Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Nord Eclair de ce matin consacre un dossier en pages région à Hénin-Beaumont et revient sur les connivences entre le Front National et l'Alliance Républicaine. Christine Coget, comme elle l'a toujours reconnu, confirme avoir préparé avec Georges Bouquillon, Steeve Briois et Marine Le Pen le débat télévisé de la campagne 2008. Marine Le Pen l'avait reconnu elle-même en conseil municipal.
Le FN avait également révélé dans un tract avoir rédigé le recours de l'Alliance Républicaine devant le Tribunal Administratif pour faire annuler les élections de 2008. Interrogé par Gaëlle Caron, Steeve Briois reconnaît ce qu'il appelle une "petite entraide mutuelle".
Face à ces révélations accablantes, Georges Bouquillon s'enferme dans une stratégie de déni.

Honteux ! L'Alliance Républicaine restera à jamais marquée du sceau de l'indignité. S'il lui reste un peu d'honneur, Georges Bouquillon doit démissionner.



logo-nord-eclair.gif« Durant la campagne de mars 2008, je me suis rendue, mandatée par Daniel Duquenne, à un repas chez Steeve Briois, où était également présents Marine Le Pen et Georges Bouquillon (membre de l'Alliance républicaine, carté au MRC, actuel adjoint de Daniel Duquenne et président du groupe majoritaire, ndlr). L'objectif de ce rendez-vous était de conclure un pacte de non agression pour le débat télévisé de France 3 », maintient aujourd'hui encore Christine Coget, qui reconnaît avoir « commis cette erreur » dans le seul but stratégique de faire perdre son fauteuil à Gérard Dalongeville.

Mais ce dernier réélu, les liens entre les deux partis ne se seraient pas distendus, l'AR allant jusqu'à faire rédiger son recours contre le maire, déposé au tribunal administratif de Lille, par Bruno Bilde, la plume juridique du FN. « Il fallait absolument que Gérard Dalongeville tombe, ce qui a donné lieu deux ou trois fois à une petite entraide mutuelle », confirme Steeve Briois.

Pilier de la majorité en l'absence de Daniel Duquenne, victime d'un AVC en octobre dernier  [...] Georges Bouquillon refuse de commenter ces allégations « médisantes » qu'il dément fermement. « Tout ça c'est du cinéma, de la diffamation. Les choses sont claires comme de l'eau de roche : au PS ou au MDC de Chevènement, je n'ai eu de cesse depuis 1974 de lutter contre toutes les formes d'ostracisme. Mes valeurs sont celles, fondamentales, de la République, aux antipodes du FN. »

La suite est à découvrir dans Nord Eclair de ce matin.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Soyez logique 25/01/2010 11:40


s'il n'est pas républicain comme vous le prétendez,  pourquoi le Front National n'est-il pas interdit ? on croirait entendre le communiste intégriste Mélenchon


David NOËL 25/01/2010 12:37



Que le FN ne soit pas interdit ne signifie pas que ce soit un parti républicain. Le NSDAP n'était pas interdit et n'était pas un parti républicain...
En France, la droite et la gauche sont apparues avec la Révolution Française. L'extrême droite est l'héritière des contre-révolutionnaires qui dénonçaient le complot judéo-maçonnique. Elle ne
partage pas les idéaux de la république, de liberté, d'égalité entre les citoyens, de fraternité et de défense des droits de l'homme.
L'extrême droite a collaboré avec les nazis. Le Front National est un parti d'extrême droite héritier de cette histoire, qui nie les valeurs de la République et qui défend des thèses
révisionnistes, racistes et antisémites.



veridique 24/01/2010 23:02


Dans ce cas, René Ternaux a un double langage : c'est lui qui a mis Briois a sa table....


David NOËL 24/01/2010 23:10



Je trouve scandaleux que vous mettiez en cause M. Ternaux comme vous le faîtes, tout ça pour ne pas assumer votre responsabilité. Quand on est un élu républicain, on ne mange pas à la table
d'honneur avec le Front National.

J'attends toujours un exemple de maire du secteur qui trouverait normal que ses adjoints mangent à la même table que le FN. Vous avez trouvé ?



marie 24/01/2010 22:55





Par ses dernières déclarations, Xavier Bouquillon est de plus en plus pathétique! il n'y a plus que lui pour croire ce qu'il dit:si l'élan utilise des " stratagèmes" alors comment qualifier
les procédés utilisés par son père????Voir par exemple le rôle joue par Bouquillon dans la place réservée au fn ce jour!!!!sans commentaire


24 janvier 2010 22:44





Christine 24/01/2010 22:23


Absolument scandaleux! Et Xavier Bouquillon viendra ensuite nous donner des justifications... Je n'ai pas de mots assez forts pour exprimer ce que je ressens devant cette complicité AR/FN affichée
et même revendiquée. Comment la municipalité a-t-elle pu imposer à un président d'association la présence de Briois à la table d'honneur !
Merci David de reconnaître que je vous ai parlé de cette monumentale erreur politique dès notre première rencontre, en juin. Le courage n'étouffe ni Georges, ni Daniel. Et vraiment, il n'y a pas de
quoi sourire, Xavier!


veridique 24/01/2010 21:09


Votre ami Ternaux qui n'a pas quitté la table va beaucoup apprécié vos insultes à son égard


David NOËL 24/01/2010 21:12



Vous rigolez, il est venu nous voir pour nous dire qu'il était scandalisé de devoir être à la même table que Briois !

René Ternaux est le président d'une association de seniors soutenue par la ville, il ne pouvait pas faire autrement que d'être avec les élus. Il était furieux que vous l'ayez mis dans cette
position. Vous, vous êtes des politiques, vous n'étiez pas obligés d'être à la même table que Briois.



véridique 24/01/2010 20:49



on savait que le FN venait, pas que l'association avait choisi de le mettre à la table d'honneur. Ca personne ne le savait hormis votre ami René Ternaux. Il n'a d'ailleurs pas quitté la table



David NOËL 24/01/2010 21:03



A qui voulez-vous faire croire que ce genre de détail ne passe pas par les relations publiques ou le cabinet et qu'il n'y a pas validation politique derrière ?

De deux choses l'une, soit il y a eu validation politique de la table d'honneur et de la présence du FN à vos côtés et c'est une preuve de plus des connivences que vous entretenez, soit il n'y a
pas eu validation politique et c'est une preuve de plus de votre incompétence.
Je penche pour la première solution.

En tout état de cause, le choix d'être resté à la même table que le FN prouve clairement que vous n'avez aucune idée de ce que sont les valeurs de la République. Honte à vous !  



veridique 24/01/2010 20:15


adressez vous au temps de vivre qui a dressé la table. Lorsqu'une association vous invite à sa table, vous ne choisissez pas les autres invités. 


David NOËL 24/01/2010 20:38



C'est incroyable, quelle mauvaise foi !

Dans le meilleur des cas, vous étiez au courant, depuis plusieurs jours, que vous seriez à la même table que le FN et vous avez validé. Personne n'a émis d'opposition. C'est grave !

Mais que croyez-vous qu'auraient fait Jean-Pierre Corbisez, Jean Urbaniak ou Jean Haja, pour prendre trois maires de trois couleurs différentes, s'ils s'étaient aperçus qu'ils devaient être à la
même table que le FN ? Vous croyez vraiment qu'ils n'auraient pas demandé une autre place ?



veridique 24/01/2010 19:44


la mairie n'a pas touché à la table d'honneur que le temps de vivre a uniquement dressé. Nous avons les preuves


David NOËL 24/01/2010 19:56



Vous mentez.

M. D....... a reçu dans la semaine un coup de fil de Georges Bouquillon pour lui dire qu'il serait à la table d'honneur avec M. Ternaux, les élus de la majorité et M. Briois. Il nous l'a raconté
tout à l'heure.

La mairie connaissait parfaitement depuis plusieurs jours la composition de la table d'honneur et aurait pu refuser d'être à la même table que M. Briois dont ils savaient parfaitement qu'il
s'était inscrit ; au lieu de ça, ils ont au minimum validé la composition de la table d'honneur et le fait de manger avec Briois.

Encore une fois, citez-moi un maire du secteur qui validerait le fait de manger à la table d'honneur avec le FN ? Vous ne trouverez pas !

Quand bien même vous auriez découvert aujourd'hui à midi que vous étiez à la table d'honneur avec le FN et ce n'est pas le cas, vous étiez au courant depuis plusieurs jours, vous auriez pu
demander à ce qu'on vous trouve une autre place ! 



véridique 24/01/2010 19:05


J'espere pour vous, David Noel, que vous etes surs de vos sources car votre accusation est très grave


David NOËL 24/01/2010 19:17



Bien sûr que nous sommes sûrs de nos sources !



marie 24/01/2010 18:11


On ne peut tolerer tous ces mensonges ! C 'est la mairie qui a fait le plan de table et qui a imposé le FN à la table des élus.Le président de l 'association s'est vu IMPOSER briois à sa table!!!
(essayez quiau sein de cette mairie est capable de cela!!!)


véridique 24/01/2010 16:54


C'est faux, la municipalité a appris le plan de table en arrivant


David NOËL 24/01/2010 18:17



Si c'était vrai, pourquoi Georges Bouquillon aurait-il appelé dans la semaine plusieurs membres du Temps de Vivre (dont un de nos amis) pour les informer qu'ils seraient à la table d'honneur en
compagnie de M. Briois et des élus de la majorité ?
Cette personne, scandalisée a refusé d'être à la même table que M. Briois et a demandé à être à une autre table.

Vous vous enfoncez dans vos mensonges et vos contradictions. Même si vous aviez appris le plan de table en arrivant, ce qui est faux, vous n'aviez qu'à demander à changer de place. Quelle honte
que votre attitude !



Retraité 24/01/2010 15:28


c'est "le temps de vivre" qui a fait la table d'honneur, pas la municipalité. Le Nouvel Elan s'en prend donc aux retraités du temps de vivre, c'est scandaleux


David NOËL 24/01/2010 15:32



Absolument faux, c'est la municipalité qui a fait la table d'honneur, pas le Temps de Vivre, plusieurs membres du Temps de Vivre nous l'ont confirmé. Jusqu'où irez-vous dans le mensonge et la
connivence ?



jusqu'ou oseront-ils aller 24/01/2010 15:16


Un ami actuellement au repas du "temps de vivre", vient de me téléphoner. Il est écoeuré. A la table d'honneur de la mairie, siège Mr briois et son sourire carnassier. Absence de Bouquillon et de
Mr Binaisse.
Pour la premiere fois en france, nous voyons une telle tablée. Un membre courageux, président d'une association, a préféré quitter la table.
Ne reste plus qu'a nommer le frontiste président du temps de vivre et le calice sera bu jusqu'à la lie.
Merci Mr le 3ème adjoint et Mr Bilde, votre travail de banalisation porte ses fruits.
Pétainistes jusqu'au bout... honneur, travail, patrie...
Mr xavier nous attendons vos explications avec impatience, vous qui êtes malheureusement victime d'une lobotomie...
Trop c'est trop...

Merci Percheron, Facon, Génisson, Alexandre...


David NOËL 24/01/2010 15:19



Je suis aussi scandalisé que vous. Oui, jusqu'où oseront-ils aller ?



quel culot, monsieur Noel 24/01/2010 14:31


Vous oubliez de dire que Briois bouffait avec René Ternaux, membre du nouvel élan ! a ce jeu là, vous allez perdre


David NOËL 24/01/2010 15:17



C'est vous qui avez un culot monstre, René Ternaux est président du Temps de Vivre, il ne pouvait pas faire autrement que d'accepter d'être à la table avec la municipalité.
Il est scandalisé qu'on ait mis Briois à la même table qu'eux !



Xavier 24/01/2010 13:28


Quel homme sévère vous faires, monsieur Noel.

Nous n'avons tout de meme pas brulé le drapeau de la nation.

Vous n'accordez pas de légitimité à l'Ar mais pourtant vous acceptez de travailler avec deux de ses membres principaux de l'époque.

Pas très cohérent tout cela! Vous devriez, si je vous suis, immédiatement cesser cette collaboration douteuse.

Et ne me dites pas que vous absolvez madame Coget de ses fautes car elle car elle au eu la grandeur d'ame de se repentir dans la presse jeudi car là, ça n'est plus sourire que je vais faire mais
carrément  me pamer de rire!


David NOËL 24/01/2010 14:00



C'est la première chose que nous a dite Christine lorsque nous nous sommes rencontrés en juin 2009 pour constituer une liste commune. Elle a mis cartes sur tables. Elle nous a expliqué qu'elle
avait commis la plus grande erreur politique de sa vie, qu'elle regrettait ce repas, qu'elle avait sciemment provoqué Marine Le Pen en conseil municipal pour pouvoir révéler cet épisode qui lui
pesait et qu'elle avait quitté l'AR parce que la complicité s'était poursuivie. Christine a eu du courage de faire son mea culpa. Daniel et Georges n'en ont pas. 

Mais je reviens à l'instant du repas du Temps de Vivre où les trois élus de la municipalité, Mme Vendeville, M. Delesalle et Mlle Troy, mangent à la même table que M. Briois.

Citez-moi une commune PS ou PC, citez-moi une seule commune de gauche où le maire et les adjoints mangent démocratriquement à la même table que le FN ? Est-ce que vous croyez que Jean Haja, que
Bernard Czerwinski, que Bernard Staszewski mangeraient à la même table que le FN, dans leur ville ? Moi, je ne crois pas.
Est-ce que vous croyez que Christophe Pilch, que Jean-Pierre Corbisez, que Philippe Kemel, que Daniel Maciejasz mangeraient à la même table que le FN ou enverraient leurs adjoints manger à la
même table que le FN ? Moi, je ne crois pas.

Honte à vous !   



MARIE 24/01/2010 11:13


Je viens de lire le commentaire de Xavier et je suis sidérée !!!!!
Xavier continue de défendre l 'indéfendable et refuse de voir la réalité :

- Quel réel choix pouvait on avoir entre "rejoindre Dallongeville" ou laisser passer le F-haine ?

- "Le F-haine ne tient pas la ville". Il est présent dans toutes les commissions, on lui laisse la salle des fêtes pour faire sa propagande, et pour qui a assisté à une réunion du conseil
municipal, il est difficile de savoir qui tient le gouvernail !!!!!!

- Vous parlez de "transparence, honnêteté, proximité" Connaissez vous le sens de ces termes pour les appliquer à la gestion municipale ? C'est tout le contraire qui est appliqué par les élus !!!
opacité, désinformation, isolement !

- Nous ne nous acharnons pas à démolir, nous faisons, helas un triste constat : le seul responsable du climat insupportable qui régne dans notre ville, c'est la nouvelle équipe qui fait le lit du
Fn avec son amateurisme

Je suis de nature optimiste mais je vois que l'AR ne fait RIEN pour rétablir la confiance et que vous, vous persistez dans vos délires ! (vous êtes enseignant ? J'ose espérer que vos élèves
percutent plus vite que vous !)


David NOËL 24/01/2010 11:14



Conformément à la charte de bonne conduite, j'ai déplacé les deux derniers commentaires sous l'article concerné afin d'éviter tout hors-sujet.



Xavier 24/01/2010 11:10


Monsieur Noel, j'ai lu les préalables que vous  avancez pour une réconciliation. je n'ai évidemment pas le pouvoir de vous y répondre au non de l'AR mais laissez moi, si vous le permettez,
vous donner mon opinion sur chacun d'eux.

- Reconnaitre votre combat contre GD.

Je veux bien admettre que vous en ayez eu l'envie, quoique je n'en sache rien. Mais dans les faits, pour le quidam qui n’a pas vécu à l'intérieur de la majorité de l'époque, c'est difficile à
admettre. Vous étiez sur sa liste alors que sa gestion était très contestée. Vous avez été son adjoint. Vous n'avez démissionné qu'en toute fin de parcours...
Si vous estimez l'avoir combattu, admettez que ce fut d'une façon pour le moins malheureuse.
Les intentions y étaient peut-étre, mais dans les faits,les héninois n'en retiennent pas grand chose, malheureusement pour vous.

- Reconnaitre les relations AR/FN.

Si Briois affirme qu'il y a eu quelques échanges d'information à l'époque où la priorité des priorités était de stopper la furie Dalongeville, je dis soit, bien que personnellement je n’en sache
rien. Mais je doute que ce fait rebute la grande majorité de la population comme vous l’estimez. Par contre, je m’insurge contre votre volonté de faire croire aux gens que le FN tient la ville, ce
qui est faux et ne se vérifie en rien dans les faits. Le dire, c’est de la désinformation, voire de la diffamation. L’AR respecte les règles de la démocratie, point. Le FN est considéré  dans
ces droits de groupe d’opposition et ça ne va plus loin.
Ce qui me choque, c'est qu'aujourd'hui, certains de ceux qui ont participé, en maintenant GD au pouvoir, à ce qu'on en arrive à un FN à 48% s'érigent  en principaux opposants à ce dernier. Le
vote FN est un vote essentiellement contestataire et qui peut nier que les affaires, les mensonges, les augmentations successives de la fiscalité sont en grande partie responsables de ce bon score
du FN ?
Pour moi, le meilleur moyen de combattre le FN est de rendre un service qui satisfait la population. Transparence, honnéteté, proximité. Voilà les adages pour y arriver.
Je suis meme convaincu que le spectacle de la division, de la diffamation, des querelles politiques leur fait gagner de l’audience.
En cela, je vous juge responsable par votre acharnement à démolir le travail de la majorité de faire  le lit du FN.  Ainsi, au lieu de le combattre, vous faites incontestablement son
jeu.

- Rompre avec Percheron, Kuchéida, Alexandre,…

Vous évoquez là le retour de GB au MRC. Le problème est : est-ce qu’Hénin Beaumont peut se passer  de l’aide de ceux qui détiennent le pouvoir ? Si demain par exemple, le conseil Régional ou
le conseil général, grace à l’appui d’Alexandre offre une dotation exceptionnelle à notre commune, y trouverez-vous quelque chose à redire ?

Vous voyez, je ne crois pas qu’une réconciliation soit possible selon  les préalables que vous esquissez. Ça n’est évidemment que mon opinion.

Par contre, je ne désespère pas qu’avec le temps votre mépris de l’AR s’estompe et que sa gestion de la commune finisse par vous convaincre que, oui, elle se bat pour notre ville, pour rétablir la
confiance et satisfaire ses concitoyens. Et vous verrez que si c’est le cas le vote contestataire reculera.


David NOËL 24/01/2010 11:10



C'est là que nous avons un désaccord, Xavier. Rien ne peut justifier ce que vous appelez ces "quelques échanges d'informations", rien ! Et pour moi, c'est une tâche, un péché originel et
à partir de là, vous n'avez plus aucune légitimité pour prétendre incarner le camp des républicains.

Il n'y aucune comparaison entre votre collaboration avec le Front National et notre courte présence sur la liste de Gérard Dalongeville dans le cadre d'un front républicain contre l'extrême
droite. A l'origine, nous étions élus pour un mandat de six ans, 2008-2014. Dès 2009, donc au bout d'un an, nous sommes passés clairement dans l'opposition en votant contre le budget. S'il n'y
avait pas eu de nouvelles élections, nous aurions été pendant cinq ans des élus d'opposition, exactement comme ton père sous le premier mandat Dalongeville. Avant de passer dans l'opposition sur
le vote du budget (à quel meilleur moment le faire ?), nous avons été des élus majoritaires critiques.
La liste de nos prises de distance, je vous l'ai déjà faite : sur la trahison du groupe PC à l'agglo et le vote Corbisez, deux semaines après l'élection, sur la vidéosurveillance, deux mois après
l'élection, sur le non-renouvellement des employés en CDD le mois d'après où j'ai envoyé un communiqué empreint de fausse naïveté qui me permettait de dérouler mes critiques sur le clientélisme,
sur la gestion dès le premier rapport de la CRC, en juillet 2008 avec ma non-participation au conseil et le discours d'abstention que j'aurais voulu que Sandy lise, sur l'augmentation des impôts
en août 2008 qui m'a valu l'exclusion du bureau municipal pour "manquements répétés à la solidarité majoritaire" après mes interviews à France 3 et Libé Lille dans lequel je pointais du
doigt des fausses factures. Et en octobre 2008, j'étais le seul élu du groupe majoritaire à m'opposer au retrait de fonction de Pierre Ferrari.

Je n'ai pas "perdu mon âme" en figurant sur la liste Dalongeville, c'était pour être un contre-pouvoir, je l'ai été. En collaborant avec le Front National, même si vous minorez les
faits, que vous les justifiez en disant que c'était pour la bonne cause, pour renverser Dalongeville, j'estime que vous avez perdu votre âme et que vous n'avez plus de légitimité.

Nous avons là un gros désaccord, vous considérez que notre présence aux côtés de Dalongeville est une terrible faute et que vos échanges d'information avec le FN étaient justifiés, je pense
exactement l'inverse.

Quant au retour de Georges Bouquillon au MRC, à partir du moment où vous nous reprochiez une participation critique durant quelques mois dans l'équipe Dalongeville, vous ne pouviez pas vous
rapprocher d'un baron comme M. Alexandre, parrain politique de Gérard Dalongeville durant huit ans. C'était de la malhonnêteté intellectuelle de nous attaquer durant la campagne sur le thème de
la complicité et de vous rapprocher de M. Alexandre qui a appelé à nous exclure pour avoir voté contre le budget.
Et puis, se rapprocher d'Alexandre... pourquoi pas vous rapprocher de Jacques Mellick, de Jean Tibéri ou du couple Balkany ? Combattre Dalongeville et sitôt après rejoindre Alexandre, c'est un
peu comme quelqu'un qui combattrait Chirac et les affaires et rejoindrait Pasqua !  

Je crois que la population d'Hénin-Beaumont mérite des élus honnêtes, pas des manoeuvriers, des tordus et des manipulateurs et c'est pour cela que je vous combats.



MARIE 21/01/2010 20:31



A Xavier
Pouvez vous m’expliquer pourquoi “le 1er résistant à la methode de Dalongeville, ” sitôt élu, s ‘est empressé de rejoindre le plus fidele ami de Dalongeville, jm Alexandre( homme qu’il a denoncé
pour ses pratiques à maintes reprises et devant de nombreuses personnes)
Pour ce qui est de son passé en tant que directeur de l ‘ime, je préfère ne pas aborder ce sujet…


David NOËL 21/01/2010 22:39



L'AR a fait un choix aux municipales, le choix de l'isolement.
Après les municipales, on aurait pu imaginer un tout autre scénario : celui du respect, de la fraternité, du travail en commun au service des habitants et au service de la ville. Il aurait pu y
avoir une nouvelle section PS avec Daniel Duquenne, Alain Alpern, Pierre Ferrari, une section qui n'aurait pas été inféodée au maire, municipalisée, mais une section qui aurait tout simplement
joué son rôle de section PS, et puis, avec le PCF, les Verts, le PRG, le MRC, et le MoDem, les partis de gauche et du centre auraient pu refaire de la politique.
Nous n'aurions pas été d'accord sur tout, mais les républicains auraient pu travailler ensemble pour notre ville et ses habitants. L'AR pouvait ouvrir grand les portes de la mairie, créer des
commissions extra-municipales, des forums permanents, il y avait des choses à faire.
Dans l'unité, nous aurions redressé notre ville et fait reculer le Front National et dans quelques années, le combat politique aurait pu reprendre ses droits parce que l'union sacrée n'est pas un
but en soi, les partis doivent vivre et défendre sereinement leur programme.

Il y avait des préalables à lever : la question des rapports avec le FN, le refus absolu de travailler avec les barons, Percheron, Alexandre, Kucheida, etc...
L'AR a refusé ces deux préalables, s'est enfermée dans le déni et le mensonge et a rejeté notre main tendue avec mépris. Ils avaient gagné, il fallait que Pierre Ferrari, que David Noël, que
Jean-Pierre Policante disparaissent de la scène politique sans réagir aux calomnies de ceux qui nous avaient associés malhonnêtement et gratuitement à Dalongeville.

Au départ, j'avais de l'estime pour Daniel Duquenne et Georges Bouquillon. Quelle déception !

Eh bien non, nous avons réagi aux calomnies, parce que comme citoyen, je n'accepte pas qu'on mente et qu'on essaie de me salir, de mettre en cause mon honneur de militant et à travers moi de
salir mon parti. Ce n'est pas être revanchard que de défendre son honneur contre des diffamateurs et des menteurs et de rétablir la vérité.
Et évidemment, nous maintenons les préalables posés : la vérité sur les rapports avec le FN et le refus de travailler avec les barons. En collaborant avec le FN et avec les barons du PS-MRC, l'AR
a trahi les électeurs qui n'ont pas voté pour ça.
Le climat est tendu ? A qui la faute, si ce n'est à l'Alliance Républicaine ?



j'aurais pas du voter pour eux 21/01/2010 13:14


Alors que tous les intervenants avouent avoir participé au repas et à la préparation du combat truqué sur F.R.3, G. Bouquillon continue de mentir. Peut-on faire confiance à cet élu ?


anti-FN 21/01/2010 12:52



Personnellement, je pense que Xavier doit être profondément malheureux et triste. Difficile d'admettre qu'il s'est fait avoir par les belles paroles de son propre père.
J'ai mal pour lui, vraiment ...