Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Maryvonne-Clerge.jpgMaryvonne Clergé a-t-elle « liké » et commenté la photo d’un homme en uniforme nazi sur la page Facebook de ce dernier, comme l’affirme le PS du Pas-de-Calais ? La tête de liste FN nie, et annonce avoir porté plainte pour diffamation. Une polémique qui arrive au lendemain des révélations sur les publications « douteuses » de deux de ses colistiers sur leur page Facebook. Quoi qu’il en soit, hier (mecredi 20 mars), les deux « posts » pointées par le PS étaient encore en ligne. Et en cliquant sur l’un d’eux, on est renvoyé vers la page Facebook d’une certaine… Maryvonne Clergé.

Coïncidence ou calendrier électoral qui s’emballe, à trois jours des municipales ? Toujours est-il qu’hier, les Bruaysiens ont trouvé dans leur boîte aux lettres un trac distribué par les militants PS. Tract qui affirme, captures d’écran effectuées sous contrôle d’huissier à l’appui, que Maryvonne Clergé, tête de liste FN aux municipales, aurait « liké » et commenté la photo d’un homme déguisé en uniforme nazi, sur la page Facebook de ce dernier, il y a un peu plus d’un an.

Si la candidate frontiste admet « connaître l’homme en question depuis sa jeunesse », dixit sa déclaration à l’AFP, elle nie avoir « liké » (« aimé ») ladite photo, encore moins de l’avoir commentée ainsi : « Le regard qui tue !!! » Pourtant, hier, la photo était encore en ligne. Idem pour le commentaire précité, et précédé du nom de son auteure : Maryvonne Clergé. Commentaire renvoyant en un clic au compte personnel de la tête de liste.

Les faits supposés remontant à plus d’un an, pourquoi la fédération PS du Pas-de-Calais ne les a révélés qu’à J-4 des élections ? « On a découvert ça il y a quelques jours, ça n’est pas forcément évident de repérer ces posts », affirme Vincent Léna, membre de la direction collégiale de la fédération socialiste du Pas-de-Calais. Ce dernier aurait d’ailleurs « préféré que cela arrive il y a un mois. On aurait demandé le retrait de la liste ».

« Grossière manipulation »

Un retrait demandé hier par les socialistes. Et impossible depuis le 6 mars. Seule une demande de retrait des bulletins de vote par la candidate pourrait être envisageable. « Dans leurs rêves !, répond Maryvonne Clergé. Au contraire ! Ça nous motive encore plus. Je dénonce le nazisme et n’ai aucune accointance avec des gens qui le soutiennent. Le PS doit vraiment avoir peur pour agir de la sorte ! »

Même son de cloche chez Laurent Brice, secrétaire départemental du FN : « Il est évident que c’est une grossière manipulation. Et Maryvonne Clergé peut le prouver. » En verve, Laurent Brice va même plus loin : « Nous n’avons aucune leçon à recevoir de la fédération la plus corrompue de France. » Conclusion de ce dernier : « Cette capture d’écran sous contrôle d’huissier, j’attends qu’on nous la montre ! » Rien de plus simple : hier, la page Facebook en question était encore en ligne. Il suffit que Maryvonne Clergé, qui « est allée vérifier (les faits qui lui sont reprochés) sur le compte de ce monsieur », indique l’indentité de la personne posant sur la photo à son secrétaire départemental…

Un secrétaire départemental qui pointe un tract « tombant opportunément à quelques jours du premier tour des municipales ». Effectivement, cela ressemble à du pain bénit pour Alain Wacheux. Ce que réfute le maire de Bruay-La Buissière : « J’ai du mal à considérer ça comme du pain bénit. Je trouve ça d’abord dramatique. » Et le maire d’évoquer les autres publications Facebook de la personne qui figure sur le tract, et dont Maryvonne Clergé aurait liké et commenté une photo : « Il y est question de dératisation, de dégrisation, il pose en uniforme SS, devant un drapeau à croix gammée… » Et l’édile de poursuivre : « Beaucoup de familles dans cette ville ont perdu les leurs durant la Seconde Guerre mondiale. » Pour Alain Wacheux, « le premier devoir de Maryvonne Clergé serait de s’excuser auprès d’eux. Quand on n’a rien d’autre à mettre comme commentaire que Un regard de tueur… »

Soutien du parti

Comme Vincent Léna, Alain Wacheux estime que la tête de liste FN devrait se retirer de l’élection. Mais « si elle ne renonce pas, il faut espérer que les habitants puissent lui faire barrage, analyse le maire bruaysien. Là, ça va un peu au-delà du supportable… »

Dans le camp FN, pas question d’excuses : « Dans cette histoire, Maryvonne Clergé est victime. Elle a le soutien plein et entier du parti », déclare Laurent Brice, sûr de son fait.

Reno VATAIN


Source : La Voix du Nord
Jeudi 20 mars 2014

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article