Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Alain-Bocquet2.jpgAlain Bocquet interpelle Monsieur Luc CHATEL, Ministre de l'Education nationale, après l'annonce de 650 nouvelles suppression de postes d'enseignants à la rentrée de septembre 2010 dans l'académie de Lille.

Monsieur le Ministre,

L’annonce de 650 nouvelles suppressions de postes d’enseignants à la rentrée de septembre 2010 dans l’académie de Lille, suscite un profond sentiment d’exaspération et de lassitude chez toutes celles, tous ceux qui, dans nos deux départements de Nord et du Pas-de-Calais, ont à cœur la réussite scolaire, et donc sociale et professionnelle, des jeunes.

Depuis plus de cinq ans, plusieurs milliers de postes ont été supprimés, rentrée après rentrée, qui font de l’académie de Lille la plus frappée de France.

Et ces décisions tournent le dos aux attentes et aux besoins exprimés par les enseignants et les parents d’élèves, les élus territoriaux, les personnels administratifs et techniques des établissements, les organisations syndicales et mouvements de lycéens ou d’étudiants, tous présents sur le terrain, et tous au fait des difficultés à combattre.

L’immense majorité du monde scolaire du Nord-Pas-de-Calais revendique l’abandon de la « règle à calcul » qui préside aux choix mis en œuvre ; et plaide, au contraire, en faveur de dispositifs, de moyens contribuant à préserver les chances de réussite scolaire de tous.

Face à la crise économique et sociale, face aux défis de la mondialisation, de l’essor des nouvelles technologies, de la diffusion de nouveaux savoirs, il est essentiel que ces orientations de casse et de liquidation du service public d’Education nationale soient abandonnées.

Enseignants, personnels et parents d’élèves demandent aujourd’hui d’être entendus et écoutés. Ils revendiquent pour les enfants et les jeunes de l’académie de Lille la même chance que tous et pour tous. La France a les moyens de leur la donner.

Je vous prie de recevoir, Monsieur le Ministre, l’expression de ma haute considération.

Alain BOCQUET
Député-maire de Saint-Amand-les-Eaux
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

marie 20/01/2010 16:33


merci, David, de "remettre les choses à leur place". Je trouve l'intervention d'Alain Bocquet fort judicieuse; Notre région mérite que le gouvernement mette tout en oeuvre pour permettre à nos
élèves de travailler dans les meilleures conditions possibles ; Une région fortement touchée par le chomage depuis de nombreuses années et qui de surplus est touchée par la crise. Ce n'est certes
pas en supprimant des postes que les élèves auront le maximum de chance d'acceder à l'emploi ; Il faut que toutes les personnes concernées s'unissent pour dire NON à des mesures injustes !