Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

Après les annonces de suppressions d’emplois à Faurecia et Sublistatic, la situation de l’entreprise IBT menacée de liquidation judiciaire est extrêmement inquiétante et les communistes héninois partagent les préoccupations des salariés et de la CGT.

Les créations d’emplois – souvent précaires – dans le secteur commercial ne compensent malheureusement pas les centaines de suppressions d’emplois industriels. Les pouvoirs publics, tant au niveau national que régional n’agissent pas pour garder nos emplois.

Le PCF exige un moratoire sur les suppressions d’emplois, ainsi que le renforcement des droits des salariés dans les entreprises. Nous demandons également la mise en place d’une sécurité d’emploi et de formation, qui protègerait les salariés en cas de licenciement.

La section d’Hénin-Beaumont du Parti Communiste Français appelle ses adhérents et sympathisants à participer à la manifestation pour l’emploi initiée par la CGT mardi 14, à 14h, au rond-point des vaches.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cathy 22/11/2006 19:58

vous avez oublié  energy plast et pourtant ns y étions à la manifestation!!!!

Cricri 10/11/2006 17:19

Le tribunal de grande instance de Béthune vient de rendre son ordonnance concernant la demande du maire d’Hénin-Beaumont visant à interdire le blog de Steeve Briois.
 La justice refuse d’instaurer la pensée unique à Hénin-Beaumont. La censure municipale ne passera pas !
 

David NOËL 11/11/2006 16:41

C'était prévisible, mais ce n'est jamais qu'un épisode de plus dans la bataille de chiffonniers que se livrent Gérard Dalongeville et Steeve Briois. Une bataille qui les sert tous les deux en participant à la bipolarisation de la vie politique héninoise, que nous refusons... Une bataille de chiffonniers dans laquelle Steeve Briois porte une lourde part de responsabilité, par le vocabulaire qu'il emploie sur son blog et en conseil municipal. Briois lui-même a d'ailleurs admis dans un de ses articles être parfois "soupe au lait"...