Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

Le nouveau clip réalisé par le Parti Communiste Français pour l'émission Expression Directe, sur France Télévisions est disponible depuis hier sur le site national du PCF et sur Dailymotion.
Vous pouvez le visionner en ligne sur notre blog !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

el diablo 23/11/2006 13:27

 
Panique à la direction du PCF - Déclaration de Jean-Claude Danglot secrétaire fédéral PCF Pas-de-Calais, Frédéric Bernabé secrétaire fédéral PCF de Haute-Saône, Jean-Pierre Meyer dirigeant départemental PCF du Var et André Gerin = La direction du parti communiste français pousse les hauts cris après la désignation de Ségolène Royal par les militants du parti socialiste, pour l’élection présidentielle. Pourquoi s’étonner que le parti socialiste soit ce qu’il est ? Pourquoi vouloir changer le parti socialiste ? - Depuis le début des années 1980, nous avons montré qu’il met en œuvre une pédagogie du renoncement au changement de société. - Depuis le 21 avril 2002, nous savons qu’il y a un vide politique en France, un vide d’avenir. Ce vide vient de l’atonie du PCF, l’absence de détermination de sa direction pour porter au sein du peuple le débat sur la nécessaire rupture avec le mode de production capitaliste, porter la question du socialisme et de l’idéal communiste. - Dans ce vide, une éventuelle candidature antilibérale ne peut déboucher que sur un rassemblement étriqué, à mille lieux du mouvement populaire qui a porté la victoire du Non au référendum.  - C’est tout à fait logiquement que les collectifs récusent la première dirigeante d’un parti qui malgré ses carences porte encore en lui le souffle de la contestation radicale de la société. Quant au fond, la gauche de la gauche n’a pas d’autre fonction que d’édulcorer ce qui reste de combativité au PCF.  - Au point de départ des collectifs se trouvent des officines dont le seul objectif est d’organiser une recomposition politique qui amplifie la marginalisation du PCF en lui déniant toute ambition nationale et en le cantonnant à un rôle d’assistante sociale au niveau local. La « grande » politique doit devenir le domaine réservé de la social démocratie.  - Nous assistons, petit à petit, à l’américanisation de la vie politique française. Le sentiment de panique qui semble agiter la direction du PCF peut au mieux s’apparenter à de l’aveuglement, au pire à une volonté d’accélérer le processus de délitement. Se tourner encore et toujours vers les collectifs est une hérésie à l’heure où les Français subissent la loi insolente de la finance et des fonds de pension, la domination sans partage de la droite et du Medef, à l’heure où il devient de plus en plus difficile de vivre de son travail.  - Le PCF doit œuvrer, avec les moyens qui sont les siens, avec son identité et sa culture, au rassemblement du peuple de France, du monde du travail, des milieux populaires. C’est pourquoi il est impératif qu’il y ait un candidat communiste à l’élection présidentielle.  - Des millions de français en particulier ouvriers et employés ont besoin d’une offre politique véritablement décapante.  - Preuve en est le résultat obtenu ces derniers jours par le candidat du PCF à l’élection cantonale de Calais ou encore la conquête d’une ville sur la droite dans le Nord. -  Sans cette présence révolutionnaire dans le combat qui vient, la surprise du premier tour de la présidentielle peut être cruelle.
 

el diablo 22/11/2006 21:42

Je suis tombé, par hasard, sur un site internet sur la retransmission en direct du meeting de la "gauche anti-libérale" qui se déroulait à Montpellier la semaine dernière. Luttant contre le sommeil, j'ai écouté Buffet, Autain, Braouzec, Bové, Mélenchon, Machin, Bidule et d'autres dont j'ai oublié le nom (çà a duré largement plus de 2 heures) et je me suis dit: "mais y sont où, mais y sont où les travailleurs...." vous savez avec en tête  un air que l'on entend parfois dans les stades...Car enfin parmi les orateurs, combien sont confrontés directement  au quotidien à  l'exploitation capitaliste ...que je sache ces gens-là sont tous plus ou moins permanents de quelque chose. Non je ne tombe pas dans le bassisme ou l'ouvrièrisme, je m'interroge simplement ...pas vous? Salut et fraternité EL DIABLO, cadre administratif dans une grosse boîte privée, syndicaliste CGT à ses heures. 

Laurent et Sabine 22/11/2006 13:09

Ils se sont trompés... Moi je vois plutôt un sarkozy-lepen gros comme une maison... Et là, on pourra aller pleurer !Il faut que la gauche se rassemble : c'est ridicule de se battre entre nous et de diviser les forces... Allez David, tu voteras Ségolène au premier tour, hein ?

David NOËL 22/11/2006 13:29

Mais qui divise les forces ? Ce n'est pas nous... La gauche de la gauche est en train de se rassembler et le PCF est rassembleur pour deux. On fait meeting commun avec Jean-Luc Mélenchon, avec des gens de la LCR et des Verts, on défend un programme de rupture avec le capitalisme libéral... C'est la droitisation de Ségolène Royal et du PS qui est dangereuse et qui peut faire perdre la gauche ! Le PS est supposé défendre un programme de réformes sociales, pas un programme d'accompagnement du capitalisme néolibéral comme Jospin l'a fait en 2002 !Ségolène abrogera-t-elle les lois Fillon si elle est au pouvoir ? Renationalisera-t-elle EDF et GDF ? Ce sont ces questions-là auxquelles elle devra répondre...