Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Ricardo-Montserrat.jpg

Dramaturge, scénariste, romancier, poète, Ricardo Montserrat met depuis des années son énergie au service des exclus de la dictature économique lors d'ateliers d'écriture.

Il a par exemple travaillé avec des chômeurs de Lorient, des salariés privés d'emplois de Roubaix, des employés d'Auchan licenciés. Ricardo Montserrat a également travaillé sur le Front Populaire, l'Espagne, l'engagement ou encore l'extrême violence avec un spectacle sur les milieux identitaires et néo-nazis soutenu par Culture Commune et coproduit par l'Escapade, Naz.

En 2010, avec Colères du Présent, Ricardo Montserrat a lancé une collection de romans populaires racontant l'histoire noire du Nord et du Pas-de-Calais, telle que l'ont vécue les gens : mineurs marocains ("Mauvaise Mine"), SDF, ("Les Mains d'or" "Serial Mineur"), les éducateurs ("Violences sur mineur"), les cégétistes de Béthune ("Cha sin l'gaz")...

Pour les législatives, il apporte son soutien à Hervé Poly et à Bernard Czerwinski et nous a envoyé un message de soutien.



« A HERVE ET BERNARD

Quelle est d’ores et déjà la grande leçon des élections à venir ?

Revient, plus violente et inhumaine, que jamais la Droite, la vieille, la dure, l’immonde cache-sexe de ce que nous appelions jadis LES DEUX CENTS FAMILLES, et qu’aujourd’hui on baptise du faux nom de MARCHÉS, (et pourquoi pas FOIRE À NEUNEU OU GRANDE BRADERIE) alors que les fameux marchés ne sont guère plus que deux ou trois cents fonds de pension, gangs de spéculateurs, mafias et lobbies militaro-religieux. Et cette vieille droite, du moins ses descendants et héritiers, a décidé de prendre sa revanche sur les défaites que les peuples lui ont infligées depuis un siècle., a décidé de faire payer au peuple le peu de bonheur qu’ils lui ont arraché.

Le Nord résiste, le Nord refuse, le Nord rebelle, le Nord n’a pas oublié les victoires d’hier, les conquêtes d’avant-hier, les batailles de toujours, comme hier, comme avant-hier, comme toujours, oppose aux magouilles, aux mensonges, à l’offensive médiatique et économique, la CULTURE. Oui, la culture, la vraie, l’unique, la seule : celle de la solidarité, de la convivialité, de la joie partagée, de la mémoire sans cesse retrouvée. Grands-parents et petits-enfants, grands-mères et petites-filles renouent, retissent, ravaudent, renouvellent, réinventent à longueur de vie le tissu social, le drapeau rouge de l’humanité.

La grande leçon du krach récent du capitalisme et des élections en cours, c’est que nous perdons, nous perdons beaucoup, nous pouvons perdre davantage, mais plus nous perdons, moins nous avons à perdre, plus nous savons ce que nous ne perdrons en aucun cas. Ce qu’ils n’ont plus et n’auront jamais. LA DIGNiTÉ.

Merci à Hervé et Bernard de monter au Front pour le rappeler. Merci aux gens du Nord de rompre le silence pour hurler un NON puissant et rigolard comme un doigt d’honneur ! « Non ! Ce n’est pas fini ! Ça ne fait que commencer !


Ricardo Montserrat, écrivain »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article