Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

caricature-Chatel.jpgLe ministre de l’Education Nationale a annoncé la revalorisation des salaires des jeunes professeurs.

 

Seulement un quart des enseignants et CPE seront concernés par une nouvelle grille indiciaire. Le Ministre laisse ainsi ¾ des personnels sur le côté ;

Au bout de 8 années, d’exercice, les 2 carrières se rejoignent, rendant inexistants les effets de la revalorisation au-delà ;

Sur l’ensemble de la carrière, les effets de ces mesures représentent 25 € par mois ;

Aucune annonce de discussion sur les conditions de travail des enseignants ;

Aucune perspective de revalorisation pour l’ensemble des personnels. D’éventuelles mesures annoncées sont soumises aux résultats attendus des suppressions d’emplois au budget 2011.

Ne soyons pas dupe de la générosité apparente de cette mesure. En revalorisant un enseignant sur quatre, le gouvernement en profite surtout pour ne pas augmenter les trois autres. Il divise pour mieux se justifier. Il joue les intérêts des uns contre les intérêts de tous, et profite de la médiocrité des salaires des jeunes enseignants.

L’argumentation de Luc Chatel est particulièrement scandaleuse. En faisant de cette revalorisation le résultat des suppressions de postes dans l’Education Nationale, il légitime le chacun pour soi : déshabillons Pierre pour habiller Paul. Cela n’a rien d’étonnant : la logique des heures supplémentaires, inégalitaires par principe, était la même. Un bel exemple. Une belle leçon de choses, indéniablement.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article