Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

assemblee-Villejuif-08-01-11.jpgLe Parti Communiste organisait samedi son assemblée des animateurs de section, au lendemain d'un Conseil National consacré à la question des prochaines échéances électorales où il a beaucoup été question des présidentielles et de l'avenir du Front de Gauche.
Vendredi après-midi, un article de Sylvia Zappi dans le Monde indiquait que de source interne à la direction, la direction du PCF s'était rangée à l'idée d'une candidature à la présidentielle sous la bannière du Front de Gauche portée par Jean-Luc Mélenchon.
Dans la foulée, un démenti paraissait sur le site internet du PCF indiquant que rien n'était encore tranché et que le choix définitif serait décidé lors d'une conférence nationale en juin prochain après appel à candidature et consultation des adhérents communistes à jour de cotisation.

Samedi, environ 500 secrétaires de section étaient donc réunis à l'espace congrès les Esselières de Villejuif pour une assemblée des animateurs de section. La délégation de la Fédération du Pas-de-Calais était composée de douze représentants et menée par Hervé Poly, premier secrétaire de la Fédération. Cathy Apourceau-Poly, conseillère régionale et conseillère municipale d'Avion, Simon Poudroux, animateur de la JC du Pas-de-Calais, René Chevalier, secrétaire de la section d'Arras, Edmond Bruneel, secrétaire de la section de Montigny-en-Gohelle et conseiller municipal, Véronique Buard, secrétaire de la section d'Evin-Malmaison et adjointe au maire, Sandra Dusautoir, secrétaire de la section d'Izel-les-Esquerchin, Jean-Luc Degrémont, de la section de Lens et David Noël, secrétaire de la section d'Hénin-Beaumont, faisaient partie de la délégation.

La matinée était consacrée à un débat sur les prochaines élections cantonales. De nombreux intervenants ont pu s'exprimer et expliquer quelle campagne ils comptaient mener dans leurs départements.
Pour le Pas-de-Calais, Hervé Poly a rappelé qu'aux dernières élections cantonales, en 2004, le PCF avait réalisé un score départemental moyen de 15 % sur les cantons où il était présent. Le groupe communiste au Conseil Général compte 11 élus qui se battent au service de leur population et n'hésitent pas à s'opposer aux choix de la majorité socialiste. En présentant des candidats dans tous les cantons ou presque (nous avons désigné 37 candidats sur 38 cantons renouvelables), le PCF du Pas-de-Calais entend être présent aux élections cantonales, sur un programme ambitieux et rassembleur. Communistes, syndicalistes, militants associatifs, les candidats présentés par le PCF sont des candidats du Front de Gauche qui ne cacheront pas leur étiquette communiste.

Assemblee-Villejuif-08-01-11--2-.jpgEn fin de matinée, les participants ont été invités à travailler en ruches sur différents thèmes : au menu, le Front de Gauche, le programme partagé et le pacte d'union populaire proposés par le PCF. Après le repas, trois rapporteurs ont brossé un rapide compte-rendu des travaux en ruches.

En fin d'après-midi, le débat s'est engagé sur la question des présidentielles de 2012, sur la base de l'adresse aux militants du Conseil National. Durant une heure, les interventions se sont succédées au micro, environ deux tiers favorables au Front de Gauche et à une candidature de Jean-Luc Mélenchon et un tiers favorables à une candidature communiste.
André Chassaigne, député du Puy de Dôme, qui a mené avec brio la campagne régionale en Auvergne et obtenu le meilleur score du Front de Gauche maintient sa candidature et a été très applaudi. Plusieurs autres intervenants ont soutenu l'idée d'une candidature communiste, dont Nicolas Marchand, du réseau Action Novation Révolution (ANR), Jean-Jacques Karman, leader de la Gauche Communiste, du réseau Faire vivre et renforcer le PCF et David Noël, qui est intervenu juste avant le discours de clôture de Pierre Laurent.

En conclusion, Pierre Laurent a appelé les communistes à être rassemblés et à être porteurs d'espérance pour faire bouger la gauche et changer la société. Le premier secrétaire national a garanti que le processus de désignation du candidat du Front de Gauche aux présidentielles serait transparent et que les communistes auront la parole.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article