Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Batiment-agglo.jpgStupéfiante demande jeudi soir, lors du conseil communautaire. Au bord du gouffre, pressurée par les banques, Adevia a besoin d'argent et réclame à la CAHC une avance de 3 millions d'euros.
La société d'aménagement hégémonique dans le bassin minier pilotée par le PS et Jean-Pierre Kucheida est au coeur du scandale politico-financier qui touche le député-maire de Liévin, visé par plusieurs enquêtes préliminaires pour corruption. Sévèrement taclée par la CRC pour des opérations douteuses notamment à Hénin-Beaumont et des anomalies dans les appels d'offre, Adevia cherche, à la demande des banques, des liquidités auprès de ses quatre actionnaires publics dont la CAHC qui détient 7 % de son capital.

La même demande a été faite auprès de l'agglo de Lens-Liévin qui a prudemment conditionné cette aide à la mise en place d'un audit, une position suivie par Jean-Pierre Corbisez, le président de la CAHC.

La Voix du Nord rapporte dans son édition de samedi que cette proposition a reçu un accueil « glacial », sauf, il fallait s'en douter, dans les rangs du PS, le maire de Carvin, Philippe Kemel, plaidant pour que notre agglomération éponge les dégâts de la gestion Kucheida. Cette « SEM... aide profondément au développement des territoires. Il y a la crise bancaire, la crise des financements publics : certains projets sont ralentis il y a une baisse d'activité d'Adevia, donc le financement par ses fonds propres devient insuffisant. Il y a nécessité de voir si d'autres possibilités d'apporter des concours sont envisageables, de peser le pour et le contre. »

Pour le groupe communiste, il n'est pas question de payer les erreurs d'Adevia, qui a déjà décalé un remboursement de 300 000 € à la CAHC et qui est au tribunal contre la CAHC au sujet de la zone d'activité de la Chênaie, apprend-on dans la presse. « On a suffisamment de griefs vis-à-vis d'Adevia pour agir autrement que par un audit », a estimé Jean Haja. Le maire et conseiller régional PCF de Rouvroy a soulevé la responsabilité des intercommunalités voisines : « Adevia a joué le rôle de banquier sur certaines collectivités, nous avons toujours été très corrects, ce n'est pas nous qui avons mis en danger Adevia. »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

CHEFOREVER 02/04/2012 18:32


CE SERAIT DOMAGE QUE LES SERFS ET AUTRES CHOMEURS DU CROISSANT MINIER NE CONTINUENT PAS DE PERMETTRE A CES ELUS DE PROFITER DES MEILLEURS RESTAURANTS DE FRANCE ET DE SAVOIE AINSI QU A CES MEMES
ELUS DE PARTAGER DES EMPLOIS SANS LES COMPETANCES PENDANT QUE DES FILS ET FILLES D OUVRIERS FONT LA QUEUE AU RESTO DU COEUR ET AUTRES SECOURS POPULAIRES CAR  D EMPLOIS POUR EUX IL N Y EN A
POINT.  RE SIS TAN CE!!

il a osé 02/04/2012 14:24


les barons maffieux du P.S.62 RIPOUX


font la quête dans les communautés 


d'agglo pour sauver adévia,ses asservis et ses priviléges.honte à vous ,mr kemel.


pour renflouer ADEVIA,demandez à votre complice kucheida,de se servir de ses cartes bleues (et cette fois-ci qu'il se serve des siennes)...hi

jean némare 02/04/2012 14:06


sarko,


alias "casse toi,pov'con " (c'est lui qui l'a dit).


depuis 5 ans que tu sévis en france,comme président et 4 ans auparavant ,comme ministre de l'intérieur,tes amis du fouquet's,


et les autres, multipliérent leur fortune par 3.


jamais la france n'a compté autant de nouveaux millionnaires ( en euros ).


jamais les pauvres n'ont été si pauvres.jamais le chômage n'a été aussi important.jamais les difficultés du peuple n'ont été aussi grandes.


aussi,j'espère qu'après ta défaite dans un mois,tu seras jugé pour génocide économique de la france.


 


jean némare.