Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par Adrien DENEUVILLE

Adrien-Deneuville.jpgAdrien Deneuville, d'Hénin Beaumont, affiche l'enthousiasme de ses 18 ans : "l'avenir, c'est nous. On doit se battre pour nous-même, mais aussi pour ceux qui  ne le font pas !" Pour ce faire, Adrien Deneuville s'est choisi un outil : la jeunesse communiste. Le "rajeunissement du PCF synonymes de régénéressence" et le dynamisme impulsé par Jean Luc Mélenchon au sein du Front de Gauche l'ont convaincu de franchir le pas de l'adhésion en octobre dernier. Presque naturellement ! "J'ai toujours été porté à gauche. Au collège, je lisais Marx et Engels", explique ce petit-fils de militants communistes. Depuis, au porte à porte et surtout dans les discussions entre amis, Adrien se fait un devoir de véhiculer ces "valeurs d'égalité et( de partage dont la jeunesse a besoin. Au lycée Darchicourt à Hénin, je parle politique avec mes copains. Je leur explique qu'il est important de voter. En votant, on se prononce pour une façon de vivre. Ces dernières années, le rapport à la politique s'est déshumanisé sous l'effet des émissions de télévision ou d'internet où sont déversés des flots d'informations, souvent inutiles. Cette opacité est entretenue par les dominants. Par exemple, ceux-ci n'ont pas intérêt à ce que les gens comprennent vraiment le sens de la crise économique puisqu'elle est tellement injuste. On ne leur explique pas correctement, c'est voulu", s'indigne Adrien, tout autant persuadé de l'importance d'assister aux meetings. "C'est là où l'on peut se positionner, se dire si le message correspond à nos aspirations ou non", prévient celui que ne regrette en rien son choix de l'adhésion. Au contraire, ses expériences militantes successives "me confortent dans ma décision et me donnent envie d'aller encore plus de l'avant". Samedi dernier avec ses potes, il a officialisé la résurrection de la section Mouvement Jeunes Communistes de France à Hénin-Beaumont. Mais qui a osé dire que l'espérance communiste était moribonde ?

Jacques Kmieciak


Source : Liberté 62
Vendredi 25 mai 2012

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Yves Lourdel 02/06/2012 09:39


Cela me rappelle une camarade (de Saint-Etienne) à qui son fils, encore assez jeune, disait "Maman je voudrais adhérer aux JC". Et elle de lui répondre "Passe ton bac d'abord et on verra après".


Y.L.