Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Voeux-du-maire-29-01-12--2-.JPGJe me suis rendu hier à la cérémonie des voeux du maire d'Hénin-Beaumont, qui avait lieu à 11h à l'Espace Mitterrand en compagnie d'Hervé Poly, premier secrétaire de la fédération, Dominique Watrin, sénateur du Pas-de-Calais, vice-président du conseil général et de Jean Haja, maire de Rouvroy et conseiller régional.

Il y avait du monde à l'intérieur de la salle Wilquin. A l'entrée, chaque citoyen s'est vu remettre un petit calendrier des manifestations sportives locales très bienvenu, en cette année olympique. Les photos décalées des sportifs qui figurent dans ce calendrier et étaient exposées dans le hall sont particulièrement réussies. Un beau travail qui met à l'honneur les clubs sportifs héninois, et ils le méritent.

En attendant le début de la cérémonie, Jean-Marc Papajak et ses musiciens se sont efforcés de rendre l'attente un peu plus conviviale. J'ai salué Pierre Ferrari, Jean-Pierre Policante et l'équipe du Nouvel Elan, Marine Tondelier, Régine Calzia et leurs amis d'Europe Ecologie Les Verts, Pascal Macq et ses camarades de la section socialiste héninoise. La cérémonie des voeux à la population est un moment consensuel et toutes les forces politiques s'y retrouvent.

Maurice Lecat, directeur de cabinet, a introduit la cérémonie en donnant la parole à Roland Sandor et à l'équipe du Rotary Club pour la présentation d'un guide municipal héninois prochainement distribué dans toutes les boîtes aux lettres de la commune, une action dont les bénéfices seront reversés aux associations caritatives locales comme l'épicerie solidaire. Une belle initiative...

Le moment le plus émouvant de la cérémonie vint ensuite, avec le discours de Claude Leclercq, l'ancien président de l'Office Du Sport, récemment parti en Vendée pour profiter d'une retraite bien méritée. Pour son dernier discours public à Hénin-Beaumont, Claude Leclercq a rendu hommage à ses maîtres qui ont fait de lui cet éducateur sensible et humaniste que l'on connaît. L'ancien Directeur Technique Nationale de l'escrime en France arborait pour l'occasion sa cravate rouge des J.O. d'Atlanta et a formulé des voeux d'espoir pour que le tissu sportif héninois continue, en cette année olympique, de porter haut et fort les valeurs humaines et citoyennes de l'olympisme.
Parfois contesté par certains présidents de clubs, Claude Leclercq a su en quelques années recréer une véritable dynamique sportive, avec l'élaboration d'un Projet Sportif Local, l'édition d'un guide des associations sportives, le challenge des pommiers, les trophées du sport et la Maison du Sportif, pôle ressource pour tous les présidents de clubs dans leurs démarches administratives et de recherche de subventions...
Beaucoup d'émotion dans la salle, donc, pour ces adieux héninois d'un grand monsieur. Nul doute que la dynamique qu'il a mise en place se poursuivra.

Après avoir offert à Claude Leclercq de quoi écrire le livre de souvenirs qu'il envisage de faire, le maire, Eugène Binaisse, a présenté à son tour ses voeux à la population sous forme d'inventaire des actions accomplies et des projets à venir. Si la réouverture du cinéma Espace Lumière, déjà annoncée l'an dernier, a pris du retard, la réfection des voiries se poursuivra en 2012 et plusieurs chantiers devraient donner un autre visage à Hénin-Beaumont. On peut citer la rénovation de la salle Léo Lagrange, près de la piscine, dix ans après l'incendie qui l'a détruite, mais aussi le projet de regroupement des services administratifs à l'ilot Carnot ou encore la construction de nouvelles classes à l'école Pantigny.
La réactivation des conseils de quartiers est une bonne nouvelle. De même, on est content d'apprendre que Jean-Marc Bureau travaillera sur les jardins ouvriers et l'agenda 21. Par contre, le nouveau logo annoncé pour la ville d'Hénin-Beaumont ne fera pas consensus. Certains trouveront que le logo qui a été présenté hier, un carré avec les lettres HB, fait perdre à notre ville son identité.

Sur le plan politique, Eugène Binaisse n'a pas manqué d'égratigner le Front National et Alain Alpern, que tout le monde aura reconnu lorsqu'Eugène Binaisse s'est plaint des "critiques de ceux qui n'ont que le AA", mais Eugène Binaisse a également appelé au rassemblement et à participer au grand choix du printemps 2012.

C'est autour du verre de l'amitié que la cérémonie des voeux s'est terminée. Un grand bravo à tous ceux, aux relations publiques, à la technique et ailleurs qui y ont travaillé.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article