Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Tractage-braderie-09-09-12.jpgChaque année, la grande braderie du centre-ville et de la gare marque la rentrée politique héninoise et cette année n'a pas fait exception.

Profitant du beau temps, plusieurs partis politiques avait leur stand sur la braderie : le FN, les Verts, le PG, le PCF, le MRC et enfin le Nouvel Elan, l'association politique de Pierre Ferrari. Pour le PG et le MRC, c'était une première. Les amis de Jean-Pierre Chevènement avaient installé leur stand devant leur local flambant neuf, place Jean Jaurès, à deux pas de la mairie, quant à nos camarades du PG, ils avaient planté leur stand près de l'église Saint-Martin.

Plusieurs observateurs se sont étonnés qu'il n'y ait pas un stand unique du Front de Gauche. Nous, on s'étonne que l'on s'étonne. Le Front de Gauche n'est pas un parti, il n'y a pas et il n'y aura pas d'adhésion directe au Front de Gauche. Le Front de Gauche est un cartel d'organisations réunies autour d'un programme commun, mais chaque organisation a sa propre activité. Le PCF n'est pas le PG et le PG n'est pas le PCF, nous sommes deux organisations membres d'une coalition électorale qui réunit à l'heure actuelle huit partis de la gauche antilibérale, il est tout à fait normal que nous ayons chacun notre stand... Par contre, le matin, dès 5h, c'est ensemble que l'équipe de colleurs PCF-PG s'est fait un plaisir de coller nos affiches sur tous les panneaux d'expression libre, recouvrant les affiches FN collées la veille.

Le PCF avait donc son stand place Jean Jaurès, avec des drapeaux PCF et des drapeaux Front de Gauche. Toute la journée, avec mes camarades, j'ai distribué notre dernier bulletin de section et fait signer la pétition contre le traité européen de stabilité, en expliquant aux passants plutôt réceptifs la menace que fait peser ce traité sur notre vie quotidienne. Si le TSCG est adopté par le PS et l'UMP, toute politique keynésienne serait interdite en Europe et notre pays serait condamné à mener des politiques exclusivement libérales au service du monde de la finance.

Vers 11h, Marine Le Pen, entourée de quelques caméras et d'une horde de fans a traversé le marché aux puces. L'un d'entre eux, particulièrement bête, a hurlé je ne sais quoi sur les 30 000 € d'indemnités de député européen de Jean-Luc Mélenchon, sans même se rendre compte qu'à deux pas devant lui, Marine Le Pen, qui est députée européenne et conseillère régionale, devrait, dans ce cas, gagner plus de 30 000 €... Il faudrait que Steeve Briois dise à ses militants de ne pas croire toutes les imbécillités qui circulent sur internet, sinon, il est fort probable qu'un beau jour, l'intellectuel convaincu que Jean-Luc Mélenchon gagne plus de 30 000 € va partir en Afrique récupérer une part d'héritage après avoir reçu un scam africain...

Vers midi, Hervé Poly, secrétaire de la Fédération PCF du Pas-de-Calais accompagné de Cathy Apourceau-Poly, conseillère régionale, et d'Edmond Bruneel, conseiller municipal PCF de Montigny-en-Gohelle, sont passés saluer les militants communistes d'Hénin-Beaumont et boire le verre de l'amitié.

Après cette pause bien méritée, nous avons continué inlassablement de tracter et de discuter avec les passants, nombreux à être venus en famille faire un tour sur la braderie. Pour sa rentrée politique, le PCF a montré qu'il n'abandonnait pas le terrain. Tout au long du mois, nous allons continuer notre campagne d'information pour obtenir un référendum sur le traité européen. A ce sujet, il est symptomatique que le PS, qui avait simplement ouvert son local, n'ait pas tenu de stand cette année, comme si, après la victoire du printemps, l'heure était à l'abandon des promesses...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article