Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Daniel Duquenne en photo sur un tract estampillé "Fédération Socialiste du Pas-de-Calais" ?

Dans toute autre ville qu'Hénin-Beaumont, nul ne s'étonnerait de trouver dans sa boîte aux lettres un tract de la section locale du Parti Socialiste, imprimé en bonne et due forme par la fédération départementale du PS.

A Hénin-Beaumont, c'est presque une première et certains mettront peut-être le précieux tract sous verre, tant il était devenu rare, depuis quelques années de lire des tracts du Parti Socialiste, "canal historique", porter la mention "imp. fedeps".

De fait, Christine Coget et Thierry Deneuville ont justement quitté la section socialiste de Daniel Duquenne pour fonder l'association Transparence et Citoyenneté - avant de fusionner avec les amis de George Bouquillon au sein de Civisme et Transparence - en raison des veto répétés émis par la Fédération socialiste du Pas-de-Calais dès que Daniel Duquenne proposait un tract égratignant un tant soi peu Gérard Dalongeville.

Soutenu de longue date par Jean-Pierre Kucheida, le député-maire de Liévin et désormais par Albert Facon, le député de la XIVe circonscription, Gérard Dalongeville n'a probablement pas eu de mal à convaincre la Fédération socialiste du Pas-de-Calais de reconnaître la toute nouvelle section radicale-socialiste d'Olivier Vergnaud.

Si Gérard Dalongeville n'a toujours pas officiellement réintégré le PS, il ne fait plus guère de doute qu'en cas de victoire aux élections municipales de 2008, la Fédération socialiste du Pas-de-Calais le réintègrera.

Evidemment, Gérard Dalongeville préfèrerait être réintégré au PS avant les élections municipales de 2008 et ainsi bénéficier de l'investiture officielle du PS.

Daniel Duquenne le sait et s'est préparé à une éventuelle exclusion du PS en fondant Convictions Socialistes et Républicaines, une association parallèle à la section socialiste "canal historique".

Si demain la Fédération socialiste du Pas-de-Calais imposait une réunification des deux sections socialistes de Daniel Duquenne et d'Olivier Vergnaud derrière la bannière de Gérard Dalongeville, Daniel Duquenne et ses amis seraient mis en minorité ou exclus, mais continueraient à militer au sein de leur association.

Pourquoi la Fédération socialiste du Pas-de-Calais autorise-t-elle donc aujourd'hui Daniel Duquenne à éditer un tract qui relégitime la section socialiste "canal historique", rendant du même coup improbable un scénario de réunification des deux sections avant les élections de 2008 ?

C'est très certainement la conclusion de l'Alliance Républicaine avec les amis de George Bouquillon qui aura changé la donne comme le note justement Georges Bouquillon sur son blog.

Les dirigeants de la Fédération socialiste du Pas-de-Calais ont bien compris que Gérard Dalongeville pourrait subir en 2008 le sort de Pierre Darchicourt en 2001. Dans ces conditions, ils n'ont aucun intérêt à réintégrer Gérard Dalongeville avant les élections et continueront de ménager la chèvre et le chou.

On s'est souvent moqué du "socialisme municipal" et de ses "barons" à la tête de sections peuplées d'employés municipaux successivement jospinistes, fabiusiens ou ségolénistes, mais toujours du côté du manche.
 
En ne choisissant pas entre Daniel Duquenne et Olivier Vergnaud, en donnant des espoirs aux uns comme aux autres, la Fédération socialiste du Pas-de-Calais fait preuve d'un cynisme coupable. Dans cette affaire, il y aura forcément des vaincus en 2008. Quelque soit le vainqueur, la Fédération socialiste du Pas-de-Calais risque de payer les conséquences de cet attentisme bien peu honorable.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

el diablo 26/12/2006 16:26

Et on reparle cuisine politicienne...deux jours après le réveillon c'est lourd à digérer..  

Christine Coget 26/12/2006 14:27

Très heureuse de voir que vous partagez notre analyse de la situation.