Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par PCF

Onze ans après ses premiers vœux, le Président J.Chirac a traité des enjeux pour la période à venir qui sera marquée par le « choix décisif » du « peuple souverain ». En appelant à un débat de fond, alors que la pré-campagne l’évacue dangereusement, il dresse un bilan et trace des perspectives, dans un monde qui n’a jamais été « aussi riche et aussi pauvre à la fois ».

Reste à en établir les responsabilités économiques, sociales et environnementales, exercice, une nouvelle fois, auquel se dérobe J.Chirac. En saluant le bilan des gouvernements depuis 2002, il rappelle sa responsabilité directe dans les résultats d’une politique anti-sociale, de casse systématiques des progrès sociaux et démocratiques des dernières décennies, aux conséquences si douloureuses pour les quartiers populaires, le monde du travail et la jeunesse.

Quand le président Chirac en appelle au respect de la laïcité et alerte sur les dangers du communautarisme, comment ne pas songer aux provocations incendiaires de son ministre de l’Intérieur. Quand il avance un droit au logement opposable, comment ne pas avoir à l’esprit la politique régressive de la droite contre la loi SRU. Quand il évoque l’avenir de la jeunesse, résonne encore la victoire de celle-ci contre le CPE. Quand il traite des enjeux européen et de la nécessité d’une voie forte de la France à l’échelle du monde, il est celui qui n’a pas encore retiré la signature de notre pays au bas du TCE, alors que le président de l’UMP est devenu le petit Bush français.

Pour battre la droite et son extrême, il y a urgence à construire une autre voie à gauche. Une gauche populaire et antilibérale peut tout bousculer pour vraiment changer la vie. C’est l’enjeu de la période qui s’ouvre. C’est possible. Avec la victoire du 29 mai, celle du printemps 2005 de la jeunesse et du monde du travail contre le projet de précarisation généralisé, une première réponse a déjà été apportée. Aller de l’avant, c’est l’ambition de Marie-George Buffet avec un rassemblement populaire et anti-libéral pour battre la droite et réussir à gauche.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article