Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Une-Fakir-DSK.jpgAnne Sinclair aimerait bien quitter Washington, il paraît, et du coup, toutes les radios, toutes les gazettes, tous les chroniqueurs susurrent que, donc, tiens, ah ah, si sa compagne veut revenir à Paris, c’est que DSK pré-postule à la présidentielle. Et d’avance, toute l’oligarchie réunie s’en réjouit.

Eux sont mobilisés, des instituts de sondages aux chaînes de télé. Alors, si on n’en veut pas de ce candidat-là, il faut le crier très fort et tout de suite. Afin que sa « bonne opinion », chez les gens de gauche, même modérée, soit minée. Non pas en l’injuriant, en le méprisant, mais simplement en rappelant ses actes, ses décisions – du ministère de l’Economie au FMI : privatisation de France Télécom, liquidation des banques publiques, défiscalisation des stock-options, etc. En éclairant, aussi, toutes les zones d’ombre – « Cercle de l’Industrie », « DSK consultant » – que les grands médias éclipsent. Pour que nous n’ayons pas le choix, à l’arrivée, qu’entre l’ami du patronat (Nicolas Sarkozy) et leur ancien lobbyiste (DSK)…

Voilà pourquoi nous avons conçu ce T’chio Fakir, comme une arme d’auto-défense. Pour que vous puissiez convaincre vos copains, cousins, collègues, avec une contre-information rigolote sur la forme mais sérieuse sur le fond, pas bête mais accessible, combative mais pas sectaire. Pour que vous puissiez le brandir dans une section socialiste, l’offrir à vos élus PS comme un avertissement.

Vous pouvez télécharger ce quatre pages ICI.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E


DSK : vous n'en voulez pas, mais vous allez voter pour lui ! Si l'avenir de la France n'était pas un sujet sérieux, je vous trouverai drôle.



Répondre
D


Je fais toujours la même réponse face à ce type de commentaire : 


1. La discipline républicaine est une règle. Au premier tour, on vote pour le candidat de son choix ; au second tour, on vote pour le candidat de gauche le mieux placé et les autres se désistent
pour lui.


C'est-à-dire que si, au 2ème tour, il reste un mauvais (PS) et un très mauvais (droite ou FN), j'élimine le très mauvais. Pour éviter qu'il y ait un mauvais au second tour, c'est simple, il faut
voter pour un bon au premier tour !


2. Je n'ai jamais fait campagne pour arriver second ou troisième. J'ai toujours fait campagne pour que mon candidat ou mon parti soit en tête de la gauche au soir du premier tour. Tous ceux qui
ne veulent pas de DSK aux présidentielles (ou du PS pour les cantonales) doivent voter pour le candidat du Front de Gauche et du PCF, pour que ce soit la vraie gauche qui soit en tête de la
gauche.


3. Dans l'hypothèse où un candidat socialiste arriverait en tête de la gauche aux présidentielles et qu'il faudrait se désister pour lui au second tour, l'important, c'est ce qui se passera
après. C'est-à-dire qu'il faut, par une grève générale comme en mai-juin 36, exiger d'un gouvernement de gauche qu'il applique un vrai programme de transformation sociale. On ne veut pas
de mesurettes sociales-libérales, on veut la rupture avec le système capitaliste. 



B


LE PS 62 EST IL ENCORE A GAUCHE... OU ENTRE L UMP ET CERTAINS AUTRES SUIVEZ MON REGARD.



Répondre
S


merci "l'agité du bocal",
grace à vous ,les entreprises du C.A.C 40 ont augmenté leurs bénefices de 85 % en 2010.
pire ,alors que le prix du gaz a été divisé par 3 dans le monde,le prix ,en france a augmenté de plus de 20 % en un an.pendant ce temps là,les salaires des ouvriers stagnent et celui des
retraités diminuent.
info de F.R.3.de ce soir.
il faut bien que ceux qui ont payé la campagne de sarko , soient récompensés et remboursés .
alors dès demain, chassons les ripoux de l'U.M.P et du P.S qui pillent les caisses de l'état et se remplissent les poches en ruinant le peuple.
ils ne servent pas l'état,mais se servent de l'état,pour se goinfrer



Répondre