'est ce qu'on appelle la discipline républicaine et c'est la règle depuis 1902 et le Bloc des Gauches ! Je vous rappelle que même en 1993, alors qu'une seule voix séparait Yves Coquelle et Albert Facon, nous nous sommes désistés pour battre Jean Urbaniak. C'est la règle et elle est valable dans les deux sens... Alors, à nous de convaincre les Héninois de la justesse de nos positions et de notre sérieux pour être les premiers, c'est aussi simple que cela.