Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

J'étais hier après midi, avec Marie-Serge Opigez et plusieurs autres camarades, aux portes de Faurecia pour distribuer le dernier numéro de L'Héninois.Com, ainsi que le dernier tract de Dominique Watrin qui contient notamment un appel des élus et militants communistes contre l'affairisme boursier.

Nous avons été bien accueillis par les salariés de Faurecia qui savent que les militants communistes sont les seuls à venir les voir aux portes de leur entreprise.
Près de 500 tracts ont été distribués en moins d'une heure.

Nous reproduisons ci-dessous sur notre blog l'appel des élus et militants communistes de la XIVe circonscription et que j'ai cosigné, pour la section d'Hénin-Beaumont.

Cet appel est en ligne sur le site internet de Dominique Watrin.
http://www.dominique-watrin.com/actualite/lire/19

Halte à l'affairisme boursier !

Notre territoire, ses emplois, son développement, sont de nouveau frappés de plein fouet.

Sublistatic, fleuron mondial du papier transfert textile dans les années 90 : liquidée !
223 salariés jetés à la rue, après que les fonds d'investissement qui ont racheté successivement l'entreprise aient raflé 8,5 fois leur mise !
Energy-Plast (ex-Samsonite) : liquidée ! 204 salariés victimes d'une cession crapuleuse de leur entreprise multinationale à une holding luxembourgeoise !
Faurecia (équipementier automobile) : 232 suppressions d'emplois !

Les salariés qui créent la richesse de leur entreprise et qui acceptent déjà beaucoup de sacrifices, en ont assez d'être les jouets d'actionnaires sans scrupules.

Ceux de Sublistatic et d'Energy-Plast, par une lutte longue et difficile (quand on n'a plus de patron à qui s'adresser, ni de resources pour vivre), viennent d'arracher de premières mesures, qui sont encore insuffisantes.

Leur action continue. Car ils veulent d'abord travailler ! Ils veulent que les responsables qui ont pillé leur entreprise leur rendent des comptes ! Ils ont raison.

C'est le sens aussi de l'action des élus et militants communistes présents depuis le début aux côtés des salariés, et activement solidaires.

Depuis des semaines et des semaines, nous ne cessons d'interpeller les pouvoirs publics à tous les niveaux des institutions (Conseils Général et Régional, Sous-Préfet, Préfet,  Ministres...) et mettons le gouvernement devant ses responsabilités. Nous exigeons que des mesures soient prises pour s'opposer à la course effrénée au profit financier qui conduit à la casse de notre industrie et de l'emploi.
Pour ma part, je m'engage, si je suis élu député, à déposer à l'Assemblée Nationale une proposition de loi claire et précise pour :

    - donner de réels pouvoirs de contrôle et de gestion aux salariés dans leur entreprise

    - s'attaquer à la dictature financière et interdire les licenciements boursiers

    - dissuader financièrement les entreprises tentées de délocaliser (remboursement  des  aides publiques, taxation des produits réimportés)

    - engager un plan sérieux de sauvegarde et de relance de l'emploi notamment industriel

Il est temps maintenant que chacun s'exprime.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article