Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

David Noël, secrétaire de section du PCF d'Hénin-Beaumont, s'est rendu aux cérémonies du 91ème anniversaire de l’Armistice de 1918 avec ses partenaires de l'association Un Nouvel Elan pour Hénin-Beaumont, Pierre Ferrari (MJS), Anne-Sophie Taszarek (MJS), Patrick Piret et Christine Coget (MoDem), Marc Drapier et de nombreux autres militants de l'association dont plusieurs anciens combattants.

Mardi soir, nous avons participé à la Retraite aux Flambeaux du Souvenir Français qui a débuté à 18h00 au rond-point de l'armistice. Le défilé, emmené par les enfants des écoles et en présence de nombreux élus et représentants politiques de toutes tendances s'est rendu au rond-point du Souvenir Français pour un dépôt de gerbes, puis au carré militaire du cimetière centre où chaque enfant aura pu déposer une bougie et une fleur sur la tombe d'un soldat de 1914-1918. Après cette cérémonie très émouvante, les enfants ont pu prendre un chocolat tandis que Bernard Houssin, président du Souvenir Français conviait l'assistance à prendre le vin chaud du poilu.

Le mercredi matin, nous nous sommes rendus devant le monument aux morts du cimetière centre d'Hénin et devant le monument aux morts de Beaumont pour les traditionnels dépôts de gerbes et la lecture du message d'Hubert Falco, secrétaire d'Etat aux anciens combattants, par les enfants des écoles.

Les cérémonies se sont achevées salle Debeyre avec les remises de diplômes et de médailles du Souvenir Français et une prise de parole d'Eugène Binaisse, premier adjoint, qui a donné lecture du discours du Maire, Daniel Duquenne, toujours en convalescence et à qui nous souhaitons un prompt rétablissement.

Enfin, Pierre Ferrari et David Noël se sont rendus Salle des Fêtes où se tenait le banquet des anciens combattants, animé par la Liétard Family, l'occasion pour nous de saluer les convives et de féliciter les présidents des sociétés patriotiques, Bernard Houssin pour le Souvenir Français, Clément Golka pour l'Union Fédérale et René Ternaux pour les ACPG-CATM-TOE. Une fois encore, grâce à leur investissement et au travail du service des relations publiques et des enseignants des écoles, notre ville a honoré son devoir de mémoire.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Paul laurendeau 15/11/2009 13:28



Même le souvenir de la guerre est belliqueux


 


http://ysengrimus.wordpress.com/2009/11/15/la-petite-fleur-du-fascisme-ordinaire/


 


Même la célébration de l’armistice est belliciste… Alors le jour du souvenir, je vous demande un peu…


Paul Laurendeau




Hemingway 13/11/2009 10:52



Au-delà de l'article offensif, qualifions-le comme ça, de M. Noel, ce sont les commentaires qui m'ont interpellé !
On sent une certaine animosité qui ne laissait pas présager d'un rappochement "associatif" et électoral un an et demi plus tard. Mais bon, je veux bien vous croire sur vos précisions...

D'ailleurs, politiquement, j'ai du mal à comprendre qu'un communiste peut s'associer de manière durable (on n'est plus dans une liste de rassemblement anti-FN compréhensible d'avant-élection
mais bien dans le cadre d'une association politique qui vise un projet pour H-B) avec une MODEM, ne serait-ce que sur des sujets comme le libéralisme ou l'Europe. Vous allez me dire qu'on
s'éloigne d'H-B et de ses turpitudes mais en fait pas tant que ça... Ce "rapprochement" m'apparaît contre-nature.

En fait, je m'interroge plus globalement sur les "retournements de  veste" (Dalongeville sous Darchicourt, Duquenne puis Bouquillon sous Dalongeville, l'instabilité chronique de
christine Coget, l'entrisme de Pierre Ferrari et David Noel sous Dalogeville, rapprochement Ferrari-Alpern alors que ce dernier semblait plutôt soutenir Duquenne etc.) et les
stratégies politiques douteuses (FN-AR par exemple) qui sont monnaie courante à H-B !

Je tiens à préciser que j'ai plutôt une certaine sympathie pour le Nouvel Elan (qui bénéficie d'une belle couverture médiatique à la VDN, je trouve) mais il y a tant de choses qui me
paraissent si "étonnantes" dans la vie politique héninoise. Certains (FN) ne s'embarrassent pas de politesse et vous attaquent "sans gants" sur ce type de sujet. Faut bien
avouer qu'il y a parfois de quoi s'interroger...

Hemingway



Christine 12/11/2009 20:44


Une précision qui méritait d'être faite. Merci à Hemingway d'avoir permis de la faire...


Hemingway 12/11/2009 17:02


J'ai vu que Christine Coget se faisait "chahuter" sur le blog de Briois...
Sur votre blog, et tout à fait par hasard, je suis retombé sur ça :
http://www.lheninois.com/article-20375729.html

Cela me rappelle cruellement les paroles de L'opportuniste de Jacques Dutronc...

"Il y en a qui conteste
Qui revendique et qui proteste
Moi je ne fais qu'un seul geste
Je retourne ma veste, je retourne ma veste
Toujours du bon côté"
Peut-être du mauvais côté sur ce coup-là... Enfin, l'adage populaire ne dit-il pas "y'a que les cons qui ne changent pas d'avis" ?

Drôle de moeurs dans le microcosme politique d'H-B ! Les ennemis d'hier sont les amis d'aujourd'hui. Et ce "principe" semble se vérifier pour bien des politiciens héninois...


David NOËL 12/11/2009 18:25



Cet article date d'il y a un an et demi... J'ai toujours respecté Christine et Patrick. Dans ce vieil article, je me défends d'être indifférent à la crise que traversait l'Escapade où les
salariés associatifs avaient reçu leur salaire fractionné et avec du retard pour cause de retard dans le versement des subventions municipales.

Bien évidemment que j'étais aux côtés des salariés. Bien évidemment que je ne cautionnais pas la gabegie dalongevillienne. Christine était dans son rôle en essayant de m'amener à me démarquer
publiquement de Dalongeville. J'étais dans le mien en m'abstenant de critiquer publiquement la municipalité pendant les négociations avec les partenaires (CAHC, conseil général, conseil
régional) pour obtenir un versement anticipé de subventions.