Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

On imagine sans peine quelle doit être la frustration de Jean-Pierre Policante, le leader local du MRC après l'annonce du retrait de la candidature de Jean-Pierre Chevènement.

Jean-Pierre Chevènement, qui avait annoncé sa candidature à la présidentielle le mois dernier, en affirmant que rien ne pourrait le faire renoncer et qu'il ne cherchait pas à mettre la pression sur le PS pour obtenir des circonscriptions "gagnables", vient de rallier Ségolène Royal, en échange de 10 circonscriptions dont 5 ou 6 gagnables pour le MRC.

Après l'accord avec le PRG réservant 35 circonscriptions au parti de Christiane Taubira en échange de son retrait pour les présidentielles, c'est au tour du MRC de renoncer à la bataille présidentielle.

Si Eric Mouton n'avait jamais vraiment fait campagne pour le PRG, on se souvient que Jean-Pierre Policante est ses amis avaient immédiatement collé des affiches dès l'annonce de la candidature de Jean-Pierre Chevènement.

En toute logique, Jean-Pierre Policante et ses amis du MRC devraient donc soutenir Ségolène Royal et Albert Facon. On se doute qu'ils n'y mettront pas une énergie débordante : il y a quelques jours, des militants de la section radicale-socialiste du PS ont recouvert toutes les affiches de Jean-Pierre Chevènement par des affiches du PS et on voit mal les militants du MRC héninois se jeter dans les bras d'Olivier Vergnaud et de ses amis !

Ce ralliement au PS dès le premier tour est une très mauvaise chose pour le MRC et le PRG héninois. Traditionnellement, les campagnes nationales sont l'occasion pour les petits partis de mener un travail de terrain, de faire connaître leurs idées et de gagner des adhérents.

Les élections de 2007 ne seront pas la "locomotive" dont le MRC et le PRG auraient sans doute eu besoin en prévision des municipales de 2008.
 
La semaine dernière, on apprenait néanmoins dans les colonnes de La Voix du Nord leur intention de présenter une liste d'union aux municipales de 2008.

S'ils vont jusqu'au bout de leur démarche, le MRC et le PRG ne rejoindraient donc pas l'Alliance Républicaine du PS et de Civisme et Transparence.

Ce n'est pas forcément une mauvaise chose. Face à Gérard Dalongeville qui défendra en 2008 son bilan de maire sortant et face à l'impasse du vote FN, plusieurs forces politiques héninoises offriront aux électeurs une alternative : ce sera évidemment le cas du PCF et nous présenterons aux électeurs un programme communiste et rassembleur.

En attendant, on compatit d'autant plus avec Jean-Pierre Policante et Eric Mouton que nous attendons avec une impatience grandissante d'entrer en campagne et de défendre notre programme.
Les tergiversations de la direction du PCF qui ne veut pas rompre avec le reste de la gauche antilibérale sont lassantes et un peu frustrantes...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nicolas Maury 13/12/2006 01:11

Ma réponse au PS suite a une attaque des socialistes contre les communistes du departement 13