Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Un-nouvel-elan.gifAlors qu’à la masse des Héninois et des Beaumontois, il est demandé de faire des efforts, de se serrer la ceinture, le Maire Duquenne, pourtant absent depuis 6 mois, vient de s’octroyer lors du Conseil Municipal du mercredi 14 avril une indécente augmentation de ses indemnités à hauteur de 22 %. Dans la période actuelle où les ménages arrivent à peine à joindre les deux bouts et où les retraités voient leur pouvoir d’achat diminuer de manière catastrophique, cette choquante augmentation des indemnités est purement et simplement scandaleuse. En effet, des questions graves se posent quant à l’avenir du monde associatif, sportif, mais aussi du commerce et de l’artisanat, nous n’avions pas le sentiment que l'augmentation des indemnités des élus étaient un sujet d'actualité et encore moins une priorité !

En votant cette délibération, la liste Duquenne vient très clairement de faire un  bras d’honneur à nos concitoyens qui triment sans cesse en espérant un avenir meilleur. Décidément même au sein des élus majoritaires, le parti pris du Bling Bling est pleinement assumé.

Alors certes, cette augmentation est légale mais l'esprit d’exemplarité et de solidarité qui doit pourtant animer les élus de la République est une nouvelle fois bafoué. Ce vote donne une fois de plus le sentiment  que la classe politique se sert elle-même pendant que les Héninois et Beaumontois sont au bord du gouffre, abandonnés à eux-mêmes. Il y a un décalage croissant entre les espérances que Daniel Duquenne a fait naître et les résultats qu'il obtient. Cette équipe a fait beaucoup de promesses mais n’en respecte finalement aucune. L’extrême droite de Marine Le Pen et son pacte de complaisance avec l'AR n’en espéraient pas tant !

Aujourd’hui, il nous faut stopper cette dérive dans le cadre d’une gestion maitrisée et stratégique de la dépense et réagir en cherchant ensemble des solutions efficaces et concrètes qui rompent avec le mode de fonctionnement actuel sans pour autant remettre en cause les priorités que sont l’emploi, l’éducation, l’action sociale, la culture et le sport.

Nous réitérons donc nos propositions et préconisons que des mesures d’urgences soient adoptées. Notamment :

- La baisse immédiate des indemnités du Maire à hauteur de 50 %.
- La réduction de moitié des frais de réception.
- La suppression de tous les avantages en nature dont bénéficient certains élus.
- Le gel immédiat des postes budgétaires suivants : Cabinet du Maire, Communication

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Populaire educ 16/04/2010 23:46



uen honte tout simplement il faut faire front a tout ca yen a marre



pénélope 16/04/2010 22:07



hélas,j'étais absent pour des raisons professionnelles  au C.M. ,mais à la lecture de la presse et des blogs,la nullité de binesse et de bouquillon ,explose au grand jour à chacune de leur
intervention.
-quelle incompétence
-quelle courtoisie envers le F.N.---quelle autosatisfaction
-quelle mutisme des adeptes élus
-quelle impréparation des dossiers
-quelle erreurs récurrentes
-quelle pitié de voir ces élus se tourner les yeux hagards vers un ancien maitre -nageur,qui leur souffle ,aneries sur aneries, et qui servait auparavant, la soupe à dalongeville
-quelle ridicule ,les réponses de binesse,face aux questions de marion lepen et du condamné par la justice ,briois
-augmenter leurs émoluments de 25 % dans une ville ruinée ,alors que le maire et certains élus sont invisibles,n'est-ce point de la provocation.
contribuables et électeurs ,le temps est venu de leur demander des comptes.
n'oubliez pas :nous avons les élus que nous méritons.
pénélope