Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Photo-CM-24-06-14.jpgLe quatrième conseil municipal de la mandature FN s'est tenu mardi 24 juin, dans les salons d'honneur de la mairie, dans une atmosphère que la presse locale qualifie, à juste titre, de "malsaine".

Dans l'assistance, plusieurs de nos amis et sympathisants étaient venus nous soutenir pour ne pas laisser les frontistes faire la claque.

C'est d'ailleurs sur cette atmosphère générale des conseils municipaux que j'ai prononcé ma première intervention, lors de l'approbation du compte-rendu de la réunion précédente. Comme à son habitude, Steeve Briois m'a coupé et ses supporters excités se sont scandalisés que je qualifie le maire d'extrême droite de clown. Pourtant, à peine cinq minutes plus tard, durant l'intervention de ma collègue Marine Tondelier qui a tenu à rétablir la vérité suite à des propos mensongers de Jean-Richard Sulzer sur elle lors de la séance précédente, on a vu Steeve Briois faire le pitre, faisant ostensiblement semblant de s'endormir pour faire rire son public de supporters excités. Méprisant et bête, le maire frontiste est un pitre.

Le point le plus important de l'ordre du jour concernait le vote du compte administratif 2013, c'est-à-dire le bilan de l'équipe d'Eugène Binaisse. Steeve Briois s'est lancé dans une diatribe contre le bilan de la municipalité précédente, alors même que la baisse des impôts qu'il a votée lors du conseil précédent n'a été rendue possible que par la bonne gestion d'Eugène Binaisse et de son équipe. Pour le FN, c'est simple, rien n'a été fait, rien n'est allé assez vite. L'ancien maire lui a répondu qu'on verrait les frontistes à l'oeuvre et que dans six ans, on verrait réellement ce qui a été réalisé par l'équipe d'extrême droite. Sans surprise, Bruno Bilde a appelé son groupe à voter contre le CA 2013 tandis qu'Eugène Binaisse et Steeve Briois quittaient la salle. Notre groupe a voté pour le CA 2013. Le groupe FN et Gérard Dalongeville, devenu le meilleur ami du FN, l'ont rejeté ce qui conduira la Chambre Régionale des Comptes à revenir à Hénin-Beaumont.

Marine Tondelier est ensuite intervenue sur la modification de la taxe sur les enseignes, se félicitant que cette taxe contre la pollution visuelle qui cible essentiellement les grandes surfaces, que l'extrême droite qualifiait encore il y a un an de "racket fiscal" soit maintenue et aménagée pour les petits commerçants, mais elle l'avait déjà été sous la mandature précédente ; le FN s'est contenté de rajouter un aménagement supplémentaire. Notre groupe a donc voté cette délibération qui va dans le bon sens. Si le FN est schizophrène, ce n'est pas de notre fait...

La séance s'est poursuivie avec le vote des subventions aux associations. Je suis intervenu pour féliciter la LDH, qui ne touchera plus de subvention, de la réussite de son concours de poésie, mais j'ai encore été interrompu par Bruno Bilde, qui prétendait m'interdire d'intervenir parce qu'il y aurait un soi-disant conflit d'intérêt... Bruno Bilde raconte n'importe quoi ! Simple adhérent de la LDH, je ne suis ni président, ni trésorier de l'association et rien ne m'interdit de défendre cette association au conseil municipal.

Très énervé, Bruno Bilde s'est lancé dans une diatribe contre le goulag et les 100 millions de morts du communisme. Je lui ai rappelé que le PCF était le parti de la résistance et je l'ai renvoyé aux propos de son chef sur le point de détail de l'histoire.

Les différentes délibérations sur les affaires d'urbanisme, telles que la préemption par la mairie de la friche Podvin, sur le site de l'ancienne gare de Beaumont n'appelaient pas de remarques particulières et ont été adoptées à l'unanimité.

Autre point d'achoppement que la réforme des rythmes scolaires, présentée par l'adjointe Maryse Poulain. La municipalité concentre les Temps d'Activité Périscolaires sur une seule après-midi. Je suis intervenu pour dénoncer l'absence de cadrage national de la réforme des rythmes et le choix d'organisation retenu par la municipalité frontiste, qui va contre l'esprit de la loi et n'allège en rien les journées de travail des écoliers.

Notre groupe n'a pas pris part au vote sur le protocole transactionnel entre la mairie et une employée municipale qui poursuivait la ville d'Hénin-Beaumont.

Plusieurs délibérations portaient sur des recrutements de personnels : CUI-CAE, saisonniers pour HB la plage, responsable de la commande publique... Geoffrey Gorillot s'est interrogé sur ce recrutement d'un jeune cadre. Avait-il sa carte au FN ? Furieux, Bruno Bilde a accusé notre collègue d'avoir bénéficié d'un emploi de complaisance, reprenant une information diffamatoire publiée sur le blog d'Alain Alpern pour lequel le blogueur est poursuivi. Calmoniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose... Geoffrey Gorillot a annoncé qu'il porterait plainte pour diffamation. Décidément, avec le FN, le budget pour contentieux judiciaires risque d'exploser !

Nous avons voté ces délibérations sur le recrutement de personnels, à l'exception de celle sur le recrutement d'un chargé de communication qui a donné lieu à un second échange aussi vif que le premier. Pour notre groupe, il était hors de question de voter le recrutement d'un futur chargé de propagande. Quand on voit le premier numéro du nouveau magazine municipal, le ton est donné. La communication à la sauce FN sera de la propagande digne de Dalongeville. Comme Gérard Dalongeville rappelait que j'avais été son adjoint, je lui ai rappelé qu'il m'avait viré pour opposition justement parce que je le combattais.

L'élection des représentants au CTP était le dernier point à l'ordre du jour avant l'examen des motions. Le FN avait présenté une liste bloquée de 6 titulaires et 6 suppléants. La veille, en commission finances, les frontistes ne nous avaient proposé aucun siège, malgré ma demande. Au nom de notre groupe, Marcel Germe a demandé que nous soyons représentés et a annoncé que nous présenterions une liste pour la forme si ça n'était pas le cas. Laurent Brice a invoqué la "loi du talion" pour justifier que nous soyons interdits de siéger dans cette instance tandis que Bruno Bilde proposait une interruption de séance et un vote candidat par candidat, histoire de nous accuser de faire perdre du temps (il était 22h30). Steeve Briois n'a pas suivi son adjoint dans son délire provocateur et le vote s'est déroulé pour ou contre la liste bloquée du FN, à main levée. Nous avons voté contre.

Les syndicats territoriaux sauront que nous tenions à être présents dans cette instance pour les défendre, mais que nous en avons été empêchés par l'extrême droite...

Il ne restait plus que l'examen de deux motions. La première motion, sur la défense de la spécialité diabétologie à l'hôpital Charlon, contre la volonté de l'Agence Régionale de Santé, était présentée par Marine Tondelier, au nom de notre groupe. Steeve Briois, gêné que nous reprenions les arguments des organisations syndicales, voulait adoucir la motion. Reprenant les arguments du directeur de l'hôpital, il a proposé que la motion se termine par un appel à une table ronde. Au nom de notre groupe, Marine Tondelier a accepté les amendements à sa motion, l'essentiel étant qu'elle soit adoptée à l'unanimité afin d'envoyer un signal de soutien aux agents du centre hospitalier d'Hénin-Beaumont.

Enfin, la dernière motion présentée par le FN, sur le coup de 22h45, fut présentée par Laurent Brice. Cette motion nominative contre Christine Coget a transformé provisoirement le conseil municipal en tribunal politique chargé du lynchage d'une fonctionnaire dans l'exercice de ses fonctions, simplement parce que la directrice de l'école Pantigny maternelle est aussi une militante socialiste. J'ai défendu Christine Coget. Notre groupe a voté contre cette lamentable motion qui a donné lieu à des attaques parfaitement abjectes contre la rectitude professionnelle de Christine Coget.

Triste spectacle, à l'image des conseils municipaux à la sauce FN depuis le début de la mandature...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean Philippe 28/06/2014 18:45


Je considère que le FN utilise fréquemment la harangue populiste pour essayer de faire passer ses thèses.


Hélas, lorsque'on lit sur votre site "mon intervention", on est en droit de se poser la question de l'égo!


 


Et lorsque les articles tel celui concernant la motion de Laurent Brice, s'appuient sur le mode imprécatif plus que le mode argumentatif, on est en droit de se demander si vous ne faites pas le
jeu du FN.


En effet, vous ne répondez à aucun élément de la motion. Vous vous alignez au contraire sur le mode affirmatif et péremptoire du FN. J'ai l'impression d'entendre des élèves de maternelle se
monter la tête:


 


Intervention hallucinante, lynchage public, grande lacheté = ressenti et non argumentation". Ce genre de propos ne fait que conforter chaque camp, sans Si le voyage scolaire et la kermesse ont
été annulés, pourquoi ne l'expliquez-vous pas? Je suis enseignant en élémentaire depuis plus de 20 ans et je n'ai jamais vu ça! Votre article m'invite à penser que ce sont vos opposantq qui ont
raison puisqu' à aucun momentn, vous n'êtes capable d'argumenter la position que vous décidez.


 


Un gars de gauche qui trouve à regrêt la gauche bien molle et très médiocre. Face à une droite ultra pourrie, il faudrait faire un peu plus consistant dans les valeurs.