Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Hénin-Beaumont, le 1er février 2010

Le PCF d'Hénin-Beaumont avait salué il y a un an le courage et la détermination d'Anne-Sophie TASZAREK, ex-animatrice fédérale du MJS 62 qui avait combattu Jean-Marc BOUCHE, ancien adjoint au maire de Montigny-en-Gohelle, mis en examen dans le cadre de l'affaire Dalongeville.

Humliliée par la fédération socialiste du Pas-de-Calais qui soutient de manière constante les barons et méprise les jeunes militants, Anne-Sophie TASZAREK a fait le choix de rejoindre la liste UMP de Valérie Létard.

Ce choix est d'abord un désaveu pour Daniel PERCHERON et la fédération socialiste du Pas-de-Calais. Qu'une responsable du MJS rejoigne la liste de droite par dégoût en dit long sur l'incapacité du PS à rompre avec les pratiques qui ont eu cours à Hénin-Beaumont il n'y a pas si longtemps. 

Pour autant, le ralliement d'Anne-Sophie TASZAREK à la liste UMP constitue une trahison injustifiable et une erreur politique. Caution de gauche d'une liste marquée à droite qui comprend des libéraux, des villiéristes et des chasseurs, Anne-Sophie TASZAREK ne pourra pas faire entendre sa différence. « Prise de guerre » de l'ouverture, Anne-Sophie TASZAREK cautionne, qu'elle le veuille ou non, par sa présence sur la liste UMP, la politique de casse sociale de la droite qui veut privatiser La Poste et supprimer la retraite à 60 ans. 

Pour sanctionner le PS, d'autres choix étaient possibles, comme le bulletin de vote Front de Gauche.

Le PCF d'Hénin-Beaumont désapprouve sans ambiguïté le choix individuel d'Anne-Sophie TASZAREK qui participe au confusionnisme ambiant dans une période où il y a besoin de clarté. 

David NOËL
Secrétaire de la Section PCF d’Hénin-Beaumont

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Diablo 06/02/2010 12:07


On ne manipule que celui qui veut bien se laisser manipuler.
Je ne sais pas s'il faut trouver des circonstances atténuantes à cette jeune fille...Et laisser entendre que c'est de la faute du PS local c'est tout de même un peu fort: Si on est de "gauche" on
reste de "gauche" (il y a d'autres partis de ce côté là ) et on ne rejoint pas le parti le plus à droite depuis Pétain...nom d'un chien!
Il ne sert à rien de chercher des excuses : c'est une trahison une de plus et puis c'est tout!


David NOËL 06/02/2010 12:33



Oui, il y avait d'autres partis à gauche. Il y avait d'autres bulletins de vote. Elle aurait pu continuer à se battre à l'intérieur du PS et dans le secret de l'isoloir, elle pouvait voter ce
qu'elle veut si elle ne voulait pas voter PS, mais qu'elle restait socialiste... Elle aurait pu voter Front de Gauche pour sanctionner le PS. Je l'ai écrit dans mon communiqué.
Politiquement, c'est injustifiable, nous sommes d'accord. Mais après, c'est une fille que je connais, alors, personnellement, je cherche à comprendre comment une jeune militante a
pu céder aux sirènes de l'ouverture et passer à l'ennemi. Quand je dis que ce n'est sans doute pas du carriérisme, mais le désir de vengeance, je ne justifie rien. La vengeance n'est parfois pas
la meilleure conseillère en politique. Quel gâchis !



Diablo 06/02/2010 11:07


Ce retournement de veste montre deux choses: la faiblesse du niveau de conviction ce certains dirigeants politiques de "gauche" et/ou la faible différence, aujourd'hui, entre une politique de
droite (UMP) et une politique de "gauche" (PS). Le PCF est également touché par ce phénomène (un maire et un conseiller général PCF ont virés récemment vers Europe-Ecologie). Un mouvement social de
grande ampleur (cf.1936,1968) serait de nature à faire éclope une nouvelle génération de militants dont nous avons besoin. A défaut, le carriérisme politico-syndical continue de faire des
ravages... 


David NOËL 06/02/2010 11:58



Anne-Sophie a été une présidente du MJS active et efficace, engagée sur le soutien aux sans-papiers, contre la guerre en Afghanistan, contre le fichier Edvige, dans les luttes sociales. Depuis
deux ans, nous nous sommes retrouvés dans de nombreux combats et nous avons mené des actions communes. Son départ sur la liste UMP n'enlève rien à ses qualités de militante que j'ai pu
constater.
Son choix m'apparaît d'autant plus incompréhensible. Plutôt que de carriérisme, je pense qu'Anne-Sophie a été manipulée par Valérie Létard, qui lui a fait miroiter qu'elle garderait sa liberté de
parole, qu'elle aurait la liberté de vote, qu'elle pourrait rester de gauche tout en étant élue sur une liste régionale UMP.
Humiliée par une fédération PS 62 sclérosée et aux mains de barons qui ont soutenu des corrompus, Anne-Sophie a vu une opportunité de se venger. Pour connaître Anne-Sophie, c'est une erreur
politique à mettre sur le compte de la naïveté et du désir de vengeance, mais ce n'est pas du carriérisme. Mais je comprends que de l'extérieur, on puisse le penser. Anne-Sophie va se sentir mal
sur la liste Létard...



marie 03/02/2010 11:14


MME Genisson n'a que faire du devenir d'Hénin-beaumont, c'est très loin de ses préoccupations!Elle ne se pose pas les questions essentielles : pourquoi une jeune femme comme Anne-Sophie en vient
elle à prendre une telle décision ? Le PS ne se remet pas en question, pourtant il est le GRAND RESPONSABLE de la situation catastrophique de notre ville ! Quant à M Bouquillon qui se permet de
critiquer, permettez moi d'en rire : il est bien le dernier à pouvoir donner des leçons, lui qui n'a fait que retourner sa veste jusqu' à travailler aujourd hui "en toute courtoisie" avec le fn
!

Marie


canard enchainé 03/02/2010 10:50


déclaration du duo Letard-Tazarek:
"le vote UMP est réservé aux électeurs qui ont fait le vaccin H1N1".

on n'a pas fini de rigoler avec les nouveaux Laurel et Hardy de la politique !!!!!