Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

 Communique-de-presse-PCF-08-12-14-p1.jpg

 

Communique-de-presse-PCF-08-12-14-p2.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Gautier Weinmann 17/12/2014 22:37


Bonjour à tous,


Pour commencer, je note que personne ne conteste la pertinence du tract des communistes d'Hénin sur le fond. Personne ne peut contester le travail d'opposition de David au conseil municipal.


Ensuite, je suis assez d'accord avec Jean-Luc Mélenchon quand il dit qu'il faut rassembler le peuple, et non la gauche. Or, les disciples locaux du PG font tout l'inverse avec un rassemblement de
circonstance avec EELV, un parti qui soutient Hollande (avec des états d'âme, mais quand même). Les alliances de sommet n'ont aucun intérêts. Les programmes du PG et d'EELV sont radicalement
opposés sur l'organisation territoriale de la République, notamment. Où est la cohérence ? Il se trouve juste que le PG ne veut plus du PCF et qu'EELV tente de se détacher du fantôme que devient
le PS. Je suis contre les alliances d'appareils Le peuple, comme toujours, tranchera et ce n'est pas la faute de la division de la gauche si le FN est si haut. La gauche est diverse, pas divisée.
L'union artificielle n'est pas un rempart contre la victoire de l'extrême droite.


Quant aux communistes et citoyens non cartés candidats, nous essaierons de convaincre sur la base de nos propositions, comme nous devrions le faire plus systématiquement au lieu de nous regarder
le nombrile.


Gautier WEINMANN

nico 10/12/2014 21:46


Mr Noël,


Je suis jeune militant (pas en âge mais en engagement). Le front de Gauche m’a donné envie de me
carter pour la 1ere fois. J’ai participé à la campagne présidentielle, puis aux législatives en donnant coups de main aux camarades PG et PCF de la circonscription. Quelle dynamique ! J’ai
aimé travailler avec tout le monde. J’ai pris ma carte au PG même si j’ai hésité avec le PCF. Pour moi, nous étions comme des partis frères ! Vous n’imaginez pas ma déception
aujourd’hui quand je lis ce genre de publication fréquente anti-PG de la part de certains camarades PCF qui osent crier à la trahison après vous être vautrés dans les bras du PS aux municipales….
 Je sais, c’est pas vrai, c’est le PG qui vous déteste, on connait la chanson et la technique. Vous jouez à faire les choqués de
situations que vous avez volontairement provoqués. Bref, précisez dans votre papier ce que vous avez fait aux camarades PG la veille du dépôt de liste aux municipales avant d’accuser les
camarades du PG de ne plus vouloir vous serrer la main. Vous faites le choqué quand des alliances pourraient éventuellement se dessiner entre EELV et le PG en criant à l’autonomie envers le PS
alors que vous avez fait pire aux municipales. C’est acceptable quand c’est le PCF qui s’allie avec le PS qui gouverne et inacceptable quand ça se passe au PG avec un parti qui prend ses
distances avec le gouvernement ? Pardonnez-moi mais vous êtes ridicule. Mais vous avez toujours une bonne raison. Je suis sûr que beaucoup de camarades du PCF sont tout aussi exaspérés que
moi de tout ça. Restez dans votre passé à remuer la discorde si ça vous amuse. Nous, nous préférons essayer de construire une vraie alternative politique et nouvelle. Avec le PCF ça serait
vraiment super, sans, tant pis et dommage. Vous avez raison, vous nous montrez la voie et je suis heureux de voir que vous appréciez tout autant que nous par le passé que vous oubliez
vite.


Nicolas, secrétaire de rien du tout, jeune militant Front de Gauche déçu, méfiant vis-à-vis d'EELV
mais maintenant tout aussi méfiant vis à vis du PCF.

David NOËL 11/12/2014 14:02



Nicolas,


Tout d'abord, merci de votre réponse courtoise et argumentée. J'ai pour ma part toujours été un partisan de l'unité de la gauche antilibérale depuis ma première carte à Attac en septembre 2001,
ça fait quelques années maintenant... J'ai donc accueilli avec enthousiasme le Front de Gauche, qui correspondait tout à fait à ma vision de ce que devait être la gauche antilibérale,
c'est-à-dire une coalition de partis à l'intérieur duquel je militais pour que mon parti tienne toute se place, se renforce et adopte un programme plus révolutionnaire.


Par ailleurs, militant de la génération du 21 avril 2002, carté à la LDH depuis le mois de mai 2002 par antifascisme, j'ai toujours été partisan de l'union de la gauche face à l'extrême droite et
adversaire de toutes les divisions qui font le jeu du fascisme. Cette position ferait-elle de moi un hérétique au sein du Front de Gauche ?


Aux dernières municipales, j'ai mené une liste du Front de Gauche que j'aurais été honoré et fier de conduire jusqu'au bout avec des gens que je croyais être des camarades, mais après plusieurs
semaines de campagne, j'ai pris conscience que notre liste pouvait être perçue comme une liste de division, que le maintien de notre liste pouvait affaiblir la liste du maire sortant, qui avait
par ailleurs un bon bilan, affaiblir la dynamique de gauche dans son ensemble et j'ai pris conscience qu'il n'était pas certain qu'il y ait un second tour.


Alors, en tant que communiste et que ligueur des droits de l'homme, j'ai décidé de proposer à ma section et à mes colistiers du PG d'arrêter notre campagne et de rejoindre la liste d'union de la
gauche en y intégrant nos propositions.


Ma position n'était pas celle d'un "traître" ou d'un "Judas" selon les mots fort peu aimables dont vos camarades du PG m'ont gratifié sur les blogs, elle n'était pas celle d'un "vendu au PS à la
recherche d'une place d'adjoint pour lui et pour sa femme" comme j'ai pu le lire dans d'autres commentaires anonymes, elle était celle d'un homme de gauche inquiet qui ne voulait pas voir le
Front national à la tête de sa ville.


J'ai été traité de tous les noms, et vos camarades du PG refusent de me serrer la main, alors que la décision de nous retirer a sans doute été plus difficile à prendre pour moi que pour eux.


Dans les mois qui ont suivi, le PG n'a pas fait campagne pour les européennes, en tout cas à Hénin-Beaumont et j'apprends il y a quelques jours dans la presse que sans ne serait-ce qu'en avoir
informé le PCF - jusqu'à preuve du contraire, nous sommes toujours ensemble dans le Front de Gauche - ils ont décidé de faire un ticket avec EELV excluant le PCF.


Sur un plan théorique, EELV n'est pas moins réformiste que le PS. Il y a une certes une aile antilibérale à EELV comme il y en a une au PS, mais ces deux partis sont des partis réformistes
pro-européens.


J'appelle donc bien cela une trahison du Front de Gauche. Que le PG justifie cette trahison par notre choix de participer à une liste d'union de la gauche contre l'extrême droite aux dernières
municipales, c'est une chose, mais leur choix pour les élections départementales leur ôte désormais toute légitimité pour nous critiquer alors qu'il aurait pu y avoir un ticket Front de
Gauche. 


On nous a reprochés en février dernier d'avoir pris notre décision en comité de section du PCF et d'avoir mis les colistiers PG devant le fait accompli, le PG fait pire puisqu'il n'a même jamais
pris la plume pour évoquer les élections départementales avec nous. On nous a reproché une alliance avec un parti réformiste, le PG s'allie avec un parti réformiste.


Maintenant, le passé est derrière nous, il faut se tourner vers l'avenir et dans cette campagne cantonale, nous les communistes, nous serons les porteurs de l'esprit du Front de Gauche avec des
candidatures de rassemblement ouvertes aux syndicalistes et au monde du travail, plutôt que des candidatures politiciennes de recomposition de la gauche sur la base de l'anticommunisme.



il y a un baiser et une baiseuse 10/12/2014 09:42


vous etes faites couillonner par votre voisine verte qui pourtant siége a cote de vs ds l opposition héninois

David NOËL 10/12/2014 11:13



Vous êtes toujours aussi vulgaire, mais passons... Je n'ai rien à reprocher à Marine Tondelier dans cette affaire. Ce n'est pas la position d'EELV qui est incohérente, mais celle du PG qui prône
le rassemblement de la gauche antilibérale SANS le PCF, voire CONTRE le PCF avec un parti, EELV qu'ils considéraient comme réformiste et pro-austérité il y a à peine six mois.
  



Oscar 09/12/2014 20:16


Peux-tu m'expliquer la stratégie du front de gauche qui n'a pas voulu rallier les verts aux municipales et qui maintenant fait  équipe avec eux pour les départementales.

David NOËL 10/12/2014 10:40



J'aurais bien du mal à expliquer la stratégie du PG. De deux choses l'une : ou les anticapitalistes ne peuvent EN AUCUN CAS s'allier avec les réformistes, et dans ce cas, pourquoi le PG
s'allie-t-il avec les Verts ? Ou les anticapitalistes peuvent s'allier AU CAS PAR CAS avec les éléments antilibéraux des organisations réformistes, a fortiori dans le cadre d'un
rassemblement de la gauche pour faire barrage à l'extrême droite, et dans ce cas, c'est bien nous qui avions raison au printemps dernier... La position du PG est incohérente. 



Motivé 09/12/2014 20:12


Comme quoi David quand on crache en l'air cela nous retombe dessus. Si aux élections municipales le P G avait réagi dans le bon sens et avait rejoint la liste menée par Eugène Binaisse le front
national n'aurait pas passé au premier tour et pour les élections départementales la gauche va encore partie divisée et  le front national va encore gagner. Nous savons que si le P G et les
verts arrivent en tête tu vas nous demander de voter pour eux afin de faire barrage au front national et si c'étaient les communistes qui arriveraient en bonne position peut-on espérer que le
partide gauche nous soutienne. Et si un sondage donne le F N gagnant au premier tour, ne faudrait-il pas faire bloc commun afin de les empêcher de triompher. Il y a de nombreuses questions à se
poser et de nombreux scénarios à envisager. Cordialement.Motivé.

David NOËL 10/12/2014 10:35



Tout à fait daccord sur l'attitude du PG lors des municipales. S'ils n'avaient pas brisé net la dynamique du Front de Gauche et nous avaient aidé à mettre cette dynamique au service de l'union de
la gauche, il aurait pu y avoir un second tour.


Le risque d'une victoire du FN aux cantonales est tout à fait réel et le PCF appellera évidemment à voter pour le candidat de gauche le mieux placé au soir du premier tour pour battre la droite
ou l'extrême droite. C'est bien la raison pour laquelle il faut placer les communistes en tête de la gauche !