Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Concert-Fete-Avion-18-05-14.jpgSoleil de plomb, mélodies voyageuses du groupe HK et les déserteurs, suivies d’un appel vibrant à la mobilisation pour les élections européennes de dimanche prochain auront rythmé, ce dimanche, cette fête de l’Humain qui s’est tenue tout le week-end au parc de la Glissoire.

Le site est tellement immense qu’il semblait bien vide en début d’après-midi. Puis, l’impression de léthargie s’est évanouie à mesure que les heures avançaient. On a vu alors des jeunes communistes croiser des militants de toujours et beaucoup de familles venues occuper les enfants avec les structures gonflables…

N’y a-t-il que des militants du Front de gauche qui participent à la fête de l’Humain d’abord ? Nicole, militante de Carvin, a la réponse : « Vous, savez si on vient ici, c’est qu’on est au moins sympathisant de la cause », sourit cette sexagénaire encartée au PCF depuis 1986. Croisant Pierre Laurent attablé en terrasse, la militante ne peut s’empêcher de l’interpeller : « Tous ceux qui sont en haut, les politiques, il faut qu’ils descendent, qu’ils viennent voir comment les gens vivent ! » Le patron du PCF acquiesce, explique qu’il est « sur le terrain tous les jours ». Nicole, elle, a toujours foi en « son » parti mais n’aime pas lorsqu’il « baisse sa culotte devant les socialistes ».

Il aura fallu attendre 17 h 30 pour que le meeting commence avec Jacky Hénin, député européen Front de gauche pour le Nord-Ouest et candidat à sa succession, et Pierre Laurent, secrétaire national du PCF en têtes d’affiche. « On compte sur toi, Pierre, t’es pas socialiste ! », crie un militant devant la tribune. Pierre Laurent – qui vient pour la première fois à la fête de l’Humain avionnaise- et Jacky Hénin sont là pour mobiliser les troupes à une semaine d’un scrutin qui suscite peu d’engouement.

Combattre l’abstention

Le candidat dénonce l’Europe telle qu’« ils » la construisent. « Il est grand temps que nous mettions un terme à leur maison Europe (…) qui a conduit aux délocalisations, à la fin de la sidérurgie, à la mise en concurrence… Nous voulons une Europe de la coopération et non de la concurrence, avec un salaire minimum tiré vers le haut et une protection sociale de qualité. »

Pierre Laurent, lui, a appelé à combattre l’abstention : « C’est l’arme numéro 1 de ceux qui veulent que les citoyens européens restent à l’écart des choix qui sont faits (…). Notre pays n’est pas réduit au silence devant les décisions européennes. » Le groupe de la gauche unitaire européenne dit avoir quelques raisons d’espérer pour le scrutin européen en s’appuyant sur un récent sondage qui la placerait en troisième position au Parlement.

Hervé NAUDOT

Légende photo : Les élus sont montés sur scène pour l’hymne final d’HK et les déserteurs, « On lâche rien ! ».


Source : La Voix du Nord
Dimanche 18 mai 2014

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article