Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par LDH

Logo LDHHalte aux contre-vérités !


La section d’Hénin-Carvin tient tout d’abord à remercier les ligueurs et les ligueuses, les citoyennes et les citoyens, parfois domiciliés très loin de notre région, les associations et les organisations politiques qui lui ont témoigné leur sympathie et leur soutien. Elle remercie également les élus d’opposition d’Hénin-Beaumont qui ont courageusement pris sa défense au dernier conseil municipal.

La section entend rétablir la vérité face aux nombreuses assertions proférées par les élus F.N. au cours de cette dernière période.

« La section ne comporte que 14 membres ». Faux ! C’était le nombre d’adhérents lors de sa création en mars 2005. Ils sont aujourd’hui 25 et de nouvelles adhésions sont annoncées suite aux attaques portées contre la LDH ! Ajoutons que, conformément aux statuts de la LDH, chaque citoyen a le choix de la section à laquelle il veut adhérer, quelle que soit la ville où il réside !

« La section ne regroupe que des élus municipaux. » Faux ! En 2013, et même bien avant, et jusqu’à la date de l’élection municipale, il n’y avait aucun élu au sein de la section ! Rappelons de plus qu’il n’est pas interdit, de toute façon, à un élu d’être adhérent à la LDH, du moment qu’il ne siège pas au CA de l’association !

« La section comporte dans ses rangs tous les membres du parti communiste local ». Faux ! La majorité des membres ne sont affiliés à aucun parti politique, certains le sont et la section peut s’enorgueillir de rassembler un panel très large de sensibilités politiques. Et ce qui réunit tous les adhérents, c’est qu’ils sont épris de justice et de liberté, tous engagés pour la défense des droits de l’Homme et du Citoyen.

« La section est à la solde la mafia de la fédération socialiste du Pas-de-Calais ». Faux ! Nous laissons bien sûr au FN la responsabilité du terme injurieux utilisé ! A notre niveau, nous tenons à rappeler qu’à plusieurs reprises,  la LDH, qui est indépendante des partis, a exprimé de vifs désaccords avec certains aspects de la politique menée par le parti socialiste.

« Les subventions perçues par la section sont illégales ». Faux ! Les dossiers de demande de subvention ont été régulièrement déposés et considérés parfaitement conformes, l’attribution des subventions a ensuite été votée, sauf par les élus FN évidemment. Sur ce dossier a toujours figuré que la section disposait d’un local mis gracieusement à sa disposition. Ajoutons que cette pièce est partagée avec deux autres associations !

« La section n’existe qu’en période électorale. » Faux ! Depuis sa création, la section a multiplié les initiatives citoyennes destinées à la défense et à la promotion des droits de l’Homme : conférences, projections audiovisuelles avec débats sur les droits de l’Homme d’hier à aujourd’hui, interventions en milieu scolaire dans le cadre de l’éducation à la citoyenneté, organisation annuelle d’un concours de poésie « Pour la Fraternité » à l’intention des jeunes et remise de récompenses, parrainages de manifestations sportives (cross de l’UNSS, Usépiades...), distribution massive d’exemplaires de la Déclaration Universelle des droits de l’Homme, présentation d’expositions pour la paix, les droits des femmes, les droits de l’enfant, contre l’exclusion et la xénophobie… Sans parler des nombreuses permanences qui accueillent régulièrement des personnes victimes d’atteintes aux droits.


Alors pourquoi toutes ces contrevérités ?
Sinon, pour tenter de museler une voix indépendante !


Mais que chacun se rassure !
On ne nous fera pas taire !
Nous continuerons à être présents dans la communauté d’agglomération et notamment à Hénin-Beaumont !

La première vocation de la LDH est de veiller au respect des droits inscrits dans les déclarations des droits de l’Homme depuis 1789 ! Nous continuerons à nous y employer !

Ensemble résistons !

Le comité citoyen de vigilance républicaine a été créé pour que les citoyens puissent faire connaître les éventuelles atteintes aux droits constatées. Une adresse : ldhvigiehbt@laposte.net.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article