Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

logo_vdn_carre.gifPolémique avant le conseil, pendant le conseil, après le conseil...

Hénin-Beaumont et son incessante guérilla urbaine... Alors que les blogs politiques entretiennent les antagonismes locaux en les exacerbant chaque jour un peu plus, le conseil municipal de jeudi dernier est venu remettre quelques sous dans le bastringue. Avec une majorité municipale constamment acculée et une opposition FN profitant avec jubilation de la tribune pour lâcher quelques exocets à Pierre Ferrari, David Noël ou Claudine Policante, assis sur des charbons ardents dans le public, l'après-conseil ne pouvait que prolonger l'âpre combat de rue.

Première salve signée Pierre Ferrari. Le socialiste SDF prend acte que « la municipalité Binaisse, en laissant, une nouvelle fois, prospérer sans broncher les propos de l'extrême droite, comme c'est le cas depuis plus d'un an, s'est auto-administrée un nouveau revers, résultat logique et mérité de l'absence totale de concertation avec l'ensemble des acteurs de la vie de la Commune. Il est clair que les élus actuels du Conseil Municipal, AR comme FN, ne sont pas à la hauteur des attentes des habitants et ne contribuent en rien à l'amélioration de leur vie quotidienne. Bien au contraire ... » Le MoDem Patrick Piret, quant à lui, stigmatise un « jeu dangereux pour lequel Eugène Binaisse se glorifie d'être un exécutant zélé des recommandations de la CRC, et sous-estime l'impact social et économique des mesures ainsi adoptées. Combien de temps encore le maire pourra-t-il ignorer que les erreurs et maladresses commises par son équipe sont autant d'opportunités offertes à l'extrême Droite pour revêtir l'image d'un parti comme les autres ... » Enfin, pour le parti communiste, David Noël bout de s'être fait accuser par Steeve Briois « d'avoir ruiné la ville, approuvé des emprunts toxiques, fait fermer l'Espace Lumière et conduit l'Escapade au redressement judiciaire. ». Et du coup le voila qui rappelle qu'une énième fois « dès que j'ai eu connaissance du rapport de juillet 2008 de la CRC, je me suis publiquement opposé à la gestion de Gérard Dalongeville... ». Qu'il s'est battu pour la préservation du deuxième projectionniste de l'Espace Lumière et du programmateur art et essai : « j'ai été le seul, en conseil d'exploitation du cinéma à m'abstenir et à ne pas voter le BP 2009 du cinéma qui actait sa fermeture ». Quant à l'Escapade, l'ancien adjoint explique s'être « opposé à la baisse de la subvention municipale... j'ai tout fait pour que l'Escapade obtienne une avance sur subvention du conseil général et du conseil régional en 2008 et que mon action a permis que l'Escapade reçoive une aide exceptionnelle de la CAHC, du Département et de la Région en 2009... »

Un de plus pour Montigny

Petit à petit, les noms des candidats devant se retrouver sur la ligne de départ des cantonales de Montigny commencent à tomber. Côté MoDem, si on s'attendait à une candidature de Christine Coget, eh bien il semble que ce soit plutôt Patrick Piret qui soit appelé à se jeter à l'eau pour sa première candidature dans le secteur hors scrutin de liste.


Source : La Voix du Nord
Dimanche 18 juillet 2010

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article