Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par Christophe HURET

Mairie-d-H--nin.JPGTout le monde s'attendait à une trêve pour Noël entre le groupe d'Eugène Binaisse majoritaire dans la majorité et le groupe d'un Georges Bouquillon revenu amaigri mais fidèle au poste... Il n'en fut rien en ce dernier conseil municipal de 2013.


Première surprise : Monsieur Binaisse annonce la tenue d'un conseil municipal qui sera consacré aux rythmes scolaires... Ce ne sera donc pas le dernier de la mandature. Le groupe Bouquillon par la voix de Jean-Marc Bureau, rappelle qu'ils ont déposé une motion à ce sujet... Monsieur Binaisse botte en touche en refusant d'y prêter attention car celle-ci aurait été déposée hors délai de 4 jours, une décision qui allume la fronde du coté du groupe Bouquillon...
Première salve frontiste et vote contre sur la délégation générale pour Monsieur le Maire au sujet de laquelle Steeve Briois se plaignit d'un manque de transparence.


On eut droit ensuite à un aveu d'impuissance de la majorité municipale au vu du rapport de la commission communale d’accessibilité pour les personnes handicapées... La mise en conformité du domaine municipal s'évalue à plus de 5 126 000 euros de mise en conformité auxquels il faudra ajouter 1 800 000 euros de frais supplémentaires, soit un total de 7 millions environ... On évoque à ce sujet une première envelloppe en 2014.

D’où une deuxième salve frontiste sur le sujet notamment sur le manque d'ascenseur pour certains logements... Steeve Briois, reprocha aussi à la majorité sa passivité dans le procès Dalongeville et rappela qu'en tant que partie civile, il aurait été opportun que le jugement ai été mentionné dans le ''bulletin municipal''...


Le dossier suivan qui portait sur la société d'économie mixte Adevia, à l'occasion de la recomposition de son conseil d'administration, a été débattu avec force... Steeve Briois demandant un éclaircissement sur les différentes transactions avec cette société, Eugène Binaisse ironisa en proposant à Steeve Brois qu'il se porte candidat à en devenir le représentant... Réponse négative du conseiller frontiste... qui rétorqua par un ''vous méprisez la démocratie''.

Après divers votes sans encombre arrivèrent les affaires financières... Marie-Laurence Daussin prit la parole en rappelant que le groupe Citoyenneté et Environnement s'abstiendrait sur le budget comme ses élus l'avaient fait pour le budget primitif... Arrive à ce titre le vote de dépenses investissements avant vote du budget primitif 2014. Et là, Steeve Briois qui tient à son parking sur l’îlot Carnot s'étonna d'un coût élastique entre 350 000 et 850 000 euros présenté par la majorité... René Delesalle expliqua qu'il ne s'agissait que d'une ligne budgétaire et que rien n'était décidé...

La délibération suivante portait sur la cession de plusieurs immeubles communaux... Jean-Marc Bureau n'était pas d'accord et le fit savoir... ''Pourquoi vendre ces logements ? Les conditions ne sont pas remplies... Il s'agit du patrimoine municipal... Et pourquoi seulement à Pas de Calais Habitat ?"
A ceci Steeve Briois embraya sur un manque de structures d'urgence de la commune et fit savoir qu'il partageait les doutes exprimés sur les tenants et aboutissants de ces cessions avec Pas-de-Calais Habitat...
La majorité par la voix de Monsieur Delesalle rappela que les autres bailleurs étaient restés sourds et que ces habitations n'étaient pas en l'état vendable à des particuliers... COUP DE THEATRE... Le groupe Citoyenneté et Environnement ainsi que le Front national votèrent ensemble contre la cession, s'attirant en retour un mot regrettable d'Orfeo Cogo : ''Il semblerait que le Front National soit majoritaire ce soir !"

Après cet incident, le conseil municipal reprit un peu de calme jusqu'à l'étude par le conseil de la demande de conventionnement pluriannuel d'objectifs en faveur d'associations sportives... Et là, on retrouva le groupe ''Citoyenneté et Environnement'' et le Front National défendre ensemble  le principe d'équité qui prévaut dans ce genre de cas avec les subventions aux associations... Même si une manifestation par principe se déroule tout les ans, l'association doit déposer une demande exceptionnelle. William Ferreira, s'étonna de cela et dit que tout avait été clarifié en commission.

 

Manifestement, la fronde à la fois frontiste et citoyenne prouve le contraire ! Eugène Binaisse ne dut son salut qu'à l'intervention de Marie-Laurence Daussin qui proposa de représenter le dossier relooké en janvier, avec les modifications adéquates pour permettre une certaine équité... Eugène Binaisse lui emboita le pas en donnant rendez-vous à tout le monde pour ce prochain conseil...

Pour résumer, il y a eu autisme de la part du groupe Binaisse pour ignorer la fronde Bouquilloniste, petits meurtres entre (ex) amis de la part du groupe Bouquillon, et comme d'habitud, démagogie du Front national...

utisme de la part du groupe Binaisse pour ignorer la fronde Bouquilloniste, petits meurtres entre (ex) amis de la part du groupe Bouquillon, et comme d'habitude démagogie pour le Front National...

Commenter cet article