Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Tietie007 14/11/2012 07:15


Il y a beaucoup d'historiens marxistes dont les travaux sont intéressants et intègres, je pense au grand Charles Bettelheim, auteur d'une très connue histoire de l'URSS
ou de Jean-Jacques Marie. Mais en lisant le Choix de la Défaite, les bras m'en sont tombés ...références nauséabondes, paralogismes, rumeurs, certains passages
sont tellement consternants qu'ils en sont hilarants. Notamment le passage sur le procès Toukhachevski, où, d'après ALR, les aveux des accusés étaient tellement précis qu'ils
n'avaient pas pu être appris par coeur ...ou le passage sur la défaite de 40, où les maîtresses de Reynaud et de Daladier, Hélène de
Portes et Jeanne de Crussol sont accusées d'avoir quasiment ourdi la défaite ! J'ai d'ailleurs fait une critique très circonstanciée de cet ouvrage, en
démontrant que ce livre est un produit conspirationniste pur jus qui n'est pris au sérieux par aucun historien. Travailler dans les archives, c'est bien, mais on peut aussi avoir un sens critique
par rapport à ces archives. Quelle légitimité à la rapport Chavin, alter ego des Protocoles des sages de Sion ?

Tietie007 14/11/2012 07:01


La majorité des références sont prises dans le rapport Chavin ...après, il y a le rapport Béteille, un juge qui a instruit les responsabilités de Pétait et de Laval, en 1945 et qui avait, bien
sûr, juré fidélité au Maréchal, en 40 ... Dites-moi, vous feriez confiance en un écrit se référant, pour sa plus grande partie, à un fonctionnaire vichyste de la sécurité, à des articles de
nazillons français et à un article de Marcel Déat dans l'Oeuvre ? N'importe quel historien, un tant soi peu sérieux, n'aurait jamais pris de telles références pour un travail historique ... Ce
qui est très curieux, c'est que Mme Lacroix Riz, qui est communistes, s'inspire d'écrits d'extrême-droite ...

Tietie007 13/11/2012 21:59


Que le patronat français ait eu des sympathies pour le fascisme, certes ...mais je vous parle des références d'annie lacroix riz ...résumons ...:


- un article d'un collabo nazillon, jean mamy.


- un rapport d'un fonctionnaire vichyste ...


 


C'est assez nouveau que des communistes s'appuient sur des auteurs fascistes, non ?

David NOËL 13/11/2012 22:52



Mais il n'y a pas que ça comme références, non ?



Tietie007 13/11/2012 19:29


Qui est Jean Mamy, alias Paul Riche ? Ce n'est pas un collaborateur du parti nazi de Pierre Constantini ? Pensez-vous qu'une telle référence soit vraiment crédible ?


Connaissez-vous le rapport Chavin sur lequel s'appuie, largement, Annie Lacroix Riz, dans son Choix de la Défaite pour arguer de l'existence de la synarchie ? N'était-ce pas un fonctionnaire
vichyste ? Pensez-vous qu'un rapport d'un fonctionnaire nommé par le gouverment fasciste de Pétain soit vraiment crédible ?

David NOËL 13/11/2012 21:32



Je me méfie de toutes les théories complotistes, mais l'idée qu'une partie du patronat français des années 30 ait éprouvé de la sympathie pour le fascisme et de l'antipathie pour le mouvement
ouvrier ne me paraît pas saugrenue.



Tietie007 13/11/2012 19:11


Vous pouvez me dire sur quel article elle s'appuie, page 1, dans son Choix de la Défaite, pour parler de la synarchie ?

David NOËL 13/11/2012 19:23



Elle cite un article de Jean Mamy dans un journal collaborationniste de l'époque, L'Appel.



Tietie007 13/11/2012 13:34


Annie Lacroix-Riz, celle qui a participé à la conférence Axis for Peace, en 2005, avec Thierry Meyssan et les potes à Soral ?

David NOËL 13/11/2012 17:04



Je ne sais pas, ce que je sais, c'est qu'Annie Lacroix-Riz est une historienne sérieuse. Ses travaux sur les années 30 et les complicités de la bourgeoisie avec le fascisme sont très
convaincants.