Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

Alain AlpernDepuis quand Alain Alpern s'est-il mué en "Alain le destructeur" ? Le blogueur politique, qui a été successivement à Génération Ecologie, aux Verts et au PS est aigri par ses échecs à répétition. Démissionné de son mandat de vice-président Vert du Conseil régional pour incompétence - c'est la raison de son hostilité envers les Verts et de ses attaques successives contre Régine Calzia et aujourd'hui Marine Tondelier - avant de passer au Parti Socialiste, Alain Alpern n'a pas été repris sur la liste Percheron en 2010 et en nourrit une amertume certaine à l'encontre du PS.

Alain le destructeur, sur son blog, n'a cessé de flinguer à tout va Eugène Binaisse, durant tout son mandat.

Après les élections cantonales de 2011, lorsque sous l'égide de la LDH, plusieurs organisations politiques et plusieurs personnalités dont Alain Alpern s'étaient réunies pour réfléchir à la meilleure manière d'éviter la catastrophe, tout le monde avait convenu d'une nécessaire pacification du débat politique entre républicains pour permettre le rassemblement de tous les républicains, au premier ou au second tour des municipales autour d'un projet partagé. Cette pacification du débat politique n'excluait pas la possibilité de critiquer, de manière constructive, l'action de la municipalité, pour peu que la critique soit respectueuse et qu'elle ait pour but de faire progresser et d'améliorer les choses.

C'est la raison pour laquelle je n'ai pas cessé de critiquer, de manière respectueuse et objective, l'action de la municipalité précédente, me faisant notamment le relais des prises de position des syndicats territoriaux et, auprès de la LDH, j'ai longtemps défendu Alain Alpern en expliquant que la critique objective et constructive était nécessaire.

Au bout d'un moment, je me suis rendu compte qu'Alain Alpern n'était plus défendable. Engagé dans un processus de radicalisation antisocialiste, Alain le destructeur a tout fait pour faire tomber Eugène Binaisse.

Ses analyses sur la victoire du Front national sont celles d'un homme aveuglé par la haine qu'il a laissée proliférer dans les commentaires de son blog.

Enfoncé dans ses certitudes, Alain Alpern ne veut pas entendre que le spectacle des divisions de la gauche héninoise depuis 2009 ait pu dégoûter des électeurs de gauche et les précipiter dans l'abstention ou dans le vote Front national ; il ne veut pas entendre qu'Eugène Binaisse n'était pas Gérard Dalongeville ; il ne veut pas entendre que le front républicain à gauche était une stratégie légitime ; il ne veut pas entendre que ses critiques destructrices - jointes à celles du MRC - ont considérablement affaibli le camp des républicains et précipité la victoire du Front national.

Alain Alpern me reproche notamment d'avoir fait le choix de l'union de la gauche lors de la campagne des élections municipales. Fallait-il faire le choix de la désunion ? Depuis des mois, le blogueur politique m'accuse d'opportunisme et juge que notre choix collectif signe "la mort du PCF". Mais qu'aurait-on dit et écrit si nous avions maintenu une liste autonome du Front de Gauche et que le FN l'avait emporté quand même au premier tour ? Aux yeux de tous, aux yeux de la France entière, des médias, comme aux yeux des habitants d'Hénin-Beaumont, on aurait dit et écrit, à juste titre, que la division de la gauche avait permis la victoire du FN. Cela, je ne l'ai pas voulu, la direction fédérale ne l'a pas voulu, mes camarades de la section ne l'ont pas voulu.

Entre deux mauvais choix, nous avons fait le moins mauvais, celui qui préservait l'avenir, celui qui préservait l'image du PCF et du Front de Gauche, le choix du refus du sectarisme et de l'isolement, le choix du rassemblement à gauche, sur des valeurs de gauche, contre l'extrême droite. Ce pari d'une alliance qui résonne comme un électrochoc, nous l'avons perdu, mais ce pari, il fallait le faire, il aurait pu réussir. Aujourd'hui, quoi qu'en dise Alain Alpern, nous sommes présents au Conseil Municipal pour défendre les Héninois et Beaumontois et combattre le Front national. La Résistance, c'est nous et elle ne pourra pas se faire sans nous, malgré les délires d'Alain Alpern et de ses petits camarades. La Résistance, c'est nous et notre dernier tract en cours de distribution le confirme de manière éclatante là où Alain Alpern, incapable d'écrire et de distribuer un tract préfère cracher sur ceux qui se bougent contre le Front national.

Opportunisme ? L'opportunisme, c'est privilégier la lutte des places aux idées. Pendant des mois et des mois, j'ai fait campagne pour des idées qui se sont retrouvées dans le programme commun de la liste "Agissons unis pour Hénin-Beaumont". Où est l'opportunisme ? Il n'existe que dans le cerveau paranoïaque de ceux, comme Alain Alpern, qui voient des opportunistes partout. De mon côté, je me suis toujours battu pour mon parti, pour la victoire de la gauche et pour les habitants d'Hénin-Beaumont là où Alain Alpern, aveugle et autiste, se battait pour faire tomber Binaisse... La bataille continue, le PCF n'abandonnera pas et je n'abandonnerai pas le combat pour une alternative démocratique à Hénin-Beaumont.

Au lieu d'être pétrifié de honte et de prendre sa retraite comme il l'a annoncé à plusieurs reprises, Alain le destructeur continue de distribuer les mauvais points à tout le monde et s'en prend avec une rare mauvaise foi à l'opposition républicaine qu'il juge illégitime. Tous nuls, tous incompétents, sauf lui ! Avec des gens comme lui pour "conseiller" de futurs opposants sectaires, antisocialistes, anticommunistes et antiécologistes, le FN a de beaux jours devant lui... Alain Alpern devrait prendre des leçons d'humilité, ça lui ferait le plus grand bien... 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

holande démission 21/06/2014 21:10


dégage dn le colabos avec la mafia rose  vs n etes plus crédible la girouette  et vs ressemblez à legland  de l umps

David NOËL 21/06/2014 21:52



Jean-Marc Legrand est un homme de centre droit et un républicain parfaitement respectable. Il a toujours défendu les mêmes valeurs. J'ai toujours défendu les mêmes valeurs.


J'ai toujours milité à la gauche de la gauche. J'ai adhéré au PCF en décembre 2004, j'ai toujours été fidèle à mon parti. Face à l'extrême droite, le PCF pratique le front républicain. C'est ce
que j'ai fait en 2008 comme en 2014.


De ton côté, Vincent Caflers, tu as commencé par figurer sur la liste de Jean-Marc Legrand en 2001, mais comme tu es une girouette, tu as rejoint l'Alliance Républicaine et comme tu es un idiot
réactionnaire, tu as rejoint le Front national. La girouette, c'est toi, mon pauvre vieux...



Jean-Claude 21/06/2014 17:47


Slt je ne suis pas étonné ! Lorsque il est arrivé au Nouvel élan, malgré que Pierre Ferrari le défendait, il ne m'inspirait pas confiance d'après les dire de beaucoup d'héninois

David NOËL 21/06/2014 20:17



J'ajoute qu'on ne voit jamais Alain Alpern sur le terrain. Où était-il, ce soir, à l'heure du flash-mob devant la mairie d'Hénin-Beaumont sur l'air du chant des partisans ? Sans doute en train de
rédiger un futur article pour traiter les élus d'opposition d'incompétents. La résistance, il y a ceux qui en parlent et ceux qui la font...



francisleborgne 20/06/2014 18:17


Alors, résumons. Alliance avec Dallongeville. Alliance avec Binaisse. La prochaine fois c'est qui, alliance avec Briois ? Je dis ça, car les 2 premiers cités tu les as tellement critiqués...
avant de retourner ta veste. J'image que tu n'es plus un retournement près. Tu joues la veuve effarouchée. Honte à toi. Je te connais, t'ai observé. Tu t'es disqualifié et as disqualifié ton
mouvement pour longtemps. Le peuple ne l'oubliera pas. Honte à toi, camarade.

David NOËL 21/06/2014 11:19



Oui, résumons : front républicain contre l'extrême droite en 2008, front républicain contre l'extrême droite en 2014.


Qu'est-ce que vous me reprochez ? D'avoir des désaccords avec les autres forces avec qui nous avons fait le front républicain ? C'est bien la preuve de notre liberté de ton et de notre
indépendance, justement !


Ou alors, vous me reprochez le choix du front républicain ? Il ne faudrait pas se rassembler contre l'extrême droite ? Votre message est aussi insultant qu'incohérent. Vous devez être un
provocateur gauchiste ou un facho...



BOUQUILLON 20/06/2014 15:42


Reconnais moi au moins ce mérite de ne jamais cracher sur personne . Quand il m'est arrivé de critiquer je n'ai jamais employé de mots mettant en cause les personnes. Et pourtant, certains ne
s'en sont pas privés à mon égard.  

David NOËL 20/06/2014 16:30



Je le reconnais volontiers. Ce n'est pas toi que je visais.



anonyme 20/06/2014 14:02


C'est tellement plus simple de s'attaquer à un homme seul... Mais c'est aussi une belle reconnaissance qu'un esprit libre peut faire trembler quelques représentants de structures bourgeoises bien
en place depuis 70 ans. Quand même, nos révolutionnaires de 1789 qui avaient reconnu l'homme en tant que citoyen et réfuté les corporations comme des structures ne travaillant que pour
elles-mêmes et oubliant la société avaient su anticiper. Qui sont nos bourgeois aujourd'hui ?

David NOËL 20/06/2014 14:11



En l'occurrence, cet "homme seul" passe son temps à nous dénigrer et pourrit le débat politique. Vous ne trouvez pas ça un peu facile, vous, de se poser en observateur critique et de flinguer les
autres à tout va ?


Ni Eugène Binaisse, ni Pierre Ferrari, ni Marine Tondelier, ni moi ne méritons ses diatribes assassines. Nous sommes des militants de gauche, des républicains engagés dans le combat contre le
Front national et tous et toutes, nous sommes des amoureux de notre ville. Alain Alpern fait preuve d'un rare mépris et d'une rare prétention. Cet homme-là sait-il faire autre chose que cracher
sur les autres ?



BOUQUILLLON 20/06/2014 10:52


David, votre choix politique vous appartient à toi et à tes amis. Comme je l'ai déjà dit nous n'avons pas à nous méler des questions internes au PC. Ce qui a choqué la plupart des acteurs
politiques et observateurs c'est la date de cette décision qui a interdit à tes amis du PG de se réorganiser. " Imagine le contraire" t'ai je déjà écrit! Quant à tes propos sur le MRC, ils sont
injustes. Primo parce que notre groupe de 12 ne revendiquait pas l'appartenance à ce parti et ensuite par ce que dès Septembre 2011, à maintes reprises, à l'interne, nous avions attiré
l'attention d' Eugène Binaisse sur les dangers de sa politique et de l'abandon de celle ci aux mains d'un DGS aveuglé par son pouvoir et à 1000 lieux des réalités de notre ville. Tu avais toi
même convenu de l'insuffisance notoire de l'ancien maire lors de notre rencontre au Stromboli. Quant à la vicctoire du FN, je ne te l'attribue pas mais reste persuadé que si vous aviez présenté
une liste Front de Gauche, il n'aurait pas été élu au premier tour. En revanche, il aurait fait entre 55 et 60% au 2ème!    

David NOËL 20/06/2014 14:01



Je n'ai jamais dit que je ne partageais pas une partie de votre constat. C'est l'animosité personnelle qu'il y avait entre vous et que j'ai vue grossir de mois en mois que je ne partageais pas,
tout comme votre refus de travailler à nouveau avec Eugène Binaisse. Tu ne me feras pas croire que vos critiques étalées sur la place publique depuis 2011, relayées complaisamment par la presse
qui en a fait des pleines pages n'ont pas, à un moment, déstabilisé l'électorat républicain.


Quant à notre décision de changer de stratégie, je l'ai expliquée aux amis du PG, muni d'un mandat confié conjointement par les camarades de ma section et la direction de ma fédération et je leur
ai proposé de rester soudés. Je ne les ai pas trahis. Je n'ai pas "négocié" pour le seul PCF, mais pour l'ensemble du Front de Gauche.


Je leur ai dit que le Front de Gauche ne pouvait pas apparaître comme une force de division et ne se relèverait pas d'une victoire du FN dont les gens et les médias nous auraient rendu
responsables si nous maintenions notre liste malgré les sondages. Je n'ai pas été le seul à faire cette analyse que tu ne partageais pas, je le sais. Mais un mois plus tôt, plus ou moins pour les
mêmes raisons si j'ai bien compris, Pierre Ferrari avait retiré sa liste.


On a regardé les sondages et on a pris une décision, en responsabilité pour préserver l'avenir. Notre décision n'a pas eu l'effet escompté, mais cet électrochoc que nous attendions aurait pu
avoir lieu. Le PG ne l'a pas compris, c'est dommage, mais je ne les ai pas trahis. Jusqu'au bout, j'ai été réglo avec eux et ce sont bien eux qui ont décidé de ne pas nous suivre, Georges... En
aucun cas, je ne mérite les qualificatifs dont on m'a affublé, y-compris des gens de ta liste qui ont été très incorrects envers moi.



Oscar 19/06/2014 19:29


Je suis de ton avis David, A.ALPERN est bien le roi de la critique. Le FN peut se frotter les mains en lisant tous ses commentaires débiles.


Je suis écoeuré par les propos de ce Monsieur;Pour qui se prend t-il pour donner des leçons aux autres.


Qu'il le veuille ou non le P.C.F existe et existera encore grâce à toi David. Tu as choisi ce qui te semblait le meilleur pour les municipales. Maintenant tu es dans l'opposition tu peux faire de
la résistance. Un grand bravo por ton tract que je viens de lire ! Continue David, tu as mon soutien.

Motivé 19/06/2014 19:05


David, tu as résumé ma pensée. effectivement alain ALPERN fait le lit du front national. Il est toujours en train de critiquer. Pourquoi n'a t-il pas fait une liste. On aurait vu sa notoriété; la
critique est trop facile derrière un écran et comme on dit chez nous les conseilleurs ne sont pas les payeurs.


Bon courage et continue, je vois que les jeunes te rejoignent. Le choix que nous avons fait de rejoindre la liste BINAISSE était pesé et réfléchi.


Heureusement que tu a repris la section d'Hénin pour la faire vivre et développer et d'en faire une vraie opposition.

ANONYME 19/06/2014 17:59


bien dit david alain alpern est franc derriere un clavier mais qu'a t'il fait pour combattre le fn rien il a plutôt facilter la venue de briois avec sn blog de merde