Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

logo_vdn_carre.gif• La gauche et les autres

Il ne manquait (presque) pas un maire de l'agglo à la manifestation d'hier (tout comme le député Albert Facon), certains ayant revêtu leur écharpe tricolore. Côté militants, socialistes et communistes ont fait jeu égal, mention spéciale à la délégation PS de Montigny-en-Gohelle venue avec sa propre banderole. Si le peuple de gauche était sur le pont, d'autres formations étaient présentes : le MoDem d'Hénin-Beaumont et l'Alliance républicaine de la majorité municipale, à commencer par le maire Eugène Binaisse.

• Le malaise de Jean-Marie Picque

Le conseiller général et ancien maire de Montigny-en-Gohelle, Jean-Marie Picque, a été victime d'un léger malaise durant le défilé. Il a même été pris en charge par les sapeurs-pompiers. Rien de grave selon Bruno Yard, maire de Montigny, «  La journée a été longue avec les chantiers du Pas-de-Calais ce matin à Wingles et il a mangé tard, cela lui arrive de temps en temps. »

• Pas de Catherine Génisson

Pierre Ferrari et Alain Alpern, toujours désireux de créer une section PS à Hénin-Beaumont avaient convié par écrit la secrétaire fédérale à défiler samedi. Catherine Génisson n'a pas donné suite. Cela aurait pu être un signe fort.

• Pas de provocation, mais...

Pas de provocation envers le Front national avaient insisté les organisateurs. Dans les slogans, le parti Bleu-blanc-rouge et ses leaders étaient pourtant bien évoqués. Pas pour une déclaration de flamme, on s'en doute.

• Hommage à Joseph Fontaine

Le cortège s'est arrêté en route le temps que David Noël rende hommage à Joseph Fontaine, militant communiste tué en 1934 par un Camelot du roi à Hénin-Beaumont. L'occasion pour le secrétaire de section PC héninois de faire un parallèle entre la France de 2010 et celle de 1934.

• Pendant ce temps-là, rue Jean-Jacques Rousseau

Pas de réaction à la manifestation à droite, l'UMP étant toujours aussi évanescente à Hénin-Beaumont. Au siège du FN, en revanche, on se gausse du nombre de participants, «  soit une dizaine de personnes par groupes politiques pour un département d'un million et demi d'habitants. Les politiciens qui organisaient cette manifestation se servent d'Hénin-Beaumont pour distiller le discours passéiste et ringard, vieux de 30 ans, de SOS racisme  ».


Source : La Voix du Nord
Dimanche 05 septembre 2010

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

cheforever 06/09/2010 18:33



un camelot du roi ou un feneux meme mouvance n est ce pas e binaisse?