Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

MPEP3.pngNos amis du M'PEP (Mouvement Politique d'Education Populaire), l'association politique créée en 2008 par l'ancien président d'ATTAC Jacques Nikonoff et le courant souverainiste et républicain du mouvement altermondialiste, vient de lancer une pétition pour l'exclusion de Pascal Lamy et de Dominique Strauss-Kahn du Parti Socialiste.

Le texte de l'appel, que nous reproduisons ci-dessous, est aussi disponible ici, ainsi que sur un blog spécialement créé qui revient sur le parcours de Pascal Lamy et de Dominique Strauss-Kahn. Nous invitons nos lecteurs à lire et signer cet appel de salubrité publique.



Considérant que les orientations de la gauche française ne relèvent pas de la « cuisine interne » des partis mais du débat public national, le Mouvement politique d’éducation populaire (M’PEP) lance un appel à tous les citoyens.

Puisque le Parti socialiste français se dit de gauche, et que deux de ses éminents adhérents pratiquent l’ultralibéralisme le plus débridé dans les institutions internationales, une clarification est nécessaire. Pour le M’PEP, on ne peut pas être de gauche et diriger l’Organisation mondiale du commerce (OMC) ou le Fonds monétaire international (FMI), piliers de l’ordre néolibéral mondial. Il faut choisir. Pascal Lamy, directeur général de l’OMC et Dominique Strauss-Kahn, directeur général du FMI ont choisi de se mettre au service de l’ultralibéralisme.

Le Parti socialiste français doit lui aussi choisir : soit il renonce définitivement à représenter la gauche, soit il exclut Pascal Lamy et Dominique Strauss-Kahn. À la veille des échéances politiques de 2012, la question devait être posée, et le M’PEP met les pieds dans le plat. Si vous pensez comme nous que Pascal Lamy et Dominique Strauss-Kahn n’ont rien à faire au Parti socialiste et, en y émargeant, portent préjudice à l’ensemble de la gauche, signez cet appel pour exiger leur exclusion.

Lire-et-signer-la-petition.png

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C


Tout le monde, et en particulier Mr Noel, devrait savoir que si SK est parti au FMI c'est pour mieux lutter de l'interieur



Répondre
D


DSK ne s'est pas fait virer du FMI pour opposition au bout de six mois...



C


Ce qui est curieux, c'est que dans les deux cas cités, on en soit obligé à proposer de signer une pétition !


Il est d'autres cas, à Hénin Beaumont , par exemple, où le PS ne s'est pas embarrassé de pétition pour éliminer un nombre de militants bien plus important... Et cela n'a chagriné que ceux qui ont
subi cette exclusion sans que quiconque ne s'en émeuve... Or les militants héninois peuvent paraître bien plus inoffensifs que les deux notables du sujet du jour!



Répondre
E


Paroles, Paroles, Paroles, et finalement vous risquez fort de votez pour DSK en 2012 (au 2ème tour) !



Répondre
D


Encore faudrait-il que DSK soit le candidat de gauche au 2ème tour...


Si les militants socialistes faisaient ce choix suicidaire, il y a fort à parier que la gauche perdrait l'élection présidentielle parce que DSK n'est pas un homme de gauche. La politique qu'il a
mené comme ministre de l'économie du gouvernement Jospin n'était pas de gauche, la politique qu'il mène au FMI n'est pas une politique de gauche. DSK et Sarkozy, c'est bonnet blanc et blanc
bonnet.


S'il faut choisir entre le pire et le moins pire, soit on vote pour le moins pire, soit on s'abstient, soit on vote blanc. Je ne me suis jamais abstenu à une élection. Le droit de vote est une
conquête démocratique et je l'ai toujours utilisé, mais on n'est pas obligé de choisir entre le pire et le moins pire...



L


Bonne initiative, et originale en plus. Mais cela suffira-t-il quand on entend les récents propos de Manuel Valls sur les 35 heures? Il y en a plein qu'il faudrait exclure du PS! Moi je
considére que ce n'est définitivement plus notre affaire.


Yves LOURDEL



Répondre