Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

Marie-George Buffet était au meeting unitaire de Montpellier le 17 novembre dernier.
Devant 4000 personnes, elle a exhorté les participants à « ne pas se résigner à être les spectateurs du bipartisme » ; « l’alternative à Nicolas Sarkozy ne peut être la gauche "Royal" », a-t-elle scandé sous un tonnerre d’applaudissements.

La vidéo de l'intervention de Marie-George Buffet est en ligne sur notre blog.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

marc d HERE 04/12/2006 09:42

Pour des raisons de "boutique" le PC va sombrer dans le ridicule (MGB fera sans doute ENCORE MOINS que Hue....Et ce n'est pas peu dire!....
Il va également empêcher le mouvement anti libéral de se manifester avec force.....Il permettra enfin d'ouvrir  à Ségolène  une voie "royale"....
Bravo les communistes...

el diablo 04/12/2006 09:06

Vos discours sont suréalistes! En effet, vous parlez comme si le PCF était toujours un parti révolutionnaire, or ce parti a muté en formation sociale démocrate, peut être même avec l'approbation de certains d'entre vous. Donc, les bornes étant dépassées il n'y a maintenant plus de limites: ainsi  MGB ou pas tout le monde s'en fout. 

savary Ulrich 03/12/2006 19:35

Pour ma part, je crois que nous perdons beaucoup trop de temps dans des discussions stériles . MGB représente le PCF, un parti de plus de 130 000 adhérants. Il serait somme toute logique qu'elle soit la "candidate" de la gauche antilibérale.
Pour autant, le PCF a décidé de soutenir cette démarche unitaire, celle des collectifs antilibéraux. Donc, si elle est candidate ce ne sera que la représentante des collectifs.
Enfin, MGB est la plus populaire de tous ceux qui "postulent" à la candidature... soyons sérieux, on ne peut pas demander au PCF son fric, ses forces militantes et écarter sa candidate...
Sinon, tiens bon David, Briois on l'aura!
Allez bon vent à vous tous camarades.

Nicolas 30/11/2006 22:05

il est ahurissant que les 5000 non communistes des collectifs veulent réduire les 135000 communistes au rang de colleur d'affiche, de distributeur de tracts...oui car les 5000 non communistes des collectifs si ils ne passaient pas leurs temps a parler du temps qu'il fait dans des salons parisiens ils verraient qu'il y a des millions de salariés qui souffrent.Oui a MGB candidate du PCF et de la lutte des classes

eldiablo 30/11/2006 21:15

A bien y regarder, ce qui est en cause c\\\'est la stratégie du PCF muté en (petit) parti social-démocrate au langage radical (sorte de PSU des années 2000). Car, soyons lucide, un PCF qui n\\\'aurait pas perdu son âme serait suffisamment puissant pour présenter un candidat capable (peut-être bien) de faire la nique à la candidate  PS. En jetant le bébé du socialisme avec l\\\'eau sale de graves dérives s\\\'étant produites ailleurs; en flirtant avec le politiquement correct de l\\\'intégration européenne et la pipolisation (par exemple Hue avec Hanin dans certaines émissions de variétés télévisées; en validant la politique anti populaire du PS entre 1997 et 2002 par pur électoralisme...ce PCF a fait....psssschittt !!!!  alors, je vous le dis clairement dans la France populaire laborieuse et profonde....tout le monde ce fout des collectifs anti-libéraux  comme de la candidature de Mme Buffet. La rupture est désormais consommée entre le monde du travail et le PCF. Il faudra une toute autre politique, radicalement en rupture avec celle menée depui  plus de 10 ans pour espérer reconquérir les positions perdues. A défaut, Messieurs Abstention et Le Pen on un bel avenir assuré.  

makhno 30/11/2006 18:08

Je trouve assez ahurissant qu'on ne soit pas capables de se mettre d'accord et de proposer une alternative à tous les électeurs de gauche qui ne se résignent pas à voter pour la candidate socialo libérale.
Je n'entrerai pas dans la "cuisine interne",  que les uns aient envie de se compter, que les autres hésitent à sacrifier les derniers "meubles" en indisposant les dirigeants du PS, tout ça, je m'en fiche.
Il n'est en effet pas normal que la volonté de 10000 militants antilibéraux s'impose à un parti encore fort de 100000 adhérents, il est également exact que sans parti pour les représenter les salariés seront complètement désarmés, tout ça n'empêche pas que pour l'instant "qui vous savez" reste le candidat préféré des couches populaires et que pour lutter contre cet état de fait, que je juge désastreux, la gauche radicale ne propose rien d'autre que la dispersion et les querelles intestines.
Cordialement

marc d HERE 30/11/2006 11:06

Je trouve assez ahurissant que le PC veuille imposer sa candidate à la gauche anti libérale...

David NOËL 30/11/2006 16:58

Je trouve assez ahurissant que 10 000 militants antilibéraux dictent sa conduite à un parti de plus de 100 000 adhérents. Le mouvementisme pseudo-libertaire et la démagogie anti-partis, ça commence à bien faire, c'est totalement inefficace.