Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

logo_vdn_carre.gifFrançois Hollande et la fédé 62 : « Pas de suspicion particulière ! »

Le hasard est parfois taquin. C'est ainsi qu'hier, à vingt-quatre heures de la sortie officielle du « Rose mafia » de Gérard Dalongeville, François Hollande présentait son tout dernier opus. Dont on aura rapidement deviné qu'il n'était pas sur la même thématique.

Si le livre du camarade repenti a tout d'un boulet putatif pour le candidat socialiste à la présidentielle, ce dernier n'a pas pu esquiver, hier, une question sur cette actualité littéraire qui, dans la région, devrait éclipser la sienne : «  J'ai vu qu'il y avait un livre sur le Pas-de-Calais. Moi cette fédération, j'ai eu à la connaître, mais jamais dans ses aspects financiers. Je ne dis pas qu'il ne s'est rien passé, mais cela n'avait rien à voir avec la fédération elle-même qui n'avait pas besoin de se financer par des moyens extra-légaux. C'est une fédération qui a dix mille adhérents, beaucoup d'élus. Il y a peut-être eu des arrangements locaux, je n'en sais rien, mais sur le plan de la fédération, je n'ai pas du tout de suspicion particulière. » Une réaction, comment dire, sans surprise...

Les législatives, déjà...

C'est déjà parti pour le parti communiste qui, ce dimanche, quelques jours avant l'inauguration de son tout nouveau siège, lancera officiellement sa campagne législative sur la 11e avec un point-presse d'Hervé Poly, secrétaire fédéral qui mènera le ticket PCF/Front de gauche au côté de son suppléant, le maire de Drocourt, Bernard Czerwinski.

À Carvin, la rose a éclos prématurément

L'éditeur de « Rose mafia » faisait, depuis quelques jours, des pieds et des mains pour éviter les fuites dans la presse, ce dernier ayant signé un contrat d'exclusivité avec un hebdomadaire. D'où la livraison des colis de bouquin, à travers la France, avec nécessité d'embargo jusqu'à la sortie officielle de ce jour. Sauf que, localement, il y a apparemment eu plusieurscouacs, sur la zone commerciale, mais aussi dans une librairie de Carvin où, dès mardi soir, a été mis sur le marché le brûlot dalongevillien. La rumeur ayant rapidement enflé, les quelques exemplaires se sont d'ailleurs envolés en deux-temps trois mouvements...


Source : La Voix du Nord
Jeudi 23 février 2012

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article