Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Illustration-article-lelabeurope1-04-12-14.jpgClément Golka s'était présenté sous l'étiquette divers gauche aux élections municipales d'Hénin-Beaumont. Numéro 3 sur la liste emmenée par Gérard Dalongeville, il a intégré le conseil municipal en novembre dernier, en remplacement de Gérard Dalongeville. Condamné en 2013 à quatre ans de prison, dont trois ferme, pour détournements de fonds publics, se soit retiré.

On apprend ce mercredi 3 décembre que Clément Golka a décidé de rejoindre la majorité FN d'Hénin-Beaumont. Il l'a même fait avec l'accord de Gérard Dalongeville, explique-il au Scan. Durant les dernières municipales, ils s'étaient pourtant présenté comme des remparts au Front national.

Peu importe. Clément Golka souhaitant intégrer des commissions, il a écrit au maire FN Steeve Briois. Cité par Le Scan, il ajoute :

"Je lui ai expliqué que je souhaitais m'investir, faire des choses concrètes, comme renforcer la présence policière à Beaumont et aider les associations patriotiques d'anciens combattants."

Mardi 2 novembre, lors du conseil municipal, Clément Golka ne siégeait donc plus parmi l'opposition. "Clément Golka était directement assis aux côtés du FN. La majorité a tout de suite annoncé son ralliement", raconte au Lab l'élue EELV Marine Tondelier.

Ce ralliement est notable. Le fait que la majorité FN l'accepte l'est tout autant, du moins si on se souvient que le maire FN d'Hénin-Beaumont Steeve Briois a mené une forte campagne contre Gérard Dalongeville. Peu après son élection, Steeve Briois avait estimé que les électeurs avaient "pu enfin mettre un terme à un système mafieux, le système socialiste".

Ce ralliement fait très plaisir à Marion Maréchal - Le Pen. La députée du Vaucluse a salué ce rapprochement qui, selon elle, prouve l’efficacité du FN "aux manettes".

Contacté par Le Lab, Steeve Briois n'a pas souhaité répondre à nos sollicitations. Son adjoint aux affaires générales et juridiques Bruno Bilde, oui. Pour l'élu, proche de Marine Le Pen, il n'y a aucune contradiction entre la campagne de Steeve Briois et le ralliement de Clément Golka. Voici ce qu'il dit au Lab :


"Clément Golka n'ajamais participé à la gestion, et donc au naufrage, de la ville, contrairement à d'autres. Si un ancien adjoint de Gérard Dalongeville avait demandé à rejoindre la majorité, nous aurions évidemment refusé."

Bruno Bilde vise directement l'élu PCF David Noël, ancien adjoint de Gérard Dalongeville. David Noël lui a donc répondu, jeudi 4 décembre, dans un communiqué. "J’ai été adjoint délégué à la culture dans l’équipe de Gérard Dalongeville en 2008, bien AVANT sa condamnation", écrit-il, soulignant que Clément Golka a rejoint l'ancien maire "APRÈS" sa condamnation. "Je n’aurais jamais pu rejoindre un individu condamné ou même simplement mis en examen pour des faits de corruption politique", ajoute l'élu communiste. Il poursuit :

"Comparer mon positionnement de 2008-2009 à celui de M. Golka relève donc du mensonge et de la mauvaise foi habituels du Front national."


Sylvain Chazot
sylvain.chazot@europe1.fr


Légende photo : © PHOTOPQR/LE PROGRES/REMY PERRIN


Source : Le Lab Europe 1
Jeudi 4 décembre 2014

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article