Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

Conseil-municipal-02-10-13.jpgLe conseil municipal avait lieu ce mercredi, dans les salons d'honneur de l'hôtel de ville. Les militants du Front de Gauche, communistes et membres du PG étaient venus y assister ensemble.

A ce sujet, il est vraiment dommage que des spectateurs doivent systématiquement rester debout, faute de places assises dans la salle du conseil.

Le conseil municipal a donné lieu à quelques joutes verbales opposant, comme d'habitude, le maire, Eugène Binaisse, au chef de l'extrême droite locale, Steeve Briois.

Le cheffaillon du parti d'extrême droite croyait mettre en difficulté Eugène Binaisse à propos d'un protocole d'indemnisation de la commune avec Adevia. Eugène Binaisse a été rassurant en expliquant qu'il était hors de question que la ville paie la somme réclamée par la société d'économie mixte.

Le conseiller municipal d'extrême droite a été renvoyé dans les cordes par le maire lorsqu'il est intervenu pour critiquer le projet de destruction du bâtiment de l'ex CPAM, îlot Carnot. Il faut dire qu'en 2008, la destruction de ce bâtiment et son remplacement par un parking étaient au programme du FN, qui les critique aujourd'hui avec une évidente mauvaise foi.

Ceci étant, il est clair que sur ce dossier, la majorité municipale hésite entre deux options : l'édification d'un bâtiment administratif permettant de désengorger l'hôtel de ville ou la construction d'une nouvelle artère parallèle à la rue Elie Gruyelle. En attendant, la zone deviendrait donc un parking de 24 places. Face à l'opposition de l'extrême droite et du groupe Citoyenneté et Environnement, Eugène Binaisse, après une interruption de séance, a été contraint de reporter l'étude de cette délibération à un prochain conseil municipal, à l'issue d'une prochaine commission d'urbanisme. C'était sans doute mieux ainsi...

On a également parlé, mercredi soir, de la création d'une commission culture, de la crèche 1, 2, 3 Soleil, du comité consultatif des sports réactivé pour étudier les demandes de subvention à la place de l'ODS, enterrée, et des contentieux entre la mairie et plusieurs agents qui obligent la municipalité à provisionner 75 000 € de plus pour les risques juridiques. Le prix des méthodes de management...

Commenter cet article